Remporter une course classique, la deuxième de sa carrière, à l’aube de ses neuf ans, et ce, à sa sixième saison. C’est l’exploit qu’a réalisé Tandragee, qui compte plus de Rs 5M en termes de prix. La tactique a été payante dans le sens où les conditions de course ont été en sa faveur. Oui, il peut avoir eu la chance de son côté, mais il fallait néanmoins le faire. Ramapatee Gujadhur peut être fier de ce cheval qui lui a ramené une deuxième victoire classique cette saison. Trois Barbé Cup de suite, c’est aussi l’exploit de l’entraîneur après Bulsara et Kremlin Captain en 2014 et 2015. Ricky Maingard, lui, devra repasser pour y voir ses couleurs briller, même s’il peut arguer que Parachute Man n’a pas été bien monté.
Le départ était important vu que les principaux prétendants avaient hérité d’une ligne extérieure, tels One Cool Dude, Tandragee, Prince Of Thieves, Charles Lytton et même Parachute Man, qui n’avaient pas été gâtés par le tirage au sort. Si dans un premier temps il était prévu de voir Captain Magpie prendre les devants, on a néanmoins été quelque peu surpris par le départ canon de One Cool Dude. Est-ce que cela était prévu, sans doute pour trouver un bon dos, mais on est d’avis que Swapneel Rama a sticked to the instructions et n’a pu profiter de son bon départ ? Au cas contraire, c’est lui qui aurait dû se retrouver derrière le leader Captain Magpie et non Tandragee. Et là, il faut saluer la décision de l’entourage du cheval d’avoir opté pour la même tactique qui avait été choisie lors de son dernier succès. Qui plus est, Captain Magpie n’a pas été inquiété à l’avant et a campé sur le même rythme pour essayer de conserver les ressources nécessaires pour la fin de parcours.
Tandragee a couru à son rythme. Steven Arnold a peut-être même fait comme si Captain Magpie n’était pas de la course, attendant patiemment la ligne droite finale pour accélérer. À 800m de l’arrivée, Parachute Man a accéléré pour revenir sur les chevaux de tête. Il était déjà trop tard. Les 800m premiers mètres avaient été couverts à une allure modérée et la course réduite à un sprint sur 600m. Il existe certainement une interrogation sur la possibilité d’améliorer sa position plus tôt dans le parcours vu qu’on a vu à un certain moment Kersley Ramsamy retenir sa monture à pleins bras. L’accélération produite si tard dans le parcours était vouée à l’échec et, à 400m de l’arrivée, on savait déjà qu’il ne pourrait faire la différence. Il s’est néanmoins accroché pour prendre la quatrième place.
One Cool Dude était trop distancé pour espérer refaire son retard. Et le fait d’être quelque peu enfermé à l’intérieur dans la ligne droite finale n’a pas été pour arranger les choses. On s’attendait aussi à voir Prince Of Thieves réaliser quelque chose. Il a été contraint de faire les extérieurs et n’a jamais pu faire sentir sa présence. Son compagnon de box Charles Lytton était plutôt bien placé, mais il a complètement cédé dans la ligne droite. M L Jet a été inexistant. Awesome Adam s’est manifesté sur le tard, sans toutefois influencer le résultat de la course.
Par contre, Easy Lover a donné la plénitude de ses moyens. On a vu qu’il était même un peu ardent durant la course. Il a contesté à fond la supériorité de Tandragee dans les derniers 150m avant de s’avouer vaincu. Enfin, la bonne note est venue du numéro deux de Ramapatee Gujadhur, Enaad. On ne s’attendait pas à le retrouver à pareille fête et faire l’arrivée. Il a démontré un aperçu de son talent et on espère qu’il ne souffre pas de cette course pour le voir à son meilleur niveau prochainement.
LES AUTRES COURSES
Doublé pour Gujadhur et Narang

1. Brave Leader qui l’emporte constitue une petite surprise. S’il pouvait toujours espérer gagner, personne ne croyait qu’il dominerait aussi largement ses adversaires. Plus de trois longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. On peut toujours se demander pourquoi ce cheval n’avait pas couru à l’avant la dernière fois. Les Racing Stewards avaient eu raison de questionner l’apprenti Belall Deenath, mais aucune action n’avait été prise à son encontre. Eh bien, voilà que Brave Leader a cette fois pris la direction des opérations pour ne pas être rejoint et signer son premier succès au Champ de Mars ! Deenath signait aussi son premier succès. De course, il n’y en a pas eu. Lividus s’est placé derrière lui, sans être toutefois en mesure de le reprendre. Yoda Man a insisté pour suivre de plus près, mais cette débauche d’énergie lui a été néfaste. Villa Leblanc a essayé de contourner le handicap de sa ligne extérieure, mais était battu à 400m de l’arrivée. Pageantry est venu prendre la deuxième place devant Bright Shining. Lividus a dû se contenter de la quatrième place devant Lord Wellington.
2. Départ raté pour le favori Brachetto et Megamuhti en a profité pour prendre les devants et ne pas être rejoint. Il remportait à l’occasion la première épreuve courue sur 950m au Champ de Mars. Même si Brachetto a raté sa mise en action, on s’attendait néanmoins à mieux de sa part et non pas terminer en dehors des accessits. Storm Clipper a bien terminé son parcours. Il ne s’est pas montré ardent et a dû changer de ligne dans les derniers 200m. Secret Idea s’est lui aussi montré en progrès. Ce qui est une bonne chose pour l’avenir. Le quatrième à l’arrivée, Van Der Scaler, a manqué d’accélération. Power Dive a couru avec le nez au vent. Les deux autres, à savoir Nation Glow et My Man Alex, n’ont jamais été dans le coup. Signalons à l’occasion la première victoire 2017 de Dinesh Sooful.
3. On avait prévu que la victoire sourirait à un finisseur. On pensait plus à Sunset Breeze, mais c’est Racing For Fun qui s’est montré le meilleur au finish. La course a été lancée sur des bases élevées. Si In Your Dreams a imposé un bon rythme, le tempo est monté d’un cran avec Strum qui a voulu contourner sa mauvaise position. On cherchait surtout Sunset Breeze et on a vu qu’il précédait Primissory et Racing For Fun. Ce qui était tout à son avantage. À 600m de l’arrivée, on savait que Strum ne pourrait aller jusqu’au bout vu qu’il avait eu à se surpasser. Tout restait possible dans le dernier tournant, où Sunset Breeze a déversé un peu trop à l’extérieur. Puis, il y a eu l’incident impliquant No Resistance, Strum et In Your Dreams. Ce dernier a été mis hors course, tout comme No Resistance. Promisory en a profité pour émerger, mais c’était sans compter avec Racing For Fun. Pride Rock a conservé l’avantage face à Sunset Breeze pour la troisième place.
4. Très belle monte de Kersley Ramsamy avec Trackmaster qui a trouvé le jour à temps pour prendre la mesure de l’outsider Parker. Il y a eu une petite bousculade au départ, qui a tourné au détriment de Bandido Caballero. Jay Jay’s Wild a eu tout le loisir d’imposer son rythme. On s’est alors dit qu’il avait une première chance, d’autant qu’il a pu ralentir le rythme sur environ 400m. Toutefois, quand Parker a accéléré, il n’a pu répondre à son attaque. On devait constater qu’il avait saigné par la suite. La ligne droite a été belle à suivre. Parker a fait de la résistance en dépit du fait qu’il a versé à l’intérieur. Down Under s’est aussi mis de la partie. Parker n’a pas cédé et semblait avoir fait le plus difficile avant que n’intervienne Trackmaster, qui l’a coiffé au but. Silver Dice a couru avec le nez au vent et n’a jamais été dans le coup.
5. Le dernier mot est allé à Split The Breeze qui, il faut le reconnaître, avait toujours trouvé plus fort sur sa route. Mais en B61, on savait que les adversaires étaient à sa portée. Il avait toutefois à battre Tabreek, qui restait sur un brillant succès sur 1850m. On croit en fin de compte que le cheval de Gilbert Rousset préfère un parcours supérieur à 1500m. S’il est vrai qu’il a quelque peu versé à l’intérieur, il a terminé sa course comme il l’avait fait lors de la 9e journée. Unbridled Joy a été présent à l’arrivée. Il s’est montré bien accrocheur, même s’il n’a pu imposer son rythme. Everest a tenté le tout pour le tout une fois encore. Il a péché dans la finition, la faute à son lourd handicap. Top Jet a été incapable de reproduire la même performance que lors de sa victoire. Sheer Trouble s’est montré en léger progrès, alors qu’Ole Gunnar avait besoin de cette course. Le Clos a pu opter pour sa tactique favorite, mais force est de reconnaître que le parcours était trop long.
7. On espère que nos lecteurs ne nous tiendront pas rigueur de n’avoir pas inclus Silver Snaffles dans notre quarté pour les raisons évoquées dans notre avant-papier. On espère aussi que ces mêmes turfistes auront apprécié le fait que nous avons évoqué les éléments qui pourraient jouer en sa faveur, tels le handicap, la distance réduite et surtout son engagement à ce niveau (B41), alors qu’il avait couru en B56 lors de la 15e journée. Silver Snaffles a pu prendre les devants, le favori Greatfiveeight ayant raté sa mise en action. Si ce dernier a tenté de revenir pour tenter quelque chose, les carottes étaient déjà cuites. Silver Snaffles a tenu jusqu’au bout, à la grande joie de Jameer Allyhosain pour sa première victoire parmi les professionnels. Lee’s Star a terminé fort, mais que pour prendre la deuxième place devant Roman Silvanus et Spirit Of Dover
8. La dernière épreuve est revenue à Imran Chisty, comme pour le compenser de la défaite sur le fil de Kentucky Bluegrass la semaine dernière. On attendait également Cape Horn à l’arrivée. Après avoir pris une assez bonne position, il l’a perdue quand il a été repris après s’être montré ardent dans la ligne droite d’en face. Ce qui a fait qu’il s’est retrouvé plus en retrait que prévu lors de l’emballage final. Il a dû se contenter de la troisième place. Mount Fuji a tout tenté, un peu ardent avec l’apport des oeillères, il s’est néanmoins bien battu en ligne droite. Zen Master n’a pas eu les coudées franches à l’avant avec la présence de Rock Hard. Cula s’est aussi mis de la partie par la suite. Al Firenze, lui, a vu toutes ses chances partir en fumée quand il a trébuché. Triad Of Fortune, à la faveur d’un parcours limpide, s’est montré le meilleur.