Alors qu’Andrew Fortune eut essuyé en fin de la semaine dernière un non catégorie des autorités gouvernementales — après avoir eu au préalable le feu vert du board des administrateurs du Mauritius Turf Club, lequel avait lui même renversé une décision négative du Licencing Committee prise plus tôt — forçant Ricky Maingard à se tourner vraisemblablement vers le Sud-Africain Muzi Yeni (7e actuel avec 112 victoires contre 136 au meneur Anthony Delpech) où encore vers l’Australien Ben Melham, l’entraîneur Simon Jones a lui accueilli son nouveau jockey Andrew Elliott, déjà au four et au moulin au Champ de Mars.
Andrew Elliott, 29 ans, d’origine britannique, a surtout fait carrière du côté de l’Asie, en particulier au Qatar et au Bahrein. Il comptabilise environ 300 gagnants dont plusieurs issus de courses de Groupe où de Listed races. Cette année, il s’est particulièrement illustré dans la Kings Cup (Groupe 1) au Bahrein, et était le mois dernier deuxième au classement des jockeys (25 victoires contre 28 au leader Alberto Sanna), avant de décrocher un contrat avec Simon Jones.
Le Trophée du Bicentenaire, course de groupe 1 (1500m) sera à l’affiche de la 11e journée samedi prochain. Pas moins de cinq grass galops ont eu lieu ce matin. Y étaient en piste, entre autres quatre coursiers de Ramapatee Gujadhur, en l’occurruence tour à tour Kremlin Captain et Tandragee (Steven Arnold), Paladin et Bouclette Top (Sunnil Bussunt), et deux chevaux de Ricky Maingard, nommément le Cheval de l’Année 2016, Parachute Man (Kenny Gustave) et One Cool Dude (Jeannot Bardottier).
Il y a eu aussi ce matin cinq barrier trials, engageant tour à tour Megamuthi et Oomph (Cédric Ségeon), Lee Star (Nishal Teeha) et Gameloft (Robert Khathi), Laughistheanswer (Belall Deenath) et Roving Jet (Alvinio Roy), King’s Salute et Maestro’s Salute (Ryan Wiggins), Golden Ball (Kersley Ramsamy).
À noter, par ailleurs, que Ramapatee Gujadhur a temporairement retiré deux de ses coursiers de l’effectif 2017. Il s’agit de Studiolo et Super Glue.