La journée inaugurale qui était en suspens la veille en raison des mauvaises conditions méteoroligiques, s’est finalement déroulée hier comme prévu au calendrier. La piste qui était molle à 3.1 unités pour les quatre premières épreuves, passa même à 3 unités par la suite. Le plus vieil hippodrome de l’hémisphère Sud était, lui, le théatre de moments d’émotions avec d’abord les premières victoires des écuries Hurlywood, auteur d’un doublé, et Jean Michel Henry qui ont confirmé la confiance placée en eux par les administrateurs du club en leur accordant leur licence cette saison. La course principale dédiée à l’ancien crac de l’écurie Gujadhur, Hinterland, maintenant âgé de 15 ans mais toujours aussi vert, qui retrouvait hier l’ambiance électrique du Champ de Mars le temps d’une parade, est revenue à son ancien entraîneur Ramapathee Gujadhur qui souleva la coupe grâce à Tandragee monté de main de maître par Noel Callow qui s’était signalé un peu plus tôt sur Tiger Island. Ce doublé permet à l’établissement à la casaque bleue électrique et écharpe et toque rouges de s’installer en haut du classement à l’issue de ce rendez-vous, avec un total de gains s’élevant à Rs 420 000. Rousset, victorieux avec Wieland, occupe la deuxième place avec seulement Rs 2 000 de moins.
Les deux nouvelles écuries qui rejoignaient les douze déjà en activité, ont démontré qu’elles avaient leur place pour la saison 2014 puisque les deux ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs. Randhir Pertaub sortit en piste pour la première fois en tant qu’entraîneur pour aller accueillir Glory Boy dans The Champ de Mars Cup. A peine le vainqueur eut-il franchi le poteau final que la sirène retentit pour annoncer une enquête. Mais cela concernait le départ de Storm Alterno qui s’élança avec plusieurs longueurs de retard. Un incident intervint également dans la ligne d’arrivée avec Port Albert qui versa à l’intérieur, incommodant légèrement Soaring Free, mais vu que cela n’affecta pas la performance du cheval entraîné par Patrick Merven, une enquête s’avéra inutile. Le vainqueur Glory Boy s’imposa, lui, en toute quiétude au terme d’une sage course d’attente de Donavan Mansour.
L’écurie Hurlywood réalisa le doublé grâce à Captain Tempest qui bénéficia d’un parcours en or dans The Sir André Nairac Cup. Rear Admiral s’était propulsé aux avants- postes avant de laisser partir la monture de Mansour qui fut rejoint sur son arrière-main par Strike Master qui prenait exceptionnellement un bon départ. La doublure de l’écurie Merven ne fit toutefois pas courir le meneur qui imprima un train relativement lent. A titre indicatif, les 600 mètres séparant le poteau des 1200m et celui des 600m furent couverts en 36.72 contre 35.23 pour cette même partie de la neuvième course. Captain Tempest haussa progressivement le ton peut après la route et dans la ligne droite finale il ne se fit pas prier pour aller enregistrer son septième succès sur notre turf. Après cette victoire, Randhir Pertaub a rapporté Ricky Maingard auprès des commissaires des courses sur des propos à son sujet en relation avec le déroulement douteux de la course. Une enquête sera ouverte.
Après Randhir Pertaub, ce fut à Jean Michel Henry d’aller accueillir son premier gagnant en tant qu’entraîneur de sa propre écurie par l’entremise de Maestro’s Salute qui avait laissé entrevoir des qualités à son baptême du feu sur notre hippodrome lors du dernier week-end international. Sur papier, Ruby King qui demeurait sur trois victoires consécutives, se présentait comme le cheval à battre. Habitué à suivre en offpace, l’élève de Patrick Merven suivit cette fois en quatrième position en one off et il n’eut pas son rayonnement habituel dans la ligne d’arrivée. En revanche, Bronco Buster qui était confié à Noel Callow en remplacement de Johnny Geroudis souffrant, évolua, lui, plus en retrait que d’habitude. Il courut également en dessous des prévisions avec une modeste cinquième place à l’arrivée. Mais avec cette course sous les sabots, il est à suivre de près à sa prochaine sortie.
Malgré l’absence de son jockey titulaire, l’écurie Rousset s’est signalée grâce à Wieland qui était confié à Benedict Woodworth qui est attaché à l’entraînement Perdrau. Le Malaisien ne laissa pas passer sa chance et mit le régulier fils de Silvano sur orbite au terme d’un pillar to post. On peut s’interroger sur la tactique d’Uly dans la course. Lui qui vient généralement au finish, se retrouva vite sur l’arrière-main du meneur. Hot Rocket que l’on espérait voir dans le peloton de tête, suivit en quatrième position à l’extérieur d’Arctic Sun et tout comme la nouvelle unité de l’écurie Merven, il fut pris de vitesse au démarrage de Wieland. Uly termina bon dernier de la course à 4.40L du vainqueur.
La troisième épreuve se joua au départ pour Ryder Cup qui portait l’étendard de favori vu qu’il tentait sa chance dans une valeur inférieure. Kentucky Sheik se montra pratiquement aussi rapide que lui et paraissait en mesure de le taquinner, mais Victoire se contenta de conserver sa position. Bon juge du pas, Dereck David dosa les pas de sa monture et lorsqu’il lui demanda un effort dans l’ultime ligne droite, Ryder Cup se détacha irrésistiblement pour laisser sur place Night Club qui aurait certainement été mieux servi si le meneur avait été mis sous pression. Zhan Hu prit une encourageante troisième place devant Kapiti Coast qui gagna un peu de terrain pour finir après avoir été longtemps aperçu en queue du peloton.
Gujadhur s’offre ?The Hinterland Cup avec Tandragee
Noel Callow effetua un retour victorieux pour le compte de l’écurie Gujadhur avec Tiger Island qui effectuait ses débuts sur notre turf dans la deuxième épreuve. Débordant d’énergie, cet alezan de 3 ans glissa à sa sortie du paddock et désarçonna Callow. Heureusement plus de peur que de mal pour ce duo qui put se rediriger vers les stalles. Nullement inquiété, Emamdee tenta le coup tactique en réduisant l’allure dans la descente. L’inédit Straight Jab se montra très green durant le parcours et donna des difficultés à Robbie Burke. Malré cela, la nouvelle unité de l’écurie Maingard conclut honorablement pour s’offrir un petit chèque. Plus expérimenté, Tiger Island qui avait suivi sagement en mid-field côté corde, répondit favorablement aux sollicitations de Callow pour s’infiltrer entre Meant To Be et City Of Choice qu’il bouscula au passage pour forcer la différence par la suite. Cédric Ségeon logea une objection suite à cet incident, mais elle ne fut pas retenue, les Racing Stewards «could not be satisfied that the material extent of this interference exceeded the beaten margin of 0.8 length».
L’écurie Gujadhur réalisa son doublé de la journée avec Tandragee qui était aligné dans The Hinterland Cup dont la valeur était très particulière pour Ramapathee Gujadhur. Albert Mooney était présenté comme le principal adversaire de Tandragee dans cette confrontation, mais la surprise faillit venir de la doublure de l’écurie Rousset Chief Mambo qui tenta le pillar to post. Le favori suivit en deuxième position à la corde, mais il tira beaucoup, quittant même la corde au poteau des 700m pour effleurer le futur gagnant. Callow prit l’initiative d’améliorer sa position peu après, ce qui lui assurait d’avoir le first run sur ses principaux rivaux Albert Mooney et Liquid Motion réputés bons finisseurs. Chief Mambo se montra plus accrocheur que prévu, mais Tandragee et Callow confirmèrent rapidement leur supériorité pour l’emporter par plus d’une demie-longueur. Malgré une piste molle à 3 unités et la présence de false rails à 3 mètres, les 1365m furent couverts dans le bon chrono de 1.21.99.
L’histoire retiendra également que c’est le coursier de l’écurie R. Gujadhur, Tornado Man, confié à Jeanot Bardottier qui a enlevé l’épreuve d’ouverture de cette journée inaugurale. Amaphupho fut le seul à se faire menaçant dans la ligne d’arrivée, mais ce fut de courte durée, car dès que Tornado Man mit les gaz, il repoussa l’attaque d’Amaphupho avec assurance. A noter que Lucky Colour s’élança avec plusieurs longueurs de retard, hypothéquant ses chances de succès. Le coursier de l’écurie Foo Kune devra réussir un barrier trial avant d’être autorisé à concourir à nouveau. Le jockey champion 2013 Robbie Burke qui évolue cette saison pour le compte de l’écurie Maingard ne fut pas en reste. L’Irlandais aura attendu la dernière course où il était en action sur Tube Wave pour se signaler. Longtemps septième, ce dernier se faufilla à la corde avant de régler l’outsider Double Dash au terme du meilleur dash final. Le favori Ambassador Rex termina  dernier à 15L du vainqueur. L’entraîneur aurait exprimé son «concern» sur le traitement reçu par son protégé sur la partie initiale de la course. En effet, Ambassador fut contrint de fournir un effort en épaisseur dans la première courbe avant de se retrouver contre toute attente sur le flanc du meneur. Un effort, qu’il a payé au prix fort dans l’emballage final.