De course il n’en eut point. Disa Leader a fait taire ses détracteurs en surclassant ses adversaires. La course se déroula comme on s’attendait. Modern Monet se plaça vite aux commandes. Disa Leader accéléra graduellement pour se placer en deuxième position, tout en restant quelque peu en dehors. On s’attendait aussi à voir Seattle Ice proche de la tête de la course. Par contre, la position de Captain’s Knock étonna un peu. L’écurie Rousset voulait sans doute avoir la main haute sur la course. Ce qui fit que Seattle Ice ne put jamais se rabattre à la corde et fut contraint à faire l’extérieur pendant tout le parcours. Royal Chalon, lui, avait décidé de se mettre un peu plus en retrait. Dès lors, on sut que sa tâche allait être difficile. Gliding High précédait même le cheval de l’écurie Maingard, les oeillères aidant sans doute. On serait tenté de dire que tout se joua en fait dans les premiers 400m, chacun essayant de mieux se placer. Les premiers 600m furent couverts à une bonne allure. On s’attendait en fait à voir Modern Monet réduire un peu plus l’épreuve. Robbie Burke lui demanda d’accélérer franchement dès l’amorce de la ligne droite d’en face. Disa Leader campa sur ses positions, laissant le cheval de l’écurie Gujadhur prendre deux longueurs d’avance. Seattle Ice était toujours surveillé par Captain’s Knock. Ce qui intéressa alors les turfistes était de savoir quand Disa Leader allait-il passer à la vitesse supérieure. Ce fut fait à 400m de l’arrivée. En quelques mètres, il revint à la hauteur de Modern Monet avant d’accélérer davantage dans la dernière courbe. Seattle Ice suivit son mouvement mais fut contraint à faire l’extérieur. Par contre, Captain’s Knock plongea à l’intérieur. Gliding High fit aussi sentir sa présence. À 100m de l’arrivée, Disa Leader prit son envol, laissant ses poursuivants se battre pour les accessits. Gliding High paraissait avoir l’avantage pour la deuxième place, mais se fit coiffer par Captain’s Knock. Seattle Ice s’accrocha à une bonne quatrième place compte tenu de son parcours difficile. Royal Chalon, pour sa part, montra ses limites à poids d’âge. Que dire sinon féliciter l’écurie Rousset pour cette brillante victoire et aussi la deuxième place de Captain’s Knock. Gilbert Rousset et Soodesh Seesurun avaient réussi leur pari. Celui de remettre Disa Leader sur les bons rails après un parcours semé de petits pépins qui avaient fait douter bon nombre de turfistes. De notre côté, nous étions certains que Disa Leader allait se rebiffer et il était du reste notre grand favori. Du coup, l’écurie Rousset creuse davantage l’écart dans le championnat des écuries.