La première épreuve phare de la saison 2014, dotée de The Hinterland Cup, n’a pas échappé à l’écurie Gujadhur qui a honnoré son champion de la plus belle des manières. C’est Tandragee qui a permis à la bande à Rampatee Gujadhur de vivre des moments forts en émotion en ce samedi après-midi, surtout en la présence de Hinterland, aujourd’hui âgé de 15 ans. Piloté à la perfection par Noël Callow, le vainqueur de la Coupe d’Or n’a pas eu à forcer son talent pour prendre la mesure du grandissime favori Albert Mooney qui, pour l’occasion, était associé à Benedict Woodworth en remplacement de Johnny Geroudis, indisposé. Outre Tandragee, la cravache de l’écurie Gujadhur a aussi mené le nouveau Tiger Island à la victoire dans la deuxième épreuve. Si sur ces deux chevaux il fut égal à sa réputation, en revanche l’Australien fut très mal inspiré sur le grandissime favori Ambassador Rex dans l’épreuve de clôture, ce dont en profi ta Robbie Burke pour mener à bon port Tube Wave pour le compte de son nouvel employeur. Mais le fait marquant de cette journée inaugurale a été les débuts sensationnels des nouvelles écuries Hurlywood et Jean-Michel Henry. La première s’est distinguée avec Glory Boy et Captain Tempest, pilotés de main de maître par Donavan Mansour tandis que la seconde a brillé avec Maestro’s Salute, bien monté par Kevin Ghunowa. Foo Kune, Rousset et Rameshwar Gujadhur ont aussi profité de cette journée inaugurale pour se mettre sur orbite avec Ryder Cup, Wieland et Tornado Man respectivement.
Même si Albert Mooney s’était montré transcendant à l’heure des galops, il fallait quand même se méfi er de Tandragee qui n’était pas moins dans de belles dispositions également. Ce dernier a confi rmé tout le bien que son entourage pensait de lui alors qu’Albert Mooney a l’excuse d’avoir beaucoup tiré dans le parcours.
C’est justement le porte-drapeau de l’écurie Rousset qui fut le plus prompt à l’ouverture des boîtes mais il laissa le soin à son compagnon de box Chief Mambo de diriger les débats. En bon juge, Callow plaça Tandragee sur l’arrière-main de son principal danger, avec à son intérieur Mining Prospect, arrivèrent ensuite Casey’s War, Liquid Motion, Esteco, Seattle Ice et Elusive River qui partit avec un retard considérable, étant resté fi gé dans sa stalle.
Très ardent, Albert Mooney ne fi t pas de cadeau à Woodworth qui eut toutes les peines de monde à le maîtriser. Le train imprimé par son compagnon d’écurie Chief Mambo ne fi t pas son affaire non plus et on peut se demander pourquoi le Malaisien ne l’a pas déboîté dans la descente. Bénéfi ciant d’une bonne lecture de la course de là où il était, Callow laissa progresser graduellement Tandragee avant de prendre le fi rst run sur le représentant de l’écurie Rousset. A l’arrière on manoeuvrait pour rester au contact mais pour Seattle Ice et consorts, les carottes étaient déjà cuites.
Chief Mambo se montra, à la surprise générale, très accrocheur. S’il n’eut aucun mal à repousser l’attaque d’Albert Mooney, celle de Tandragee en revanche s’avéra trop percutante. Sous l’impulsion de Callow, le valeureux coursier de l’écurie Gujadhur se détacha même dans les cinquante derniers mètres pour s’envoler vers une victoire pleine de conviction. Chief Mambo conserva le premier accessit au grand dam d’Albert Mooney qui ne put jamais le remonter avec Liquid Motion complétant le quartet.
Tandragee boucla les 1365m dans le temps de 1.21.99, avec une lice à 3m et une piste à 3.0 unités. Sur cette forme, l’alezan est bien parti pour jouer les premiers rôles dans les grandes courses cette saison.