Robbie Burke semble posséder une bonne chance de briller avec Royal Chalon, l’élève de Ricky Maingard. C’est ce qui se dégage de l’analyse de cette épreuve principale. L’Irlandais possède un certain avantage sur les autres invités du week-end international, hormis les cavaliers mauriciens, serait-on tenté de dire. C’est qu’il a eu l’occasion de voir à l’oeuvre tous les participants de cette course et aussi pu piloter l’un d’eux en deux occasions. Certes, on pourrait dire qu’il porte en haute estime Not Liable, mais ce ne serait pas illogique de penser que le représentant de l’écurie Gujadhur se retrouve à un échelon qui ne semble pas encore à sa portée.
Royal Chalon avait débuté sa saison par deux victoires consécutives. Après son succès dans la Duchesse, il avait dominé un certain Disa Leader. Oui, il recevait beaucoup de poids de ce dernier, mais il n’est pas donné à tout cheval de battre le champion 2010. Ce qui est une référence. Toutefois, Royal Chalon s’est montré en légère baisse par la suite, miné par des ennuis de santé et une fièvre persistante. Du reste, il ne compte que deux participations après la Barbé Cup.
À sa dernière tentative — il revenait d’un repos —, il termina à 3,30L de Chief Mambo sur 1400m. Ce qui n’est pas une performance qu’on pourrait qualifier de remarquable, mais si on regarde de plus près sa fin de course, on arrive à la conclusion qu’il n’a pas si mal fait que cela, au contraire, vu qu’il a bouclé les 600 derniers mètres en 34”15 après avoir comblé beaucoup de terrain. On serait donc tenté de considérer cette course de la 35e journée comme une mise en jambes.
Il revient après deux semaines, ce qui démontre que ses ennuis de santé font partie du passé, et comme le parcours du jour est dans ses cordes, on ne voit pas pourquoi il ne ferait pas l’arrivée. Placé au numéro 4 à la corde, il n’aura qu’à suivre tranquillement dans son pas avant de forcer la décision dans l’emballage final.
Sur le papier, son principal adversaire devrait être Profit Report, qui est mieux classé que lui à l’échelle des valeurs. Cependant, le sujet de Serge Henry n’est pas un modèle de régularité, même si on peut tomber d’accord pour dire qu’il est capable de se surpasser à l’occasion. Il revient d’un repos car il a été confronté à des ennuis aux pieds et a été traité en conséquence. Il donne l’impression d’être bien dans sa peau et peut bien faire sur sa fraîcheur. Mais on le voit plutôt accrocher un accessit que briguer la victoire.
Honour In Gold est un cheval qui peut lui aussi se montrer à son meilleur niveau. Sa dernière tentative peut être considérée comme bonne, surtout si on tient en ligne de compte qu’il n’avait pas eu toutes ses aises après avoir suivi à l’arrière-garde. Dans son cas, le champ restreint ne sera pas pour lui déplaire car on voit difficilement comment il pourrait rencontrer un problème de trafic. Legal Maxim, lui, monte nettement en valeur mais aura un avantage de recevoir du poids de la plupart de ses adversaires. Avec Jeanot Bardottier, il pourrait suivre d’un peu plus près. On connaît sa belle accélération et il se fera sans doute un malin plaisir de venir jouer les trouble-fête.
On devrait également considérer les chances de Prince Of Troy, la monture de William Buick, le poids plume de la course. Cependant, il pourrait avoir du poids en surplus car on voit difficilement le Britannique monter au poids imprimé au programme. Ce qui sera un désavantage certain. Son intérêt pour avoir les meilleures chances de son côté et, en l’absence d’un vrai meneur, sera de changer de tactique et d’opter pour la position tête et corde. Si on jette un coup d’oeil à son parcours en Afrique du Sud, on trouve qu’il a déjà gagné de bout en bout.
Dans cette épreuve, on note la participation de La Foce, un autre représentant de Serge Henry, qui pourrait trouver le parcours un peu trop court pour ses aptitudes. Mais il peut toujours essayer de veiller que la course soit courue à un bon rythme, et ce, au bénéfice de son compagnon d’écurie Profit Report. Maigrot sera représentée par Al’s Deputy. Ce dernier n’a jamais pu confirmé sa bonne course du 30 juillet dernier. À moins d’un net regain de forme, on ne voit pas comment il pourrait jouer les premiers rôles. On se tient donc à l’idée que Royal Chalon sera le cheval à battre.
———————————————————————————————————————————
1RE COURSE: Baynesfield possède des arguments
Avec Bourne Supreme et Zip It placés à l’intérieur aux numéros 2 et 3 respectivement, on est en droit de s’attendre que l’épreuve soit lancée sur un bon rythme. Surtout que le premier nommé retrouve l’occasion de pouvoir mener un peloton, ce qui ne lui est pas arrivé depuis le début de la saison. On pourrait aussi dire qu’il possède une chance en or de renouer avec le succès. Il ne peut donc être éliminé hâtivement, même si on le trouve plutôt capable d’accrocher une place d’honneur. En ce qui concerne Zip It, on trouve qu’il s’est montré plutôt régulier mais qu’il lui a toujours manqué un petit plus pour retourner la situation en sa faveur. À noter qu’il a accroché sa seule victoire chez nous sur le parcours du jour.
Royal Times peut aussi se hisser dans le quarté. Piloté par Lanfranco Dettori et démarrant de la 1re ligne, il devrait être idéalement placé dans le parcours. Condamné aux accessits depuis qu’il a démarré sa campagne, ce sera pour lui aussi l’occasion de briller enfin. Parmi les autres chevaux, on ne devrait pas sous-estimer les capacités de Day Of Reckoning avec sa 8e ligne, car il est un attentiste confirmé et qu’un rythme soutenu ne pourra qu’être à son avantage. Il y a également Salvador Dali, avec un Joorawon qui le connaît bien et qui sera bien servi si la course est lancée sur des bases élevées.
Mais nos préférences vont à Baynesfield qui devrait être mieux placé que lors de la 34e journée. Le parcours du jour est dans ses cordes et on est d’avis qu’il aurait pu terminer plus proche de Snappy s’il n’avait pas été incommodé dans la partie initiale de la course. Ce sera une déception de ne pas le voir faire l’arrivée.
———————————————————————————————————————————
2e COURSE: Pegasus Legacy, une bonne chance pour Pasquier
Ce sera sans nul doute Hail Atlantis qui assumera le commandement dans ce sprint de 1365m en dépit du fait qu’il est placé à l’extérieur. En fait, pour lui, il n’y a pas d’autre solution que de prendre les devants et d’essayer de réduire la course au maximum, car on connaît ses limites quand il est aligné au-delà des 1000m. Derrière lui, on pourrait retrouver Joe’s Legacy, qui avait été desservi par sa mauvaise ligne le 30 octobre dernier. Placé au numéro 2, il devrait obtenir un parcours de rêve. S’il est vrai qu’il demeure un cheval assez difficile à monter vu qu’il possède la fâcheuse habitude de beaucoup bouger en course, l’expérience de Karl Neisius lui sera d’un apport certain. Stéphane Pasquier, lui, possède une bonne chance avec Pegasus Legacy, qui n’avait été battu que dans les derniers mètres il y a deux semaines. Lui aussi devrait obtenir une bonne position dans la course et quand on connaît la puissance du Français au finish, il faut croire en ses chances. Il ne faudra pas pour autant négliger Dominion Legacy. Ce cheval était rentré boitant à l’issue de sa dernière course qui est à ignorer. S’il répète la même performance que le 24 septembre dernier, il aura des arguments à faire valoir. Comme outsider, on se penchera vers Burberry, qui a montré des signes de progrès évidents à l’entraînement. Lui qui remporte une course par saison — il n’en a pas encore gagné en 2011 — pourrait bien se retrouver sous la monte d’Olivier Peslier. On accordera un léger avantage aux « Legacy » et une préférence pour celui de l’écurie Perdrau.
———————————————————————————————————————————
3E COURSE: Avantage à Mc Naught devant Sideliner
Sideliner et Mc Naught s’étaient rencontrés il y a quinze jours et c’est le premier nommé qui avait eu l’avantage au finish. Le cheval de Rameshwar Gujadhur s’est montré intraitable depuis qu’il porte des oeillères et il aura l’avantage d’être piloté par la championne de Fegentri, Tina Henriksson, qui aura l’occasion de consolider sa 1re place. Mais notre choix se portera sur Mc Naught, comme cela avait été le cas la dernière fois. La raison est toute simple. Le cheval de l’écurie Maigrot est cette fois avantagé au poids. Lors de la 35e journée, il avait rendu 3 kg à Sideliner, et ce dernier lui rendra 1 kg cette fois. On pense que ce sera suffisant pour retourner la situation en sa faveur. Ivory Snow se trouve quelque part dans la même situation que Mc Naught au niveau du poids. Il peut en tirer profit et être présent à l’arrivée. À considérer Waterside Jet, qui a eu sa valeur revue à la baisse, lui qui avait été battu de peu par Wave Dancer le 12 novembre dernier. Parmi les autres concurrents, on accordera une chance d’outsider à Sherwani, qui a souvent fait partie du quarté.
———————————————————————————————————————————
4E COURSE: Bastille Day devrait briller avec Karl Neisius
Les yeux seront sans doute rivés sur Bolting Cat, qui essaiera, avec Corey Brown, d’adopter sa tactique favorite pour aligner sa quatrième victoire de la saison. Le cheval de Perdrau reste sur deux succès consécutifs et partira favori de la course, ce qui est logique. Mais, de notre côté, on prévoit qu’il n’aura pas les coudées franches dans cette épreuve. Placé au 7e couloir, il aura à prendre la mesure de Casey’s War qui, avec les oeillères, se montre plus concentré en début de course. On se rappelle que Cormorant Pass l’avait appris à ses dépens le 30 octobre dernier, et pourquoi pas Bolting Cat ? Dans ce cas, il n’est pas exclu que Sergeant Major soit avantagé, lui qui a l’habitude de se montrer ardent en début d’épreuve. Une course rondement menée lui permettra de mieux se relaxer en attendant le sprint final. Ce genre de course pourrait aussi faire l’affaire de Pattaya Beach, qui retrouve une valeur inférieure cette fois et qui s’était fait remarquer lors de la dernière édition du week-end international. Glen Hatt est le cavalier idéal pour en tirer le maximum si Pattaya Beach est à son top niveau. De notre côté, on penchera pour une victoire de Bastille Day, la monture de Karl Neisius. Ce cheval avait réalisé une bonne entrée en matière lors de la 34e journée. On pense que son entourage, qui l’a en haute estime, a préféré l’aligner ce dimanche plutôt que la semaine dernière. Il portera des pacifiers pour la 1re fois et il s’est bien comporté avec à l’entraînement, où ses progrès ne sont pas passés inaperçus. On le croit capable de faire la différence dans la ligne droite finale.
———————————————————————————————————————————
5E COURSE: Captain’s Cheer en solide prétendant
On est sous l’impression que Captain’s Cheer avait suivi trop en retrait il y a quinze jours. Il était resté sans réaction quand Modern Monet le doubla en descente. Son jockey était-il trop confiant de pouvoir faire la différence ou était-ce planifié pour bluffer Robbie Burke alors que Chief Mambo avait pris le large ? Nous pencherons pour la seconde hypothèse. Car on ne peut laisser un Chief Mambo prendre autant d’avance sur 1365m, surtout pour quelqu’un qui connaît les capacités de ce cheval. Avec une première ligne, Captain’s Cheer devrait se placer dans le sillage du meneur, qui devrait être Divine Crusader, qui retrouvera à l’occasion Glen Hatt, jockey avec lequel il avait triomphé fin 2010. Dans ce cas, Solar Symbol pourrait être contraint à faire les extérieurs. Placé au 8e couloir, et avec plus de charge sur le dos, on ne le voit pas tenter le tout pour le tout en début de course. Mais comme l’écurie Gujadhur possède un second représentant, Modern Monet, on ne peut exclure cette possibilité. En ce qui concerne les deux représentants de la casaque bleu électrique et écharpe rouge, on a une petite préférence pour la monture de Rye Joorawon. On suivra aussi avec attention la prestation de Capitaine, qui nous avait habitués à mieux que sa performance de la 31e journée. On est au courant de sa préférence pour un terrain mou mais son entraîneur a sûrement dû prendre les dispositions nécessaires pour le présenter au mieux de sa condition cette fois, sept semaines après sa course quelconque. Que penser de National Play ? Pour lui, tout dépendra des conditions de course. Il lui faudra impérativement bénéficier d’un rythme soutenu pour faire sentir sa présence et on voit difficilement qui se sacrifiera. Il pourrait se contenter d’un accessit. On note aussi la présence de Polar Falcon, qui court pour la deuxième semaine. Régulier lors de ses deux dernières tentatives, il pourrait toutefois trouver la concurrence un peu trop relevée, tout comme Uly.
———————————————————————————————————————————
7e COURSE: Schecado et les autres
Cette course pourrait être une simple formalité pour Schecado avec Lanfranco Dettori. On trouve que sa dernière course doit être complètement ignorée en raison de sa mauvaise ligne, et comme il a cette fois hérité de l’as à la corde, il sera un os dur à craquer. Il est même possible que ce soit lui qui dirige les opérations. Et quand on connaît la science du pas de l’Italien, cela redouble nos convictions pour une victoire de l’alezan. Ce qui fait que ses adversaires devront se contenter de se battre pour les accessits. On trouve que Frusk devrait réaliser une meilleure course que la semaine dernière. On se rappelle qu’il avait été coupé dans son action à environ 400m de l’arrivée. Comme c’est un cheval qui possède de longues foulées et qui doit démarrer de loin, il avait été nettement handicapé. Wincourt peut aussi s’immiscer dans le quarté car sa course de la 36e journée a été bonne. On peut également prévoir que Sky Link se comporte mieux en dépit du fait qu’il sera à sa première tentative sur le parcours du jour.
———————————————————————————————————————————
8e COURSE: Diamond Light sur sa lancée
Jusqu’où ira Diamond Light ? Son entraîneur Raj Ramdin, avec lequel nous avons eu l’occasion de converser cette semaine, n’en connaît pas la réponse. Pour lui, on n’a pas encore vu le meilleur de ce cheval et il était confiant en une victoire de son protégé qui, dit-il, sera bien à l’aise avec Rye Joorawon. Il savait que Diamond Light pourrait suivre de plus près cette fois vu que son cavalier monte généralement avec de longues rênes. Mais tout n’est pas encore joué car il trouvera sur sa route deux chevaux qui restent sur une convaincante victoire. Le premier est Camden’s Choice, qui avait laissé son plus proche poursuivant à plus de 4L. Toutefois, il pourrait ne pas retrouver les mêmes conditions de course, c’est-à-dire un terrain mou. Puis il y a Liberty Eagle, qui avait réalisé le bout en bout et qui ne sera pas incommodé par les 100m additionnels. Tout porte à croire qu’il essaiera d’adopter la même tactique. Comme deuxième chance, on placera Double Dash et Hugo The Boss, respectivement troisième et quatrième derrière Liberty Eagle. Mais, à bien voir, c’est Diamond Light qui possède la meilleure accélération, et une cinquième victoire se profile à l’horizon pour lui.