Les absents ont toujours tort. Johnny Geroudis l’aura certainement appris à ses dépens. S’il comptait une victoire de plus que le jockey de l’écurie Rousset à l’issue du vingt-huitième acte, Robbie Burke a profité de l’absence du Sud-Africain, qui a déclaré forfait hier matin pour des raisons de santé, pour prendre le large en haut du tableau. Grâce à son triplé, l’Irlandais compte quatre longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. Au niveau des écuries, la course pour le titre est relancée, mais Rousset reste en tête. Cependant, elle ne compte plus que Rs 142 000 d’avance sur celle de Gujadhur. En ce qu’il s’agit du match annoncé entre Acuppa et Intercontinental dans l’épreuve phare, la victoire est revenue au représentant de l’écurie Gujadhur qui en a profité pour consolider sa première place au classement des chevaux avec plus de Rs 2M en terme de gains.
S’ils s’étaient laissés sur un score de parité après deux confrontations, le nouveau duel mettant aux prises Acuppa et Intercontinental dans The Emtel MTC 175th Anniversary Cup qui portait le label de Groupe 3, a finalement tourné en faveur du représentant de l’écurie Gujadhur, piloté avec confiance par Robbie Burke, qui confirma son étendard de favori. Le cheval de l’écurie Rousset courba l’échine, certes, mais les armes en main puisque la victoire se joua de très peu.
Comme il fallait s’y attendre, Solar Symbol tira profit de sa ligne intérieure pour prendre le train à son compte. Sports Factor se plaça sur son arrière main et Ségéon préféra ne pas disputer le commandement afin de ne pas hypothéquer ses chances. La Foce était troisième coté corde devant Acuppa qui quitta les barres dans la première montée. On constata que Intercontinental se montrait ardent sur une bonne partie du parcours et vu que le rythme n’était pas élevé, Herholdt se permit de lui filer les rennes en début de descente. Ce qui fit que le représentant de l’écurie Rousset améliora sa position en troisième épaisseur sans sortir de son pas. Ainsi au poteau des 600m lorsque le rythme s’endurcit, la monture de Herholdt était déjà troisième en épaisseur, tandis que le favori suivait toujours en arrière main de La Foce. Solar Symbol et Sports Factor furent lancés à environ 400m de l’arrivée pour aborder la ligne droite finale botte à botte. Intercontinental était légèrement en retrait avec dans son dos Acuppa. Burke attendit la fin du tournant pour décaler sa monture à la gauche de son principal adversaire annoncé. Solar Symbol et Sports Factor se montrèrent accrocheurs jusqu’à la mi-ligne droite où les favoris prirent le relais pour la lutte finale. François Herholdt jeta tout son poids dans la bataille et donna longtemps l’impression de pouvoir faire la différence. Mais lorsque Burke se mit en évidence, Acuppa changea de vitesse pour refaire du terrain à chaque foulée avant de mettre le nez devant à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Le champion de l’écurie Gujadhur franchit la ligne d’arrivée avec seulement 0.20L d’avance, mais c’était suffisant pour démontrer sa supériorité face à ses adversaires du jour. Acuppa enregistrait sa cinquième victoire en 8 sorties chez nous pour porter son total de stakes money à Rs 2 170 000.
La belle série de l’écurie Gujadhur avait démaré avec Roman Baton dans l’épreuve d’ouverture. Battu de peu par Gaudio à sa dernière sortie avec Venkaya en selle, Roman Baton a confirmé ses bonnes dispositions avec les oeillères sous la conduite de Robbie Burke pour inscrire son deuxième succès sur notre turf. C’est surtout la patience du jockey de l’écurie Gujadhur qui a payé, car il s’est contenté de suivre en mid-field tandis que le rythme fut assuré dans un premier temps par le tandem, Powder Snow-Ball Park avant que Mc Naught qui avait pu se placer en troisième position à la corde ne fut déboîté au poteau des 1000m pour prendre le relais en tête en début de descente. Ball Park fut le premier à montrer des signes de faiblesse à 400m de l’arrivée. En revanche, Roman Baton se rapprochait facilement à son intérieur avant de se lancer aux trousses de Mc Naught et de Powder Snow à l’entrée de la ligne droite. L’issue ne fit pas longtemps de doute. En quelques foulées, le représentant de l’écurie Gujadhur refit son retard sur les meneurs avant de les déposer sur les derniers 100m. Cactus Wolf réalisa une bonne fin de course pour prendre la deuxième place.
La casaque bleue électrique de la famille Gujadhur brilla à nouveau grâce à Star Billing, ancien élève de Alain Perdrau qui était récemment passé sous la férule de Ramapathee Gujadhur. Ce dernier craignait surtout la tenue du cheval qui était à sa première tentative sur 1500m, mais Star Billing démontra qu’il avait la distance dans les jambes et il ouvrit son compteur mauricien à l’issue d’une belle monte de Robbie Burke qui enregitrait sa 42e victoire de la saison. Woodi Allain n’eut aucune peine à prendre la direction des opérations. Baynesfield vint se placer sur son arrière main devant West Island qui avait à son extérieur Moon Raider. Star Billing se retrouva derrière ces chevaux et précéda Royal Times qui commença sa progression à 600m de l’arrivée. Le représentant de l’écurie Merven fut contraint de se rapprocher en épaisseur pour accrocher les leaders à l’entrée de l’ultime ligne droite, tandis que l’éventuel vainqueur était en embuscade à l’intérieur. Star Billing s’amena dans un premier temps entre Western Island et Baynesfield, mais vu que le passage ne s’offrit pas à lui, Burke opta vite pour l’intérieur de la nouvelle unité de l’écurie Rousset. Lorsqu’il obtint l’ouverture, le représentant de l’écurie Gujadhur donna un joli coup de reins pour remonter West Island et Royal Times.
L’écurie Maingard n’a pas été en reste à l’occasion de cette journée avec un précieux doublé, signé Cypress Express et Betrayed. Le premier nommé était offert comme le favori de la troisième épreuve et il venait tenter sa chance dans une valeur inférieure après sa récente victoire en C5. African Dancer tira profit de sa deuxième ligne pour s’emparer du commandement devant Cypress Express. Torero se rapprocha dans la première courbe pour se porter sur l’arrière main du meneur. War Correspondent évoluait dans son dos devant Made Of Money, Beach Club, Silent Screen, Hugo The Boss, Dock Of The Bay et Russian Glen respectivement. Le coursier de l’entraînement Perdrau mena le peloton à une allure selective, pour entrer en tête dans la ligne d’arrivée. Torero s’effaça, tandis que Cypress Express s’amena à son intérieur. African Dancer se montra plus accrocheur que prévu, mais lorsque Bheekary le sollicita franchement le favori se rapprocha vivement pour s’en aller vers la victoire. Hugo The Boss termina en force pour prendre la troisième place, et il aurait pu disputer la victoire s’il n’avait pas été contraint de changer de ligne.
Betrayed surprend Snappy
Si la victoire de Cypress Express était attendue, en revanche, celle de Betrayed l’était moins dans la septième épreuve où Snappy faisait figure d’épouvantail. Même s’il n’eut pas la meilleure mise en action à l’ouverture des boîtes, le coursier de l’écurie Gujadhur n’eut aucune peine à trouver la position tête et corde. Zip It fournit un effort pour se placer dans son dos, condamnant Humble King à évoluer en épaisseur, tandis que Betrayed suivait en quatrième position sur les barres. Snappy imprima une allure sélective pour compter plus de 2L sur un groupe de trois chevaux. A environ 3L, on vit Lead Story et Arromonches, alors que Please To Progress et Ansel étaient encore plus en retrait. Snappy aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions. Humble King était déjà hors du coup, tandis que Zip It n’accélérait pas. Betrayed, en revanche, en avait encore sous les sabots. Même si le favori parraissait difficile à remonter, l’apprenti Bheekary ne baissa pas les armes et tenta de profiter au maximum des 7.5kg qui le séparait du meneur. Betrayed répondit favorablement à ses sollicitations pour reprendre graduellement du terrain avant de priver Snappy d’une troisième victoire consécutive dans les derniers mètres.
Pas de surprise dans The Emtel Customers’ Cup disputée sur 1850m qui vit la victoire de Schecado qui en profitait pour enregistrer sa troisième victoire sur notre turf. Robbie Burke insista pour prendre les choses en main et utilisa même la cravache pour parvenir à ses fins. Schecado n’eut pas de mal à se placer dans son dos, tandis que Naughty Prince fut repris afin de ne pas demeurer en troisième épaisseur. Il se retrouva sur l’arrière main de Handsome Bullion qui précéda Teamog, Firebolt et Vin d’Honneur. Les choses se précisèrent à la rue du Gouvernement lorsque Cahill déboîta sa monture pour se rapprocher du meneur. Mohican fut sérieusement accroché par le favori à l’entrée de la ligne droite. En quelques foulées, Schecado déborda le gris de l’écurie Gujadhur, mais peu après il versa à l’intérieur. Lorsque Cahill le redressa, il se remit à l’ouvrage pour s’en aller gagner facilement. Vin d’Honneur conclut honorablement pour prendre la deuxième place.
Battu de peu lors de ses trois précédentes tentatives, Cult Status confirma sa bonne forme du moment pour renouer avec le succès dans la cinquième épreuve. La victoire fut toutefois acquise après haute lutte face à un Revolution retrouvé, mais le dernier mot revint à Herholdt qui signait sa septième victoire de la saison. Il y eut lutte pour le commandement, mais c’est finalement Quiritus qui prit le train à son compte après environ 200m de course. Il fut rejoint par son compagnon d’écurie qui se plaça à l’extérieur de Jungle Jim. Juanfra était quatrième devant Revolution et Cult Status, tandis que Burberry précédait Pleasing Dancer et Prince Of Troy. On eut droit à une allure régulière et dans ces circonstances on prévoyait que la victoire allait revenir à un attentiste. Revolution et Cult Status sont les deux chevaux qui se montrèrent les plus percutants, mais leurs cavaliers respectifs durent sortir le grand jeu pour trouver le passage. On eut droit à une belle empoignade entre Chisty et Herholdt, mais c’est le sud-africain, qui avait mené sa monture aux bras uniquement, qui eut le dernier mot.
Malheureux à l’occasion de la vingt-huitième journée, Mustarsel qui était aligné pour la deuxième semaine consécutive a obtenu une juste compensation dans The Cheeky Boy Plate pour ouvrir son compteur à l’issue d’une sage course d’attente. On peut dire que l’allure sélective a favorisé les desseins des finisseurs. En fait, on pensait voir Space Man aux avants postes, mais Ay Tee Em fut sollicité à son intérieur pour prendre le train à son compte au passage du but pour la première fois. Ivory Snow se rapprocha en épaisseur dans la première courbe pour se placer sur l’arrière main du meneur, tandis que Space Man insista pour trouver les barres devant Iwayini. Multi Dimention était à l’extérieur, tandis que Catch A Star progressait en troisième épaisseur. Fearless Thomas précédait Sherwani et Mustarsel, alors que Lizard’s Lust était déjà battu à mi-course. Ay Tee Em vit la meute menée par Ivory Snow tomber sur lui à l’entrée de la ligne droite. Sherwani dut forcer le passage entre ces deux chevaux pour pouvoir continuer sa progression. Iwayini s’amena au milieu de la piste, tandis que Mustarsel était lancé en épaisseur. Tout était encore possible à 100m du but, mais c’est l’alezan de l’écurie S. Henry qui se montra le plus percutant pour s’offrir la victoire.
________________________________________________________
Sanctions: Sola préfère une suspension
Vikram Sola aura à observer une mise à pied d’une semaine pour une faute d’interférence. Le Mauricien a été trouvé coupable d’avoir, en laissant le cheval Zip It verser à l’intérieur, coupé la route à Lead Story. Ce dernier se trouva pris dans un tiroir et se retrouva sur les flanc de Arromonches qui fut débalancé. Il déclara aux Racing Stewards qu’il préférait une suspension à une amende. Krish Gundowry, lui, aura à payer une amende de Rs 10 000 pour n’avoir pu faire le poids sur Mc Naught.