Le board des Racing Stewards a, hier après-midi, rendu son verdit dans l’affaire d’altercations qui a eu lieu entre Vincent Allet et l’assistant entraîneur de l’écurie Gujadhur, Gopal Gujadhur, dans la Trainers’ room samedi dernier. Le board est arrivé à la conclusion que Vincent Allet avait enfreint le règlement 213 (3) (a) était coupable de s’être mal comporté et a été sanctionné d’une amende de Rs 75 000. Il a fait appel contre cette sanction. Pour revenir à cette affaire, tout découle d’un article paru dans l’édition de Le Mauricien de vendredi dernier où Vincent Allet, à travers son homme de loi, a contesté la réclamation de la MRA à l’encontre de son écurie. Il y avait été fait mention que l’instance fiscale s’était comporté de manière discriminatoire et n’avait formulé aucune réclamation à l’encontre de l’écurie de la famille Gujadhur qui est dirigée par Soon Gujadhur.
Gopal Gujadhur avait accusé Vincent Allet de l’avoir menacé « threatened» out en proférant des jurons à son encontre alors que ce dernier avait déclaré que des mots avaient été échangés mais ne se rappelait pas des propos exacts qui avaient été dits.  Il fut cependant trouvé pendant l’enquête qu’il n’y avait eu aucun contact physique entre les deux protagonistes alors que Vincent Allet avait accepté d’avoir dit des mots orduriers à l’encontre de Gopal Gujadhur.
Vicent Allet a plaidé non-coupable de la charge retenue contre lui, mais fut trouvé coupable et sanctionné en conséquence.
Rs 50 000 d’amende à Ricky Maingard
Il faut aussi savoir que le RS avaient aussi ouvert une enquête sur un incident qui avait précédé la 6e course de samedi dernier, où l’entraîneur Ricky Maingard avait brillé par son absence dans le rond des présentations après avoir pointé du doigt le fitness du jockey Ahmed Ajtebi. Il a eu à répondre de son acte et fut trouvé coupable de s’être mal comporté. Il a été sanctionné d’une amende de Rs 50 000.