Cette semaine qui était initialement programmé journée de repos accueillait la vingt-et-unième journée vu l’anulation du week-end hippique en raison de l’état de la piste qui s’était détériorée suite aux pluies qui se sont abattues sur la capitale. Ce rendez-vous avait comme attrait principal, le Supertote Golden Trophy, une épreuve longue de 2200m, qui est considérée comme la course préparatoire idéale pour les prétendants au Ruban Bleu. La victoire est revenue à Acuppa qui a profité de sa belle forme physique, mais surtout du meilleur parcours pour se racheter face à son récent vainqueur Intercontinental qui prenait une modeste quatrième place à l’arrivée. Cette victoire, ainsi que celles de Moot Call et d’Al Masri, ont permis à Robbie Burke de combler du terrain sur Johny Geroudis qui, ainsi que quatre autres jockeys étrangers, avait fait l’impasse sur cette journée. Rai Joorawon et Jean Roland Boutanive se sont révélés des remplaçants de choix et ils n’ont pas laissé passer leur chance pour réussir un doublé chacun.
Battu par Intercontinental lors de leur dernière confrontation, Acuppa a obtenu sa revanche  sur le chevl de l’écurie Rousset à l’issue d’un parcours en or dans The Supertote Golden Trophy qui est une des courses préparatoires du Maiden programmé pour le 11 septembre. Solar Symbol et La Foce furent les plus sollicités à l’ouverture des boîtes, mais c’est l’alezan de l’écurie Gujadhur qui s’empara du commandement avec à son extérieur Intercontinental qui se montra ardent. Acuppa se retrouva en troisième position côté corde et Robbie Burke eut le bon reflexe de se rapprocher dans le dos de son compagnon d’écurie aux environs du poteau des 1600m, condamnant son principal adversaire à faire l’extérieur sur tout le trajet. La Foce se montra ardent à l’intérieur de Al’s Deputy qui précédait Seattle Ice, Senor Versace et Just Banter. Solar Symbol dicta un train relativement lent, car visiblement aucun de ses adversaires ne voulait démarrer trop tôt au risque d’hypothéquer ses chances. Sevor Versace fut le premier à lancer les offensives, se rapprochant en épaisseur à partir du poteau des 600m. Dans la dernière courbe, il était déjà presque arrivé à la hauteur de Solar Symbol et Intercontinental, tandis que Robbie Burke profita que la monture de Venkaya eut quitté la corde peu après la route pour se rapprocher tranquillement à leur intérieur. Seattle Ice qui s’était rapproché en épaisseur dans le dos de Senor Versace, était légèrement plus en retrait. Jason Holder prit l’option de passer entre Intercontinental et le gris de l’écurie Gujadhur, mais le passage se referma devant lui, et il dut reprendre sa monture à l’intérieur, gênant au passage Solar Symbol qui était déjà au bout du rouleau. Senor Versace qui continuait à verser à l’intérieur, pencha à 100m du but sur Intercontinental qui à son tour versa sur Seattle Ice qui s’était rapproché à son intérieur. La monture de Holder donna un joli coup de reins pour se débarrasser de Intercontinental et Senor Versace, mais son finish s’avéra insuffisant pour rattraper Acuppa qui s’était écomisé durant tout le parcours pour sprinter sur environ 250m seulement. En effet, sous la conduite de Burke, Acuppa prit vite ses distances avant de repousser avec assurance l’assaut final de Seattle Ice qui aurait sans doute pu se montrer plus menaçant si Holder avait fait le bon choix dans l’emballage final. Il est bon de noter qu’une enquête a été ouverte par les commissaires des courses sur la monte de Solar Symbol. Elle a été ajournée à mardi matin.
Auparavant, Robbie Burke s’était signalé en deux autres occasions, sur Moot Call et Al Masri. Cette moisson permet à l’Irlandais de se rapprocher de Johny Geroudis sur lequel il ne compte plus que 3 longueurs de retard. Sur papier, il faut reconnaître que Moot Call était parmi ceux qui offraient les meilleures garanties dans The Super Tote SMS Betting Trophy qui accuellait un lot de chevaux moyens sur 2100m. Ceux qui craignaient que l’absence de 12 semaines de Mabrook allaient jouer contre lui, n’eurent pas tort, car l’alezan de l’écurie Maingard, pourtant présenté dans une excellente condition physique, ne prit qu’une modeste sixième place à l’arrivée. En ce qu’il s’agit du déroulement de la course, Vinay Naiko eut vite fait de prendre la direction des opérations sur Final Affair devant Powder Snow et Indigo Blue. Moot Call suivait  en quatrième position côté corde avec Optima Maximo à son extérieur. Ce dernier fit un effort à mi-course pour se rapprocher, vu que le meneur avait réduit l’allure, avant de prendre le relais en tête au début de la descente. Optima Maximo fut sérieusement accroché par Final Affair à l’entrée de l’ultime ligne droite. Powder Snow se mit également vite en évidence. Robbie Burke qui avait patienté côté corde, chercha le passage entre ces deux chevaux. Lorsque Moot Call vit le jour, l’issue ne fit aucun doute. En quelques foulées, le cheval de l’écurie Gujadhur transperça le peloton pour l’emporter avec une facilité déconcertante.
Débuts victorieux pour Al Masri
Robbie Burke remit ça sur Al Masri qui, tout comme Legion Of Honour quelques semaines plus tôt, débuta sur une note victorieuse. Pourtant, l’Irlandais n’affichait pas la confiance lorsqu’il fut interrogé sur les chances de son coursier peu avant la course. On s’attendait à voir Silent Screen aux commandes, mais Shutterfly eut vite fait de surmonter le handicap de son couloir extérieur pour prendre la direction des opérations. Makes Me Wonder se rapprocha dans la première courbe pour se placer sur son arrière-main, tandis que Raga Muffin suivait en troisième position côté corde. Silent Screen faisait l’extérieur devant Pablo, Al Masri, Summer Recess, Casey’s War et Immelman. Le gris de l’écurie Rousset assura un bon rythme à la course, accélérant à nouveau à 600m de l’arrivée. Shutterfly aborda la ligne droite sous la menace de Makes Me Wonder. On pensait que le victoire allait se jouer entre ces deux chevaux, mais Burke sortit le grand jeu sur Al Masri qui termina en bolide au milieu de la piste pour mettre tout le monde d’accord à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
La quatrième épreuve fut finalement réduite à un sprint sur 800m, car en l’absence d’un autre front runner, Western Emblem eut le loisir de réduire l’allure au maximum sur la première moitié du parcours. Du reste, le cheval de l’écurie Foo Kune se montra ardent sous la conduite de Jean Roland Boutanive, tandis que les premiers 800m furent couverts en 54.81. A titre indicatif, cette même partie de la huitième épreuve fut couverte en 50.91 par le meneur. Sergeant Major fut le premier à passer à l’attaque, se portant à l’extérieur du meneur au bas de la descente. Ce qui eut pour effet d’endurcir l’allure. Western Emblem tourna dans la ligne droite avec un léger avantage et ce n’est qu’à ce moment que Boutanive se mit en évidence. Western Emblem répondit favorablement aux sollicitations de son cavalier pour laisser sur place Sergeant Major. Cependant, il pencha sur sa droite, mais vu qu’il avait une bonne marge de manoeuvre, il ne gêna aucun de ses adversaires. Dealers Choice fut l’auteur d’une bonne fin de course à son intérieur pour prendre la deuxième place devant Slinga Malinga. Western Emblem signa ainsi sa troisième victoire sur notre turf.
Après Western Emblem, Jean Roland Boutanive qui assurait l’intérim durant l’absence de Michael Cahill, ne laissa pas passer sa chance pour réaliser le doublé sous les couleurs de l’écurie Foo Kune dans l’épreuve de clôture sur Count Me In. On fut quelque peu surpris de voir ce dernier en tête l’espace de quelques foulées avant que Cocktail Parade ne prenne le relais. Le positionnement de Imperial Palace qui d’habitude évolue en attentiste, étonna également, car il fut sollicité pour se retrouver nez au vent sur l’arrière-main du meneur. Il était évident que tôt où tard, il allait s’effacer. Le favori Traianius suivait, lui, en cinquième position dans le dos de l’éventuel vainqueur qu’il avait laissé se placer devant lui sur la partie initiale. Imperial Palace accrocha sérieusement le meneur à l’entrée de l’ultime ligne droite, mais ne fut pas en mesure de changer de vitesse. S’il avait la fâcheuse habitude de perdre le mors au démarrage, Count Me In était toujours dans le coup cette fois et il profita de l’ouverture à la corde pour porter son attaque. Traianius fut, lui, lancé à l’extérieur de Imperial Palace. A mi-ligne droite, il donna l’impression de pouvoir disputer la victoire, mais sous la conduite de Boutanive, Count Me In, bien que versant à l’extérieur, sortit un joli coup de reins pour contrer son assaut.
En enlevant The Supertote Exotic Bets Trophy, Sports Factor, dont le Rating était de 59, est devenu éligible pour participer au prochain Ruban Bleu où un Rating minimum de 60 est requis pour avoir le droit de figurer dans les entrées. A l’ouverture des boîtes, Frusk se cabra et sortit avec plusieurs longueurs de retard. Il fut établi que Preetam Daby avait essayé d’anticiper le départ. Ce qui fit que la tête de Frusk heurta sa stalle et que le handler le redressait lorsque le départ fut donné. Dans ces cirsonstances, le cheval de l’écurie Maigrot fut déclaré partant. On se demande s’il n’aurait pas été plus juste de le déclarer non partant vu qu’il n’était pas dans une position de prendre le départ à l’ouverture des boîtes. Sports Factor et Firebolt furent sollicités pour tenter de s’emparer du commandement, mais Rai Joorawon prit la sage décision de ne pas se livrer à une lutte inutile et, dès les premières encablures, plaça sa monture derrière la doublure de l’écurie Serge Henry. Seul à l’avant, Bhaugeerothee prit le soin de réduire l’allure sans que ne bronche Joorawon. Ce dernier devait certainement se frotter les mains, car c’est sans doute la tactique qu’il comptait employer s’il était en tête. Ceci permit à Galant Gagnant qui menait le reste du peloton de se rapprocher. Joorawon attendit l’entame de la descente pour demander un effort à Sports Factor. Ce qui surprit Firebolt qui ne fut pas en mesure de contrer cette offensive. 
Sports Factor accéléra à nouveau au poteau des 600m. A partir de là, le cheval, entraîné par Patrick Merven, déploya ses belles foulées pour aborder la ligne droite finale avec de solides prétentions. Galant Gagnant et Major Storm se rapprochèrent quelque peu, mais ce ne fut pas suffisant pour inquiéter Sports Factor qui l’emporta par plus de 2 longueurs.
Four in a row
Rai Joorawon remit ça dans la septième épreuve sur Southern Heights qui tentait le quatre à la suite dans The Supertote Red Ribbon Trophy. Ce fut sans surprise que l’on vit le cheval de l’écurie Perdrau aux avant-postes. On s’attendait à ce que Joorawon imprime un train moyen vu que Southern Heights abordait les 1850m pour la première fois de sa carrière, mais tel ne fut pas le cas. Ntandane qui avait été accompagné sur une bonne partie de la course pour se maintenir dans le peloton de tête, fut le premier à payer les frais, s’effaçant à partir du poteau des 600m. Du reste, les Racing Stewards ont ouvert une enquête sur le handling de Ntandane, mais elle a été ajournée à mardi prochain. En tête, Southern Heights maintint le cap pour aborder la ligne droite finale avec de solides prétentions. Seul Sea Of Galilee put se faire menaçant, mais le but arriva à temps pour la monture de Joorawon.
L’épreuve d’ouverture était revenue à l’écurie Maigrot et Vikram Sola qui priva Krish Gundowry d’une précieuse victoire sur Transparent. Power Of Poseidon fut le plus rapide à l’ouverture des boîtes, mais Vikram Sola n’insista pas lorsque Transparent s’amena à son extérieur sous les sollicitations de l’apprenti Gundowry pour prendre la direction des opérations avant le passage du but pour la première fois. Contrairement à son habitude, Green Scheme suivit de très près, soit sur l’arrière-main du meneur. Mc Naught était quatrième à l’extérieur de Multi Dimention qui précédait Good Time Charlie, Mustarsel, Asset Growth et Sideliner respectivement. Le coursier de l’écurie R.Gujadhur imprima un rythme régulier pour aborder la ligne droite finale en tête. Mc Naught et Good Time Charlie étaient lancés à l’extérieur, tandis que Sola attendit d’entrer dans la ligne droite pour lancer Power Of Poseidon. En quelques foulées, le petit cheval de l’écurie Maigrot refit son retard sur le meneur qui versa quelque peu à l’extérieur. Transparent remit la tête à l’ouvrage sur le tard, mais Power Of Poseidon avait déjà pris l’avantage pour s’en aller signer sa cinquième victoire sur notre turf.
—————————————————————————————————————————————————————DECLARATIONS
RAMAPATEE GUJADHUR (entraîneur de Moot Call, Al Masri et Acuppa): «J’avais demandé au jockey de ne pas move too early vu que Moot Call has a limited dash. Tout le mérite revient à Robbie Burke qui a monté une course parfaite. Je pense aussi que c’est le stamina qui a paré dans cette course.
Concernant Al Masri, je dois tout d’abord dire un grand merci à Glen Hatt car c’est lui qui nous a fortement encouragé à acheter ce cheval. On lui accordait une bonne chance d’autant plus qu’on avait entendu dire que Shutterfly n’était pas à son top. Il a sorti un joli finish pour inscrire une très belle victoire.
Acuppa comme tout le monde le sait, est le cheval fétiche de Robbie Burke. Mark Neisius m’avait dit qu’il pensait que Intercontinental allait beaucoup tirer avec sa 6e ligne. C’est effectivement ce qui c’est passé. Je pense que, s’il avait pu settle, c’aurait été une autre paire de manches. Mais Acuppa reste un très bon cheval. »