Photo archive - Sushma Swaraj et le Premier ministre, Pravind Jugnauth

Suresh Ramburn, le président de l’Hindi Speaking Union, a tenu à rendre hommage à Sushma Swaraj, l’ancienne ministre indienne des Affaires étrangères décédée mardi dernier des suites d’une crise cardiaque. Dans une déclaration au Mauricien, Suresh Ramburn s’est dit « attristé par la disparition de cette grande dame de la politique indienne et cette grande amie de l’île Maurice ».

Selon lui, c’est aussi « un grand choc » pour les amoureux de la langue hindi, du bhojpuri et du sanscrit. « Elle suivait la progression de Maurice avec un intérêt particulier », dit-il encore. La première visite de l’ancienne ministre remonte à 2014, date à laquelle elle était le “chief guest” des célébrations de l’arrivée des premiers immigrants indiens à Maurice. L’an dernier, elle était également au pays en tant que cheville ouvrière de l’organisation de la 11e édition de la World Hindi Conference.

Avec l’installation du World Hindi Secretariat à Maurice, ce projet annoncé depuis 1975 à Nagpur, lors de la première conférence internationale sur la langue hindi, s’est matérialisé. Sushma Swaraj avait en outre personnellement assuré que Maurice, à travers le World Hindi Secretariat, devienne la capitale de l’hindi.

« Sushma Swaraj portait Maurice dans son coeur et avait joué un rôle prépondérant dans l’octroi du Overseas Citizen of India (OCI) aux Mauriciens et la création du World Hindi Secretariat à Maurice. Depuis ces dernières années, elle avait multiplié les démarches afin que l’hindi soit reconnu comme langue officielle à l’Unesco. »