Alors que l’impression était que la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, était en hibernation, l’arrestation du trafiquant Westley Bhadoodeenkhan, alias Toto, âgé de 40 ans, est venue prouver que la traque est sans relâche. En effet, sur la base de highly sensitive intelligence collectée sur le terrain en marge de ses travaux, la commission d’enquête sur la drogue a remonté les traces de ce trafiquant recherché par l’Anti-Drug and Smuggling Unit depuis le 24 février dernier après la saisie de Rs 30 millions de Subutex à Roche-Bois. Pendant toute cette période, celui qui est présenté comme étant très proche du parrain des parrains, Peroumal Veeren, avait continué son commerce illégal de Subutex. Pourtant, l’ADSU était arrivée à la conclusion que le dénommé Bhadoodeenkhan aurait déjà quitté le pays clandestinement.
Quand il y a une dizaine de jours la direction générale de l’ADSU a été approchée par la commission d’enquête avec un tuyau de première classe pour appréhender un suspect introuvable, ce fut un sacré coup. L’opération de jeudi dernier, exécutée littéralement en solo par l’inspecteur Jagai, sur la route de Saint-Martin en direction d’Albion donnait entièrement raison à la commission Lam Shang Leen, qui détiendrait d’autres informations cruciales et délicates dans la lutte contre la drogue. Circulant sur une grosse cylindrée de 600cc, le suspect avait également sur lui une importante somme d’argent, soit Rs 160 000, et quatre téléphones cellulaires.
À la fin de la semaine, Toto Bhadfoodeekhan attendait d’être confronté à celui qui l’avait impliqué dans cette affaire de Rs 30 millions de Subutex du 24 février dernier, un dénommé Louis Nelson Nabab. Cet aspect de l’enquête est présenté comme « enn détay » devant les allégations auxquelles doit faire face ce trafiquant en fin de cavale.
Les autorités détiennent des informations selon lesquelles Westley Bhadhoodeenkhan était en présence d’une proposition du caïd Peroumal Veeren pour l’exécution d’un “contrat” pour éliminer l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, le commissaire des prisons, Vinod Appadou, et l’assistant-surintendant de police Hector Tuyau. Cette proposition aurait été transmise par l’intermédiaire d’un “messager” du parrain de drogue. Des développements sont à prévoir à ce chapitre.