« Se pas akoz SAJ ou Paul Bérenger, vin meeting Port-Louis le 1er mai si ou kontan ou mem », a déclaré le leader du MSM lors d’un congrès nocturne au centre social de Highlands hier. S’adressant aux habitants de ce quartier, Pravind Jugnauth a énuméré les raisons pour lesquelles la population devra faire un choix le jour de la fête du travail. « Res zis montagne pou vande dan sa pei la ek ou meme ki pou paye sa », a-t-il soutenu.
Se basant sur la situation économique du pays, le leader du MSM dit craindre pour la population. « Se pa akoz mo nepli dan lalyans ki mo pe sanz koze, mo ena enn sel parol », a soutenu Pravind Jugnauth. Il a rappelé qu’à l’époque où il était ministre des Finances, « le jour que j’ai présenté le budget, tous les ministres ont applaudi. Comme d’habitude Navin Ramgoolam s’est accaparé la paternité de mon programme mais aujourd’hui c’est un autre son de cloche », dit-il. « Zot inn bliye dominer ki Parti travayis ti pe fer ar zot, se MSM ki finn lager pou zot ». Pravind Jugnauth a dressé un bilan du travail accompli par son équipe durant leurs quatorze mois au gouvernement. De 2005 à 2010, dit-il, le gouvernement de Navin Ramgoolam a appauvri la population. « Ce n’est que lorsque nous avons rejoint le gouvernement que les Mauriciens ont été soulagés de toutes les taxes qui leur avaient été imposées. Se nou ki finn aboli National Property Tax, nou fin introdwir Solidarity Tax ek finn redonn sibsid lor lekzamin SC ek HSC ». Il s’en est aussi pris au gouvernement pour avoir tout donné au secteur privé : « Kan dir fer sakrifis, se bann dimoun ki ena ki bizin donn in pe plis pou saki pena, se sa mo filozofi, me Ramgoolam inn fer le kontrer, se ti malere ki pey pou bann gran palto. Res zis montagne pou vande dan sa pei la ek ou mem ki pou peye sa ».
L’ancien ministre des Finances a également commenté l’augmentation du tarif de l’eau, soutenant que la population est en train de payer plus qu’il ne faut. Pour ce qui est du nouveau programme présenté par le gouvernement, il dit observer que plusieurs projets annoncés l’avaient déjà été puis mis au placard depuis des années. « Depi plizir lane ena proze Land Based Oceanographic Industry e naryen zot pa finn fer, aster zot pe revinn koz losean », dit-il. Pravind Jugnauth a invité tous les habitants du quartier à se réunir en masse pour le meeting du 1er mai. « Mobilize tou dimounn pou vinn en nonb. Se pa pou SAJ ou Paul Bérenger ki zot pou vini, vinn Port-Louis le 1er mai si ou kontan ou mem ».
Showkutally Soodhun, député de la circonscription (N°15) et président du MSM, s’est pour sa part attardé sur le prix de l’essence et la situation de la State Trading Corporation. Il est d’avis que la population paye toujours plus cher pour l’essence et que la STC est en train de remplir ses caisses avec cet argent. « Kan lesans inn baise au nivo international, pri inn rest parey Moris, boukou kas inn ramase dan STC », soutient l’ancien ministre du Commerce. C’est à travers le prix de l’essence, ajoute-t-il, que les Mauriciens sont en train de payer les subsides. « Gouvernman pa pe donn ou naryen li, ou pe pey ser pou lesans ek avek ou kas mem ki pe pey sibsid lor bann prodwi », dit M. Soodhun. Le secrétaire général du MSM Nando Bodha, de son côté, s’en est pris au gouvernement pour la situation économique actuelle. « Plus de 20 000 familles n’arrivent pas à joindre les deux bouts. La classe moyenne est en train de disparaître », a affirmé le député de la circonscription N°16. Il a également lancé un appel pour le rassemblement du 1er-Mai. « Fer zot tou bouze desann dan Port-Louis, se vag Port-Louis ki pou desid destin ou bann zanfan. Remake 2000 se pou enn meyer rezilta an 2012 ».