L’épreuve principale dotée de The ICRAV Trophy disputée sur 1500m pour les chevaux de la C2 (68-52) pourrait revenir à Polar Royale qui court derrière son sixième succès de la saison. Ses principaux adversaires se nomment Zambezi Torrent, Ryder Cup, Donnie Brasco et Bobby Bear qui seront moins lourdement handicapés.
Après avoir démarré sa campagne 2014 avec une convaincante victoire sur 1400m en C5 (51-35), Polar Royale s’est offert quatre autres succès en cinq tentatives. Sa seule défaite, il l’avait enregistrée lors du dixième acte lorsqu’il terminait deuxième à 0.80L de Posse Comitatus.
A l’occasion de la vingt-cinquième journée, on se souvient que cet élève de Gilbert Rousset avait dominé Kalinago sur 1600m sur une piste détrempée après avoir évolué sur les barres extérieures sur pratiquement tout le trajet. Son entraîneur lui a accordé un petit break et il nous est revenu dans une bonne condition. Polar Royale a remporté ses deux courses sur 1500m avec autorité. Certes, il évoluait à un niveau inférieur, mais comme il est en constant progrès, il se présentera face à ses adversaires du jour avec des ambitions légitimes. Maniable, il essaiera sans doute de se placer non loin des meneurs, mais pourrait se retrouver en one off avec la présence des véloces Captain Firth et Ryder Cup qui s’élanceront à son intérieur.
On se souvient qu’à sa dernière sortie Zambezi Torrent avait profité du manque d’initiative de ses adversaires dans un champ où il n’y avait pas de réel front-runner pour prendre le relais en tête au bas de la descente avant de résister au retour de Donnie Brasco avec une certaine assurance. Gageons qu’il évoluera cette fois plus en retrait vu qu’il s’élancera de l’extérieur et la présence des deux chevaux de l’écurie Foo Kune qui affectionnent la course avec le pas. En cas de défaillance de Polar Royale, il aura une belle carte à jouer.  Geroudis et Holland devront avoir un oeil sur les casaques jaunes et étoiles mauves de Foo Kune, car elles sont les plus rapides du champ. Eventuellement, Captain Firth pourrait profiter de sa première ligne pour mener les débats devant son compagnon d’écurie. Si Horil parvient à bien doser les efforts de sa monture et réussit à surprendre ses adversaires au démarrage, il peut créer la surprise. Dans un autre cas de figure, c’est Ryder Cup qui pourrait s’installer aux avant-postes et tout comme Captain Firth, il aura alors une belle carte à jouer dans l’emballage final où il aura le first run sur ses rivaux. Reste que Polar Royale ne devrait pas se laisser surprendre surtout s’il évolue en one off. Il ne serait pas étonnant de le voir se rapprocher dans la dernière courbe avant de s’imposer dans la ligne d’arrivée.
Donnie Brasco demeure un coursier honnête qui est capable de sortir le grand jeu lorsque les conditions sont en sa faveur. Il sera à son premier essai à ce niveau. Lors de la deuxième journée, il avait terminé à 4.75L de Polar Royale qui portait 4kg de moins que lui. Cette fois, le coursier de l’écurie Rousset lui rendra 4.5kg. Donc, le coup est jouable pour le représentant de l’écurie S. Henry.  Du lot, Bobby Bear est un des rares qui se sont frottés aux chevaux de l’élite. Il était parmi les meilleurs finisseurs à sa dernière tentative sur 1365m, mais avait été trop distancé pour inquiéter le vainqueur Rock Of Arts. Le parcours allongé est dans ses cordes, mais le probable manque de train jouera contre lui. Dual Asset a couru en léger progrès à sa dernière sortie sur 2050m, mais ses chances ne sont pas évidentes face à des adversaires plus aguerris. En ce qu’il s’agit du nouveau Everlast, il pourrait avoir besoin de cette course.