Après avoir essuyé son premier échec sur notre turf, Captain Thriller tentera de se racheter deux semaines après dans The RBL Waterproofing Trophy, l’épreuve phare de ce douzième rendez-vous réservée aux coursiers de C1-2 (71-55) sur 1500m. Rien n’est joué d’avance puisque ses adversaires ne viennent pas avec la fleur au fusil et il devra surmonter le handicap de sa ligne extérieure s’il ne veut pas subir le même sort que la dernière fois.
On se souvient que lors du dixième acte, Captain Thriller n’avait pas eu le loisir d’employer sa tactique favorite — celle de la course à l’avant — avec la présence des rapides Allocation et Eskimo Roll à son intérieur. Contraint à évoluer à l’extérieur, il avait marqué le pas dans la ligne d’arrivée. On peut aussi penser qu’il avait souffert d’un manque de compétition ce jour-là, sa précédente sortie remontant à neuf semaines.
Cette course semble avoir fait le plus grand bien à Captain Thriller. Certes, il sera à sa première tentative au-delà des 1400m, mais vu son gabarit, nous pensons qu’il tiendra la distance. Sa huitième ligne non plus ne devrait pas lui poser de gros problèmes, car on ne voit pas un adversaire assez véloce à son intérieur pour lui mener la vie dure. S’il peut dicter son propre rythme, Captain Thriller risque de ne pas être rejoint.
Western Emblem pourrait tirer profit de son meilleur couloir (6e) et de sa tenue pour faire “travailler” le favori sur la partie initiale. Mais Woodworth aura tort de trop insister s’il veut conserver ses chances intactes. L’alezan de l’écurie Foo Kune pourrait se retrouver dans le dos du meneur avec dans ses talons Red Lucifer, qui s’élancera de la neuvième ligne. Ces deux chevaux seront les premiers à émerger en cas de défaillance du leader. Sur leur bonne forme du moment, ils auront le droit de lutter pour les accessits d’honneur.
Honour In Gold sera le deuxième représentant de l’écurie Rousset, mais il effectuera sa reprise avec la compétition pour la saison 2012. Il compte trois victoires à Maurice et n’a été surclassé qu’une fois depuis ses débuts. Ce coursier de six ans respire la santé actuellement. Il court bien sur sa fraîcheur et sera bien servi si son compagnon d’écurie lance la course sur des bases élevées. Il ne serait guère étonnant de le voir à l’arrivée.
National Play mérite d’être considéré dans ce champ, car il a souvent affronté les meilleurs de sa génération. Il ne doit pas être jugé sur son dernier échec, car les 1850m étaient visiblement trop longs pour lui. Le parcours réduit est plus conforme à ses réelles aptitudes. S’il confirme sa belle forme actuelle, il peut renverser les pronostics.
Abington effectuera ses grands débuts pour le compte de l’écurie Perdrau. Ce bai de quatre ans a évolué en bonne compagnie en Afrique du sud. Il semble prêt pour la compétition. Sur sa meilleure forme sud-africaine, le champ est à sa portée. Alitalia a amorcé un net regain de forme ces derniers temps et avec son léger handicap, on est en droit de s’attendre qu’il dispute l’arrivée.
1re course: Attention à Mabrook !
Les jockeys et apprentis mauriciens de la catégorie B retrouvent la première course cette semaine et ils seront dix sur la ligne de départ. À première vue, on pourrait accorder moins de chances à Boom Boom Mancini et Fearless Thomas. Le premier nommé est resté éloigné de la compétition pendant pratiquement 20 mois, alors que la monture de Jerry Leung, qui court pour la deuxième semaine consécutive et qui s’élancera de la onzième ligne, n’inspire pas confiance. Avec son couloir un au départ, Mabrook sera idéalement placé dans le parcours et il fait ainsi partie des premières chances dans ce lot plutôt moyen. Il affiche actuellement une excellente condition physique et a paru en net progrès au training. Indigo Blue, placé au numéro deux, sera sans doute à l’avant. À l’image de Fearless Thomas, il avait lui aussi concouru la semaine dernière et il était parti un peu trop vite. Une place dans le quarté est dans ses cordes. Mustarsel est le troisième cheval du lot qui revient à la charge sept jours après avoir participé à une épreuve. S’il parvient à placer le même coup de reins que samedi dernier, il faudra compter avec lui. À noter qu’il compte sa seule victoire mauricienne sur le parcours du jour. Sherwani ne fut pas surclassé à sa dernière sortie. S’il bénéficie d’un parcours sans encombre, il devrait faire sentir sa présence au finish. Chetak portera les oeillères pour la première fois. Il a été lamentable la semaine dernière sur 1850m. Le parcours réduit est mieux pour lui mais on le voit mal disputer la victoire. Après une bonne prestation derrière Captain Tempest, Good Time Charlie est rentré dans les rangs. On fera de lui un bon place bet s’il surmonte la difficulté de sa mauvaise ligne, alors que nous ferons confiance à Mabrook pour la victoire.
2e course: Captain Tempest à l’épreuve de Manta Ridge
Sur le papier, The Marcel Harel Cup devrait se résumer à un duel entre Captain Tempest et Manta Ridge. Le représentant de l’écurie Maingard au caractère ombrageux se montra à la hauteur de sa réputation en débutant sa campagne mauricienne sur une note victorieuse. Il rencontre un lot plus relevé cette fois. Affectionnant la course proche des meneurs, il ne devrait pas éprouver de peine à suivre de très près une fois encore de sa cinquième ligne. Manta Ridge, son principal adversaire annoncé, a hérité d’un meilleur couloir et s’il s’élance aussi bien que la dernière fois, son cavalier pourrait en tirer profit pour garder le cheval de Faucon à l’extérieur sur une partie du trajet. Le représentant de l’écurie Perdrau reste sur une deuxième place derrière City Of Choice dans cette même valeur et en l’absence de son récent vainqueur, il peut se signaler. Surf The Surface effectuera ses débuts chez nous dans cette épreuve sous les couleurs de l’écurie Merven. S’il ne possède pas un palmarès éloquent — 1 victoire et 6 modestes courses en 7 sorties —, il a laissé une bonne impression lors de ses derniers galops. Il peut se hisser dans les bonnes combinaisons tout comme Dock On Time, qui nous a paru mieux dans sa peau depuis qu’il a cessé de donner du fil à retordre à son entourage à l’entraînement à Port-Louis. Ragga Muffin avait réalisé une fin de course remarquée à sa dernière tentative et peut se battre pour une place s’il s’élance correctement. Shakleton semble avoir repris du poil de la bête depuis sa dernière course et un accessit sera à sa portée. Royal Ransom revient tenter sa chance en C7 où il compte sa dernière victoire. Et il pourra compter sur un parcours limpide de sa 1re ligne.
3e course: Single Tempo peut rattraper Torero
Aucun coursier ne se démarque vraiment du lot dans cette troisième épreuve dotée de A World Of Waterproofing Solutions Trophy qui se disputera sur 1365m pour les chevaux de la C6 (46-30). Le plus régulier demeure Torero, qui reste sur une victoire et une deuxième place cette saison sur 1000m. Le parcours allongé n’est pas pour lui déplaire puisqu’il a gagné jusqu’à 1500m. Le coursier de l’écurie Gujadhur affectionne la course à l’avant et il va sans dire qu’il sera redoutable si on le laisse faire. La présence à son intérieur du véloce African Dancer pourrait lui compliquer la tâche. Reste à savoir si Morgenrood essaiera de tirer avantage de son meilleur couloir où s’il se contentera de suivre dans le dos de Torero. Une éventuelle lutte pour le commandement servirait les desseins des finisseurs que sont One And Only et Single Tempo. Le premier nommé, qui avait fait mouche à sa deuxième sortie sur 1000m, ne doit pas être condamné sur son récent échec, car il avait fait les extérieurs et avait perdu un fer en course. L’élève de Raj Ramdin dont la belle forme n’est pas passée inaperçue aura l’avantage de s’élancer de la première ligne, mais il doit encore faire ses preuves sur la distance du jour. Même s’il n’a pas encore visité la winner’s enclosure, Single Tempo offre de meilleures garanties par rapport à One And Only sur les 1365m. S’il avait manqué le pas à sa dernière tentative sur 1500m, on est en droit de s’attendre qu’il se montre plus percutant. Sans doute sera-t-il le mieux placé au sprint et on le voit capable de remonter Torero dans la ligne d’arrivée. African Dancer demeure un coursier régulier et sur sa forme du moment, un accessit sera largement à sa portée.
4e course: Tamworth sur sa lancée
Victorieux la dernière fois sur un parcours qui paraissait un peu court pour ses réelles aptitudes (1500m), Tamworth se présente comme le cheval à battre dans cette quatrième épreuve disputée sur 1850m. Johnny Geroudis avait fait montre de beaucoup de patience pour s’approprier la victoire sur ce bel alezan qui avait terminé en force pour reprendre Mohican. Tamworth est aligné dans une valeur nettement supérieure, mais l’allongement du parcours et ses 58 kg plaident en sa faveur. Le seul élément qui pourrait jouer contre lui est que la course soit réduite à un sprint vu qu’il n’y a pas de réel frontrunner. S’il est trop distancé, Tamworth peut se faire surprendre. Au cas contraire, il peut mettre tout le monde dans le rouge. Ses principaux adversaires se nomment Traianius et I Am What I Am. Ce dernier a été préféré à Ntandane et sa tenue ne fait pas de doute puisqu’il a gagné sur 2000m en Afrique du Sud. La dernière fois, il aurait pu prétendre à mieux que sa quatrième place à 2,10L d’Al Masri s’il n’avait pas été gêné à mi-ligne droite. Sans doute essaiera-t-il de se placer devant le favori afin de prendre le first run. S’il obtient une fin de course limpide, il aura le droit de disputer la victoire. Traianius reste sur deux victoires consécutives et monte de valeur. Son grand gabarit et ses origines lui permettront d’aborder la distance allongée avec optimisme. De sa deuxième ligne, il pourra suivre de très près, probablement dans le dos d’Ipse Dixit, avant de faire valoir son bon finish. Le représentant de l’écurie Merven aura une belle carte à jouer en l’absence d’un pacemaker. Si on le laisse faire, il risque de ne jamais être rejoint, d’autant qu’il possède un joli finish. Naughty Prince reste sur une deuxième place à sa rentrée qui remonte à neuf semaines, mais on le voit plutôt pour les accessits cette fois.
5e course: Master Mascus peut débuter victorieusement
Ils ne seront finalement que neuf au départ de The René de Chasteigner du Mée Cup suite au retrait ce matin de Beach Club pour incapacité physique. Un retrait qui permet à Master Mascus, nouvelle unité de l’écurie Maingard, de consolider son étendard de favori. Ce coursier était doté d’un rating de 94 à l’issue de sa dernière sortie sud-africaine qui a été revu à 54 chez nous compte tenu du fait qu’il n’est âgé que de 3 ans. Ce fils de Western Winter avait réussi un joli parcours au début de sa carrière, enlevant 3 de ses 6 premières sorties et se plaçant dans les 3 autres avant de connaître une baisse de régime. Master Mascus a été patiemment entraîné par Ricky Maingard et on peut avancer qu’il est prêt physiquement pour son premier engagement. Maniable, il essaiera sans doute de suivre derrière le véloce Juanfra, et s’il évolue sur sa meilleure forme sud-africaine, il peut mettre tout le monde dans le rouge. Suite au retrait de Beach Club, Juanfra se présente comme le principal adversaire de Master Mascus. Ce coursier de Gujadhur n’avait été battu que par Eagle Squadron à sa dernière tentative sur 1500m. Le parcours réduit est à son avantage. Si son cavalier parvient à bien doser ses efforts, il peut aller très loin. Pour les autres accessits, From My Heart et Pablo méritent d’être considérés. Le premier nommé effectuera sa reprise avec la compétition sous la férule de Gilbert Rousset. Patiemment entraîné, il ne semble pas loin de son meilleur niveau. Il peut créer une petite surprise. Pablo demeure un sujet régulier dont la dernière victoire remonte à mai 2011. Il ne devrait pas éprouver de grosses difficultés à surmonter le handicap de sa ligne extérieure et sur sa bonne forme du moment, un nouveau podium sera dans ses moyens.
7e course: Carcassonne peut réaliser la passe de quatre
Un parcours à la Diamond Light ! Voilà comment on peut résumer celui réalisé par Carcassonne jusqu’ici. Le coursier de Raj Ramdin reste sur trois victoires consécutives, dont deux cette saison. Il vient défier cette fois des chevaux mieux lotis que lui à l’échelle des valeurs. En sus de l’allongement du parcours qui n’est pas pour lui déplaire, il aura aussi l’avantage de porter moins de charge. Il a été spécialement préparé en vue de cette course et le voir réaliser la passe de quatre ne serait guère une surprise. Lividus reste sur une très belle victoire acquise lors de la neuvième journée. Ce qui le place comme un adversaire avec lequel Carcassonne devrait compter. Sa première ligne est un avantage non négligeable qui devrait lui garantir une course en or sur les barres. Il sera définitivement de l’arrivée. Cheerful News est mieux cette année. Il reste sur deux convaincantes victoires mais acquises dans des champs relativement moyens. Il affronte cette fois une opposition plus coriace. S’il arrive à se placer juste derrière le meneur, il faudra compter avec lui. Mohican sera, à n’en point douter, seul à l’avant. La dernière fois il ne fut rattrapé que dans les 50 derniers mètres. Le parcours du jour est mieux pour lui et on aurait tort de ne pas considérer ses chances. Au même titre que Royal Day, qui descend de deux catégories. C’est un in and out performer qui fourni ses meilleures prestations là où on l’attend le moins. Malgré son top weight de 62 kg sur le dos, on ne doit pas l’éliminer. Tout compte fait, nous accorderons les meilleures chances à Carcassonne, un coursier qui monte en puissance à chacune de ses courses et qui est très estimé par son entourage.
8e course: Tizaloochee offre les meilleures garanties
C’est un champ relativement moyen qui compose le sprint de cette huitième épreuve dotée de The Captain Trial Plate. Un champ peu compétitif où Tizaloochee est celui qui offre les meilleures garanties. Ce cheval n’a pas eu une course de tout repos à sa dernière sortie, ayant été contraint de sortir de son pas en descente. Doté d’un bon pas initial, on ose penser que le représentant de l’écurie Foo Kune n’aura aucune peine à s’approprier la position tête et corde. S’il n’est pas inquiété à l’avant, il sera difficile à remonter. Mc Naught alterne le bon et le moins bon. Sa dernière course est à ignorer car il a dû se battre pour diriger les opérations. Il a déjà gagné sur le parcours du jour la saison dernière mais en classe inférieure. Vu qu’il n’est pas aussi rapide que Tizaloochee au départ, il ne pourra dicter son pas. Une place paraît donc plus à sa portée. Imperial Palace n’avait pas démérité à sa dernière sortie en dépit d’une tactique fort discutable adoptée par son cavalier. Avec sa dixième ligne, il n’aura d’autre choix que de venir de l’arrière cette fois. Tangerine peut se battre pour une place d’honneur. À bien voir, les dernières prestations de ce coursier n’ont pas été si mauvaises qu’on pourrait le penser. Il a enfin hérité d’une bonne ligne et son cavalier essaiera de lui donner une course moins éprouvante que lors de ses deux dernières tentatives. Il peut faire l’arrivée car il se trouve actuellement dans une excellente condition physique.