Photo d'illustration

Paul Beeby, de l’Integrity Department de la Gambling Regulatory Authority (GRA), a soumis ce matin son rapport concernant la positivité des 24 chevaux au produit illicite Zilpaterol.

Selon les investigations effectuées lors de la prise des échantillons et des données reçues d’Afrique du Sud, il s’avère que les trois marques de nourriture qui ont été administrées à ces chevaux en janvier et février dernier contenaient effectivement du Zilpaterol. De ce fait, aucune charge n’a été prise contre les sept entraîneurs concernés, à savoir Ramapatee Gujadhur, Alain Perdrau, Chandradutt Daby, Ricky Maingard, Patrick Merven, Praveen Nagadoo et Vincent Allet.

Toutefois, les chevaux ont été suspendus pour six mois, selon les Rules Of Racing sous le règlement 208 A (4) (a) et (4) (b). Mais les Racing Stewards ont envoyé une correspondance aux administrateurs qui verront, vu les circonstances, s’il faut réduire la sanction ou pas.

Il faut savoir que la GRA avait procédé à pas moins de 110 prises d’urine qui ont été testées durant une période de deux semaines environ et que 24 ont été trouvées positives au Zilpaterol, alors que du côté de la nourriture, 10 échantillons sur 72 pris dans les mangeoires, sacs ouverts ou scellés, ont noté la présence de cet anabolisant. Il est aussi important de souligner que toutes ces nourritures sont fabriquées par la même usine en Afrique du Sud. Il nous revient que ce sont les nourritures produites durant la période de fin octobre à novembre 2018 qui contenaient du Zilpaterol.
Il reste maintenant à savoir ce que décideront les administrateurs.

Les chevaux concernés sont :
Ice Emperor and Toa Nui (Nagadoo), Square The Circle, Captain Falcon, Sky High Flyer, Enaad, Disco Al, The Great One et Chap Trap (Ramapatee Gujadhur), Dark Force, Argo Solo, Pop The Question, Indian Tractor, Why Wouldn’t Yew et Redwood Valley (Maingard), Sandy Sport (Perdrau), Street Byte (C. Daby), Rob Roy et Ernesto (Allet), Royal Resolution, Risky Rambo, Maximizer et Avail (Merven).