Après une trève de plus de trois mois, les courses ont repris leurs droits. Le public a eu droit à quelques belles courses et dans l’ensemble la logique a été respectée. Après ce premier rendez-vous, c’est l’écurie Merven, auteur d’un doublé qui vire en tête avec Rs 443 000 récoltées en terme de gains, alors que Johhny Geroudis s’installe dans le fauteuil du leader chez les jockeys avec un doublé. On s’attendait à une meilleure moisson dans le camp de l’écurie Rousset, mais Green Keeper se faisait dominer sur la fin par Casey’s War dans l’épreuve principale. L’établissement Foo Kune se signala avec la victoire de Liam, tandis que Gujadhur qui n’avait que deux représentants s’octroya l’épreuve d’ouverture par l’entremise de Mobschief. Serge Henry s’offrit la course de clôture grâce à Prince Alwahtan qui offrait à Stéphane Ladjadj sa première victoire sur notre turf.
L’épreuve principale de la journée, The Noble Salute www.mauriprop.com Cup (Groupe 3) assurait du spectacle avec la présence de Green Keeper et Casey’s War comme principaux candidats au cachet de Rs 320 000 assuré au vainqueur. Si lors de leur dernière confrontation, c’est le crack de l’écurie Rousset qui avait fait la différence, le représentant de l’écurie Maingard a pris sa revanche en s’imposant dans les dernières foulées. La course se joua au départ. Casey’s War se montra le plus rapide à l’ouverture des stalles et contourna le favori avant se placer sur les barres en quelques foulées, tandis que Green Keeper prit un départ moyen. Ce qui le positionna au milieu du peloton. Chief Mambo fit son effort dans la première courbe et prit le relais en tête après une centaine de mètres. Green Keeper améliora sa position également et au Tombeau Malartic, il était déjà troisième en one off, précédant dans l’ordre Mr Black Tom, Elusive River, Seattle Ice et Bobby Bear. Le favori continua sa progression dans la descente et vint se porter à la hauteur de son compagnon d’écurie sans sortir de son pas. En début de descente, la selle de Nishal Teeha se déplaça alors qu’il tentait de reprendre sa monture. Green Keeper s’était déjà rapproché et Geroudis profita de la position délicate de Teeha qui se concentrait à maintenir sa trajectoire, pour prendre les choses en main. Gaëtan Faucon demeura imperturbable et attendit le poteau des 400m, après que Chief Mambo eut perdu son lead bag, pour déboiter Casey’s War. Teeha regagna la pesée avec 2.5kg en moins. Sa monture fut ainsi disqualifié après l’application du rule 155 (2). En tête, Green Keeper maintenait le cap et aborda la ligne droite finale avec de prétentions légitimes. A l’arrière, on pouvait déjà apercevoir la casaque de Maingard se rapprochant à vue d’oeil. Johnny Geroudis mit tout son poids dans la bataille. Après avoir rééquilibré sa monture, il sortit la cravache à mi-ligne droite. Casey’s War n’était plus qu’à une longueur, mais se rapprochait dangereusement. On eut droit à un mano à mano entre Geroudis et Faucon. Durant cette lutte, Casey’s War et son jockey recurent un coup de baton du Sud-Africain. Ce dernier plaida coupable sous le Rule 160 A (d) d’avoir failli de s’assurer que sa monture n’intimide pas un adversaire. Les Racing Stewards reprochent à Geroudis qu’après avoir regardé à son extérieur au 75m, d’avoir placé son poids de façon à ce que sa monture penche sur sa gauche et d’avoir donné un coup de cravache à Faucon et Casey’s War. Le jockey de l’écurie Rousset écopa d’une amende de Rs 100 000. Malgré ses déboires et une petite hésitation, le représentant de l’écurie Maingard grignotta du terrain à chaque foulée pour coiffer le favori dans les derniers mètres.
Gujadhur ouvre le bal
L’histoire retiendra que l’épreuve d’ouverture de la saison 2013 a été remportée par l’écurie championne 2012 avec Mobschief. Ce dernier força la différence après un parcours en or de son premier couloir. Rock This Town fut sollicité pour s’emparer du commandement. Drug Squad se plaça sur son arrière main à l’extérieur de Mobschief. Ball Park était à l’intérieur de Hopes And Desires et précéda Baynesfield, The Money Is Yours, Dock Of The Bay, Pride Of Prussia et Sherwani respectivement. Rock This Town imprima une allure régulière et à mi-course, il était evident qu’il n’allait tenir jusqu’uau bout. A 400 mètres de l’arrivée ou Drug Squad était déjà sollicité pour rester au contact avec le meneur. A l’arrière, les autres étaient déjà mis sous pression. Mobschief était toujours en main. Sooful attendit l’entrée de la ligne droite finale pour lancer sa monture à l’intérieur de Rock This Town. Hopes And Desires fit illusion jusqu’à la mi-ligne droite, mais ne put maintenir l’effort jusqu’au bout. Ball Park s’amena dangereusement à l’extérieur du cheval de l’écurie Gujadhur, mais il pencha sur sa droite, mettant Swapneal Rama en difficultés. The Money Is Yours se rapprocha à la corde. Cependant le but arriva trop tôt pour les deux représentants de l’écurie Merven qui se contentèrent du podium derrière Mobschief qui inscrivit un nouveau class record avec un temps de 1.23.46.
Confirmation pour Liam qui a démontré qu’il demeure redoutable lorsqu’il peut dicter son propre rythme. On eut cru que Steel Of Approval allait lui disputer le commandement que le pensionnaire de l’écurie Foo Kune ne partit pas sur des bases élevées, mais Mark Neisius se contenta de placer sa monture à l’extérieur de Pilot qui se montra ardent dans le dos du meneur. Joyful était quatrième en one off devant Power Dive, Saziwayo, Royal Day, Moon Raider, Siegfried et Volacious qui avait manqué son départ. Robbie Burke laissa souffler sa monture dans la descente avant de lui filer les rênes à 600 mètres de l’arrivée. David déboita Joyful dans la dernière courbe pour accrocher les leaders. Burke attendit l’entame de la ligne d’arrivée pour solliciter Liam. L’issue ne fit pas longtemps de doute. En quelques foulées, il déposa ses plus proches poursuivants. Saziwayo conclut honorablement, mais ce ne fut pas suffisant pour inquiéter le favori.
Le jockey champion 2012 n’a pas tardé à ouvrir son compteur cette saison. En action dans la troisième épreuve au favori Wieland, Johnny Geroudis se montra exact au rendez-vous à l’issue d’un pillar to post. Hail Atlantis se montra le plus rapide à l’ouverture des boites, mais face à l’insistance de Weiland à son intérieur, il se contenta de suivre sur l’arrière main du meneur qui, nullement inquiété, courut bien dans son pas. Flightofthephoenix était troisième à la corde devant Valmorne à l’extérieur, Rubi King, Rainbow Man, Match Play et Bongo Beat respectivement. Le jockey de l’écurie Rousset dosa les efforts de sa monture dans le tournant et lorsqu’il la sollicita dans la ligne droite, Weiland sortit un joli coup de reins pour déposer ses rivaux. Valmorne plongea à l’intérieur et comme à son habitude, il versa sur sa droite, mais à l’arrivée il ne gagna que deux rangs. Les 1000m furent couverts en 56.76. Ce qui constitue un nouveau class record.
Geroudis prend la tête
L’écurie Rousset et Johnny Geroudis réalisèrent le doublé grâce à Ghost Dog, qui montait de catégorie, qui remporta son duel face à son principal adversaire annoncé Besugo, aligné dans une valeur inférieure par rapport à sa dernière sortie. Le vainqueur fut servi par le rythme imprimé par son compagnon d’entraînement Seeking Angelo qui se plaça vite aux commandes devant The Last Samurai qui fut débordé dans le premier tournant par Sky Link. Besugo améliora sa position dès les premières encablures et dans la descente, il était déjà troisième à l’extérieur du représentant de l’écurie S. Henry. Ghost Dog évoluait sur le flanc gauche de Inside Out et commença sa progression à la rue du Gouvernement. Sky Link était déjà à bout de souffle au poteau des 400m. The Last Samurai déboita dans le dos de Besugo dans la dernière courbe, forçant le favori de tourner en épaisseur. Comme attendu, Seeking Angelo se fit vite engloutir par les favoris. Le duel attendu entre Ghost Dog et Besugo n’eut pas lieu, car le favori de l’écurie Merven marqua le pas. C’est The Last Samurai qui se montra le plus dangereux, mais sous la monte énergique de Johnny Geroudis, Ghost Dog sortit le meilleur finish pour s’imposer en 1.29.98. Il améliore ainsi la marque de Key Of Gold de 39/100 sur 1500m pour la C5 (51-35).
Certes, l’écurie Merven n’a pu rééditer sa performance de la journée inaugurale une année plus tôt lorsqu’elle réalisait le triplé, mais elle s’est bien tirée d’affaires hier en réussissant un beau doublé signé Liquid Motion et King’s Guard. Dans la cinquième épreuve Liquid Motion effectuait son baptême du feu aux cotés de son compagnon d’écurie Kruger Rand. Ce dernier s’avéra finalement le principal adversaire de Liquid Motion qui fit la différence au terme d’une sage course d’attente. Comme il fallait s’y attendre, Man Of His Word prit vite la direction des opérations. Princely Reason vint se placer en deuxième position, mais fut condamné à l’extérieur de Kentucky Sheik qui se montra ardent dans la courbe après que son cavalier l’eut demandé un effort pour conserver l’avantage de sa première ligne. Vinrent ensuite Kruger Rand, Pablo, Liquid Motion, Up Company et Assogia Wood. On eut droit à un rythme régulier. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’au dernier tournant où émergèrent les finisseurs. Kentucky Sheik qui avait suivi en position idéale se faufila à la corde et mit vite le nez à la fenêtre, mais il ne fut pas en mesure de maintenir le rythme jusqu’au bout. Pablo avait, lui, du mal à quitter le dos de Princely Reason. Kruger Rand et Liquid Motion obtenait, eux, un parcours plus limpide sur les barres extérieures. Cédric Ségeon démontra sa supériorité face à Swapneal Rama en menant sa monture à bon port.
La septième épreuve fut également disputée par deux des représentants de l’écurie Merven, mais cette fois le jockey français se fit dominer par Preetam Daby qui était en selle sur King’s Guard. Even Chance mit à profit sa première ligne et son bon pas pour s’installer en tête devant Eagle Award qui malgré son deuxième couloir, prit probablement trop de temps pour aller trouver les barres. Preetam Daby en profita en sollicita King’s Guard qui se faufilla à l’intérieur du favori qu’il condamna à l’extérieur. Bali Mojo se retrouva encore plus en épaisseur. Pick Six contourna ces chevaux aux abords du Tombeau Malartic pour se placer sur l’arrière main du leader dans la descente. Il était évident qu’il allait tôt ou tard payer cet effort. En effet, la monture de Ladjadj montrait déjà des signes de faiblesse dans le dernier virage où déboita King’s Guard. Even Chance se montra très accrocheur, mais son compagnon d’écurie se montra plus percutant dans la ligne d’arrivée pour s’en aller l’emporter par une longueur.
La première de Ladjadj
 Après ses bonnes tentatives sur Saziwayo et Valmorne, Stéphane Ladjadj est parvenu à vaincre le signe indien au Champ de Mars. Le Français attendit la dernière épreuve de la journée pour se signaler sur Prince Alwahtan. Le représentant de l’écurie Serge Henry fut bien servi par le train sélectif imprimé par les meneurs pour mettre tout le monde d’accord au finish. Cassido et Catch The Gers furent sollicités dès l’ouverture des stalles. Après avoir contourné Smitten et Obama, ces deux chevaux se livrèrent à une lutte sans merci. Catch The Gers mit le nez à la fenêtre dans la première courbe, mais la doublure de l’écurie Foo Kune insista pour conserver l’avantage à la corde. Une tactique discutable pour l’un comme pour l’autre si l’on compare le sectional time de la course aux autres épreuves de 1365m de la journée — les 565m initials de la huitième course furent couverts en 33.64 contre 34.86 pour le meneur dans l’épreuve principale. Du reste, une enquête sur cette affaire a été annoncée par Racing Stewards pour mardi matin. En début de descente, le duo de tête comptait plus de quatre longueurs d’avance sur leur plus proche adversaire Smitten devant Obama rejoint par Wolfe Tone, Spacebeam, Fraser, Prince Alwahtan et Mr Oshkosh. Cédric Ségeon se résigna finalement au bas de la descente et retint quelque sa monture pour la placer dans le dos de Cassido. A l’arrière, le peloton avec Smitten en tête, se lançait à la chasse. Le fuyard aborda l’ultime ligne droite sous la menace de Smitten. Spacebeam s’amena entre Obama et Wolfe Tone. Prince Alwahtan qui avait dû patienter dans la dernière courbe, plongea à l’intérieur. Au bout du rouleau, Cassido abusa de la largeur de la piste, incommodant Smitten qui s’était rapproché à son extérieur. Spacebeam était en position favorable à mi-ligne droite, mais Prince Alwahtan sortit le meilleur finish pour inscrire sa   deuxième victoire sur notre turf.