Les stalles afficheront complet dans l’épreuve majeure de notre calendrier hippique, The Phoenix Maiden Cup, qui se disputera sur 2300m. Une épreuve où la classe, la forme physique, la tenue, la ligne, la prestation du jockey et la chance sont autant d’éléments déterminants pour désigner le vainqueur. Sur papier, trois chevaux se démarquent du lot. Il s’agit de Captain’s Knock, tenant de la coupe, Seattle Ice deuxième sur 2200m la dernière fois et Acuppa, vainqueur de la course préparatiore du Maiden, The Supertote Golden Trophy. Nous avons analysé les chances de chaque partant pour éclairer de notre mieux nos lecteurs. A l’issue de cet exercice, nous accorderons les meilleures chances au représentant de l’écurie Rousset qui possède, selon nous, les qualités nécessaires pour émuler Lines Of Power, le dernier à avoir remporté deux Maiden consécutifs.
Si la tenue de Captain’s Knock ne fait pas de doute — il compte une victoire et une deuxième place sur 2300m —, il aura contre lui le fait de ne pas avoir bénéficié d’une course préparatoire depuis sa dernière sortie sur 1600m qui remonte à la 17e journée. Cependant, son entraîneur lui a donné deux galops poussés sur la grande piste récemment afin de palier cette absence de la compétition. A poids d’âge, ce fils de Parade Leader est celui qui est le plus avantagé du lot, car il possède un Rating de 82 contre 64 pour Acuppa et Sports Factor. Captain’s Knock demeure un coursier maniable. Il possède un excellent finish et peut mettre tout le monde d’accord si la course est rondement menée, mais en cas de manque de train, il peut démarrer à mi-course comme il l’a déjà fait avec Shane Dye en plus d’une occasion. Ce qui fera de lui notre favori pour la victoire.
Seattle Ice demeure le principal adversaire de Captain’s Knock. Il est bon de souligner que 3 de leurs 5 confrontations locales ont tourné à l’avantage du protégé de Serge Henry. Ce dernier a accumulé les bons résultats depuis ses débuts face à ses contemporains. A sa dernière sortie dans la Supertote Golden Trophy avec Jason Holder sur le dos, il avait été malchanceux dans la ligne droite pour prendre la deuxième place derrière Acuppa. Seattle Ice sera cette fois piloté par Glen Hatt qui a été dépêché de l’Afrique du Sud uniquement pour cette monte. Certes, il aura contre lui le fait de s’élancer d’un couloir extérieur, mais gageons que son jockey du jour mettra à profit son expérience et sa connaissance de la piste pour surmonter ce handicap et conserver ses chances intactes.
Si Senor Versace était annoncé comme le porte- drapeau de l’écurie Gujadhur il y a quelques semaines , le jockey numero un de cet établissement a finalement porté son choix sur Acuppa avec lequel il compte 4 victoires et 2 deuxièmes places en 6 sorties sur notre hippodrome. S’il avait brillé au terme d’un parcours en or sur 2200m lors de la 21e journée avec 54kg sur le dos, la tâche de ce fils de Silvano s’annonce plus compliquée cette fois vu qu’il s’élancera du 10e couloir et qu’il portera 58kg comme tous ses adversaires. Acuppa a donné satisfaction à son entourage lors de ses derniers exercices matinaux et Robbie Burke se dit confiant en ses chances de succès même s’il évolue one off.
Sports Factor sera le dark horse de la course. Il a été entraîné avec soin et son galop de mardi dernier sur le gazon témoigne de sa bonne forme actuelle. Certes, ses deux victoires, il les a remportées à un échelon inférieur, mais tactiquement, il peut jouer un mauvais tour aux favoris. En effet, le représentant de l’écurie Merven essaiera sans doute de prendre de vitesse ses adversaires au démarrage et si d’aventure il parvient à mettre le nez devant au poteau des 600m, il risque de ne pas être rejoint. Il devra cependant au préalable se débarrasser de Solar Symbol qui sera probablement le pacemaker.
Le port des oeillères à nouveau semble indiquer que Solar Symbol qui aura Vishan Venkaya sur le dos, sera aux commandes comme cela avait été le cas dans le dernier Ruban Bleu. Sur sa dernière course où il avait penché vers l’extérieur à partir du poteau des 400m pour prendre la huitième place à plus de 9L de Acuppa, on voit difficilement cet alezan jouer les premiers rôles. Cependant, s’il a retrouvé tous ses automatismes depuis, il peut jouer un mauvais tour à ses adversaires. Surtout si on le laisse faire à l’avant. L’autre cheval de l’écurie Gujadhur, Senor Versace, a été confié à Mark Neisius comme c’était initialement prévu à sa dernière course sur 2200m. Ce gris a été délaissé par le jockey de l’écurie surtout parce qu’il n’a pas encore ouvert son palmarès au Champ de Mars. Ce qui ne veut pas dire qu’il est dénué de moyens. Au contraire, serait-on tenté de dire. Car il compte 7 podiums en 11 tentatives au Champ de Mars. Si la dernière fois, il avait terminé troisième après avoir été contraint de se rapprocher en épaisseur à partir du poteau des 500m, il pourrait cette fois se montrer plus percutant s’il bénéficiait d’un parcours plus limpide.
Parmi le reste du champ, nous accorderons une chance d’outsider à La Foce qui, il faut le rappeler, avait été acquis spécialement pour défendre les couleurs de l’écurie Serge Henry dans cette épreuve. Il sera piloté par Jason Holder qui essaiera de tirer profit de son premier couloir pour se placer dans le peloton de tête et viser un podium. L’écurie Maingard aura deux partants, Rudi Rocks et Just Banter. Le premier nommé tentera de débuter victorieusement chez nous sur 2300m. On le voit difficilement réussir cet exploit surtout qu’il ne s’est jamais aventuré au-delà des 2200m dans son pays d’origine. Just Banter avait terminé à un peu moins de 5L de Captain’s Knock dans le Maiden 2010 et compte déjà 2 victoires (1500m et 2100m) cette saison. Il faut dire qu’il respire la santé actuellement. Cependant, face à ses adversaires du jour, ses chances sont minimes. Bien placé dans les stalles, il pourra suivre en mid-field côté corde et espérer se glisser en fin des combinaisons.
Last Regal n’a couru que deux fois chez nous vu que son arrivée avait été retardée. Lors de la 19e journée, il avait pris une modeste sixième place à plus de 8L de Intercontinental. Depuis, il a effectué un séjour au bord de mer et nous est revenu dans une condition améliorée comme l’attestent ses derniers galops. Il portera des oeillères, harnachement avec lequel il a déjà gagné durant sa carrière sud-africaine. Cependant, nous estimons qu’il n’est pas fin prêt pour s’illustrer à ce niveau.