Tanjiro, bien monté par Swapneel Rama, résiste au dash fi nal d’Act Of Loyalty (Rafael Schistl). L’entraînement Preetam Daby brille pour la deuxième semaine consécutive dans l’épreuve principale

La course semblait perdue à 100m de l’arrivée, quand Act Of Loyalty a pointé le nez devant. Mais c’était mal connaître Tanjiro, qui a lutté jusqu’au bout pour finalement devancer son adversaire d’une tête, à la grande joie de son entourage, qui accroche l’épreuve principale pour la deuxième semaine de suite. Cette course a donné lieu à une tactique plus ou moins inattendue de la part de Dance On Air, qu’on ne voyait pas capable d’animer la partie initiale. Selon les instructions, il devait courir proche du leader, mais le fait que le cheval ait mieux démarré que prévu a fait qu’il s’est retrouvé en tête. Et comme Chili Con Carne a été sollicité pour opter pour sa tactique favorite, le tempo est monté de plusieurs crans dans la partie initiale. 11″36 entre les 1400 et les 1200m. Ce qui a fait que les deux chevaux se sont nettement démarqués du troisième, Tanjiro.

La tactique d’Imran Chisty a été questionnée par le board des Racing Stewards. Aucune sanction n’a été prise à son encontre, mais il lui a été dit que sa monte had come under notice et qu’il ne devrait laisser aucun doute à l’avenir. L’entraîneur Patrick Merven a, lui, été avisé qu’il aurait dû avertir les Racing Stewards concernant tout doute en ce qui concerne les instructions. Selon nos renseignements, il était quelque peu embarrassé vis-à-vis de son collègue Subiraj Gujadhur.

Pour en revenir à la course, les deux chevaux de tête ont été repris et ceux de derrière se sont rapprochés dans la descente. Toutefois, deux d’entre eux, à savoir Act Of Loyalty et Aware, ont été incommodés quand ils sont revenus sur Dance On Air. Imran Chisty a été pénalisé d’une amende pour avoir trop ralenti l’allure. Pour certains, la tactique de Dance On Air a nui aux chances de Chili Con Carne, ce qui n’est pas faux. On peut aussi se demander si Jameer Allyhosain n’aurait pas pu laisser Dance On Air en tête de la course et se positionner tranquillement derrière lui. Certes, il est un fait que Chili Con Carne a remporté ses deux courses dans la position tête et corde, mais le cheval de Patrick Merven était plus facile que lui. D’un autre côté, on peut avancer qu’Imran Chisty aurait pu essayer de reprendre sa monture, d’autant que les instructions n’étaient pas de courir en tête. Avec pour conséquence la dernière place à l’arrivée.

En ce qu’il s’agit de l’emballage final, on a eu droit à une belle empoignade entre Act Of Loyalty et Tanjiro dans les derniers 100m. À un certain moment, on pouvait penser que le nouveau jockey de Ramapatee Gujadhur, Rafael Schistl, aurait fait la différence, mais Swapneel Rama a fait l’essentiel pour s’imposer au poteau. Chili Con Carne s’est battu comme il a pu et a été battu par moins d’une longueur. Ideal Secret a terminé quatrième devant Aware. Le premier nommé a eu à chercher le passage avant de pouvoir progresser et échouer à un peu plus d’une longueur. Quant à Aware, il n’a pas eu le même rendement que la dernière fois, après avoir fait les extérieurs dans les derniers 400m. On est aussi d’avis que Turbulent Air aurait pu mieux faire s’il avait été soutenu comme il se devait dans la ligne droite finale.

LES AUTRES COURSES

3 sur 3 pour Rousset-Fradd

1. La décision d’aligner Wow Holiday dans une valeur nettement inférieure a porté les fruits escomptés. Le cheval de Patrick Merven a sorti la meilleure accélération pour ouvrir son palmarès au Champ de Mars. Il s’est montré trop fort pour les chevaux qui ont toujours couru à ce niveau, alors que lui a déjà évolué en B46. Sous la selle d’Imran Chisty, Wow Holiday a couru tranquillement au milieu du peloton, alors que la tête de la course a été animée avec The Great Victory, Dickie Bird et Duffield. Le premier nommé a été confronté à une première sortie assez éprouvante en évoluant en épaisseur et a eu le mérite de s’accrocher à la troisième place. Les Henry, Jean-Michel et Nathalie, peuvent être fiers du travail accompli avec ce cheval. Duffield et Dickie Bird ont, eux, faibli par la suite. Signalons que Dickie Bird en était à sa première tentative après sa castration. Gondwana s’est bien amené à la corde, mais n’a rien pu faire pour contrer Wow Holiday. Ashfords Legacy a complété le quarté. On retiendra que Patrol Mission n’a pas mal terminé et qu’il a progressé par rapport à sa dernière tentative.

2. De course il n’y en a pas eu, tant la supériorité de Kaptenspandiseile a été écrasante dans la ligne droite finale. Les supporters de Trojan Quest ont sûrement dû prendre un grand coup au moral quand ils ont constaté que leur favori avait pris la main à Cédric Ségeon. Les premiers 700m ont été bouclés à vive allure et il était évident qu’il ne tiendrait pas jusqu’au bout. En voulant surmonter le handicap de sa ligne et prendre les devants, Cédric Ségeon a été incapable de ramener sa monture à la raison. Swinging Captain était idéalement placé pour le suppléer. Mais le tempo de la course n’a pas été à son avantage. Par contre, pour Kapteinspandiseile, cela a été idéal. La dernière fois, il avait eu à se battre jusqu’au bout pour prendre la mesure de Newsman. Cette fois, il a tiré profit de sa meilleure résistance. Le troisième à l’arrivée, Midnight Oracle, a fait ce qu’il a pu dans une valeur supérieure. Antwerp a quelque peu déçu. On s’attendait à mieux de sa part. Asyouplease n’a pas été dans le coup. À 350m de l’arrivée, il était déjà sous la cravache et n’a pas accéléré. Roventas n’a pas mal terminé et, avec maintenant trois courses sous la ceinture, il pourrait encore progresser. On a trouvé que Star Of Kazan a bien terminé dans les 200 derniers mètres.

3. Comme Kapteinspandiseile, Mambo Rock n’a pas fait dans la dentelle et s’est montré supérieur à ses adversaires. La course a été lancée sur un tempo élevé par l’entremise d’Arctic Flyer et de Captain Falcon. Aucun cheval n’a voulu suivre de près ce duo. Mais la présence de Greenflashsunset en troisième position a quelque peu surpris. Robbie Fradd avait choisi de courir plus en retrait pour que son cheval ne se montre pas ardent. À ses côtés avait pris place Sunset Breeze, qui avait beaucoup de partisans dans cette épreuve. À un certain moment, on pensait que le fait d’avoir pris le first run sur son adversaire direct pouvait s’avérer payant. Mais Kersley Ramsamy a préféré diriger sa monture vers l’intérieur et se retrouver enfermé, alors qu’il aurait été plus avisé s’il avait continué sa route à l’extérieur. Privé de passage, il a bousculé Greenflashsunset, tandis que Mambo Rock a facilement trouvé l’ouverture à l’intérieur et gagner comme il l’a voulu. Barak Lavan avait pointé le nez à mi-ligne droite, mais a dû se contenter de la deuxième place devant Thrust, qui est bien revenu après avoir couru en dernière position. La course encourageante de Middle Path n’est pas passée inaperçue. Ce doublé de Gilbert Rousset lui a permis de conforter sa première place au classement, après avoir repris le fauteuil de leader à l’issue de la deuxième épreuve.

4. Le trois à la suite n’a pas eu lieu pour Henry Tudor, la faute à Wavebreaker, qui a su trouver le petit plus nécessaire pour faire la différence. La décision de confier la monte à Rakesh Bhaugeerothee vient du fait que sa monte sur Galtero n’a pas laissé Jean-Michel Henry indifférent. Mais le déroulement de la course a été en faveur d’Henry Tudor, qui a pu prendre les devants. Cependant, si on regarde la partie initiale de plus près, on trouve qu’il a dû travailler avant de se retrouver en tête et qu’il a pu payer de ses efforts dans les derniers mètres. Il est à noter que Wavebreaker signait son 3e succès de la saison et qu’il en était à sa 10e tentative. Contrat donc rempli pour lui. On s’attendait à voir Wall Tag offrir une meilleure résistance. Il n’a jamais été en mesure de lutter pour la victoire. Il était trop distancé dans la partie initiale pour retourner la situation en sa faveur. Silver Bluff, lui, a fait ce qu’il a pu. Soldier’s Code est à revoir, tandis que Hililyhililyhilo pourrait être plus compétitif à un niveau inférieur.

5. Et de trois pour le tandem Gilbert Rousset-Robbie Fradd et aussi 100% de réussite. King’s County a fait le plus difficile au départ, quand il a facilement pris la mesure de Declarator, qui n’a pu soutenir la comparaison en vélocité, malgré toutes les sollicitations de Juan-Paul Van der Merwe. Seul en tête, King’s County ne s’est pas montré ardent. Après avoir démarré rapidement, il a décéléré et accéléré comme il l’a voulu. Au final, son poursuivant le plus proche s’est retrouvé à plus de deux longueurs. On ne serait pas surpris d’entendre dire que cette course pouvait être comparée à un karos maryaz vu que le tempo n’a pas été élevé. La force de King’s County est qu’il peut dérouter ses adversaires au départ. Le temps de souffler, il remet les gaz à 600m de l’arrivée pour ne plus être rejoint. Pour le battre, il faudra qu’un adversaire le titille dans le parcours. Declarator n’a pas à rougir de sa deuxième place. Il a fait ce qu’il a pu et pourrait être au bout du rouleau vu qu’il a quelque peu versé en fin de parcours. Talbec s’est rapproché au bas de la descente, mais n’a pu répondre à l’accélération du vainqueur. C’est Friend Request qui est venu prendre la quatrième place malgré sa boiterie. Son compagnon de box Bouclette Top a fait illusion aux 400m avant de s’effacer en ligne droite. New Hampshire a été incapable d’accélérer.

7. Pas de surprise dans la 7e épreuve avec la victoire du plus grand favori de la journée, à savoir Varside. À l’arrivée, pas moins de 3L le séparaient de son poursuivant le plus proche. Mais sa victoire a été facilitée par la tactique de certains dans la course. En effet, on ne comprend pas pourquoi Al Firenze a tant insisté dans la partie initiale. Au départ, il aurait dû savoir qu’il y avait des chevaux rapides placés à son intérieur. Aux 1200m, il aurait dû trouver qu’il serait impossible de déborder Risky Rambo et ramener sa monture, qui est plus réputée pour être un finisseur. Condamné en troisième épaisseur, Al Firenze, qui l’avait emporté à sa dernière sortie, a terminé bon dernier. L’apprenti aura à répondre devant les Racing Stewards lors d’une enquête. Tel sera aussi le cas pour Sunil Bhundoo, qui était associé à Greatfiveeight. On n’a pas vraiment trouvé quoi lui reprocher, sauf qu’il n’a pas monté son cheval jusqu’au but et il aurait pu perdre le bénéfice de la troisième place.

8. Les turfistes étaient nombreux à voir Brave Leader opter pour la position tête et corde. Mais tel n’a pas été le cas. En fait, l’option tête et corde n’était pas la tactique qui aurait été choisie à tout prix. Tout aurait été décidé à l’ouverture des stalles. Il n’y avait pas d’instructions précises. C’est ce qu’avait décidé le jockey. En fait, lors de l’enquête qui s’est ouverte sur la monte de Brave Leader, on a compris que c’est le jockey qui décidait de tout. Aucune instruction à suivre. Mais selon les règlements du Mauritius Turf Club, l’entraîneur se doit d’en donner, même si elles ne sont pas strictes. Amardeep Sewdyal a écopé d’une amende de Rs 20 000. Brave Leader s’est retrouvé en épaisseur durant le parcours et son jockey Manoel Nunes a déclaré que, selon lui, le cheval n’était pas capable de contourner ce handicap pour se placer plus proche de la lice. À l’avant, Royal Resolution s’en est donné à cœur joie pour se glisser tranquillement en tête sans être inquiété. Et comme il fallait s’y attendre, il est allé jusqu’au bout de la ligne droite, ses adversaires se contentant de se battre pour les places. Hoppertunity a devancé de peu Silver Rock, qui s’est amené tardivement. Radlet a pris la quatrième place.