Le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree a déclaré mardi que l’Inde pouvait compter sur Maurice afin que l’hindi soit reconnue comme langue officielle aux Nations unies. C’était lors de la célébration de la Journée mondiale de l’hindi au Centre culturel Indira Gandhi à Phoenix. Une initiative conjointe du World Hindi Secretariat, du ministère de l’Éducation et du Haut Commissariat indienne à Maurice. Danuta Stasik, enseignante de hindi à l’université de Warsaw en Pologne, a été le principal orateur de la soirée.
Vasant Bunwaree a, lors de son intervention en hindi, déclaré que Maurice est le premier pays à soutenir l’Inde pour que l’hindi soit reconnue comme langue officielle aux Nations unies. Il a parlé des facilités offertes au niveau du primaire, secondaire et tertiaire pour l’enseignement de cette langue. Les enseignants et les étudiants doivent également profiter des technologies de l’information et de la communication, a souligné le ministre. L’hindi, ajoute-t-il, a aidé les gens à prendre conscience du droit de vote et à contribuer à l’indépendance de l’île Maurice.
Les dignitaires ont également lancé le magazine Vishwa Hindi Patrika 2011, une publication annuelle avec des articles sur les activités littéraires et les progrès accomplis dans le domaine de l’hindi.
Les artistes du MGI et de l’IGIC ont présenté une oeuvre théâtrale, Hindi Ke Hazaar Varsh (Les 100 ans de l’hindi). Conçue par Poonam Juneja, secrétaire général de la World Hindi Secretariat et Gangadharsing Sooklall, elle souligne les grandes étapes du développement de l’hindi à travers les ouvrages de Chandrabardai, Amir Khusro, Tulsidas et Meera, entre autres. La contribution du cinéma indien dans la popularisation de l’hindi à travers le monde a aussi été soulignée dans le spectacle. Les gagnants d’un concours de poésie ont également été récompensés.