Une semaine après le suicide de l’élève de Form II du Hindu Girls’ College dans le sillage d’un incident survenu dans l’établissement le mardi 9 septembre, le Board of Management s’est prononcé officiellement pour la première fois sur le sujet ce matin. Alors que des élèves soutiennent que la victime avait été taxée de « voleuse » par un responsable de l’école et qu’elle avait eu un traitement humiliant devant témoins, le conseil d’administration du collège affirme dans un communiqué que « the meeting of the student concerned with the Section Leader took place in the office in confidence according to established procedures ». Le board regrette que cet incident malheureux ait perturbé le bon déroulement de l’école mais déplore l’intervention de personnes ayant des « instigated motive », selon lui, dans la situation instable qui a prévalu ces derniers jours.
Le board du Hindu Girls’ College Association a eu une réunion hier matin pour passer en revue la situation tendue au collège suite au suicide de cette fille de Form II. Cette instance de direction dit que l’ensemble du college se sent concerné par ce drame et s’associe à la douleur des parents de l’adolescente. Les responsables de l’établissement notent que la presse a donné jusqu’ici une large couverture à cette affaire mais certains articles publiés, soutiennent-ils, « may cause prejudice to the ongoing enquiry».
La direction du collège ajoute qu’elle a déjà été contactée dans le cadre de l’enquête policière et affirme qu’elle collaborera pleinement avec toutes les autorités concernées par cette affaire. En attendant les conclusions de l’enquête policière, la direction affirme sur un ton catégorique que l’élève soupçonnée d’avoir pris le portable et qui s’est suicidée par la suite n’a jamais été blâmée par qui que ce soit devant d’autres personnes. « The meeting of the student concerned with the Section Leader (staff) took place in the office in confidence according to established procedures », dit le management de l’école.
Après les manifestations de mécontentement des élèves et de certains parents au début de cette semaine et qui ont pris de court plus d’un au collège, le board affirme que la situation est retournée à la normale. « The Board has received the parents, staff, students of the college to restore the activities to normal ». Cependant les responsables de l’établissement curepipien soupçonnent l’intervention de personnes ayant d’autres motivations derrière les protestations des collégiennes. « We regret that such an incident has caused an instability at the school following instigated motive of those who are not concerned with this incident ».
Le Conseil d’administration du Hindu Girls’ College précise aussi dans ce communiqué que cette instance fera tout ce qui est nécessaire dans les paramètres légaux « to set the record right and will take whatever actions that it may be advised ».
Par ailleurs, selon nos informations, la PSSA aurait déjà bouclé son enquête et un rapport sera envoyé incessamment au ministère de tutelle.