Décidément, Noel Callow continue d’alimenter la chronique au Champ de Mars. Après avoir été lourdement sanctionné hier matin (trois mois de suspension et Rs 100 000 d’amende) pour sa monte sur Fyrkat (8e course de samedi dernier), puis licencié par son entraîneur Patrick Merven quelques heures plus tard, l’Australien veut rebondir et a fait appel de sa sanction tôt ce matin.
En 18 montes, Callow avait signé deux victoires, une avec Triad Of Fortune pour le compte de son (ex) établissement et une autre avec Reim, pour la casaque bleu électrique qu’il avait défendue dans le passé. Or, même si son appel doit être entendu rapidement selon une source du MTC, le jockey est depuis hier jobless et, techniquement, il ne peut exercer au Champ de Mars pour quelque établissement qui soit, n’ayant pas de work permit.
De son côté, l’entraîneur Shyam Hurchund, qui doit faire face à une enquête des RS dans l’affaire Dreams Come True, coursier qui a été retiré de la 8e course de samedi dernier pour « urine anormale », a accueilli Pageantry, un élève de l’ex-établissement Pertaub, qui compte une victoire et 14 accessits en 34 sorties au Champ de Mars.
Par ailleurs, Cédric Ségeon, qui en décembre dernier avait pris de l’emploi au Qatar après ses démêlés avec la justice mauricienne, se la coule douce en ce moment avec son épouse mauricienne, Jaimie, dans son pays d’adoption. En trois mois de compétition, le Français aura ramené 13 victoires et a qualifié son passage au Qatar de « correct ». Il a fait un saut à Bahreïn et a monté une journée (sans gagnant) avant de rentrer à Maurice durant le premier week-end de mai.
Ségeon retrouvera ses parents en France en juillet avant de remettre le cap sur le Qatar pour une nouvelle expérience en octobre.