A une journée de la fin de la saison régulière, les dés semblent jetés en ce qu’il s’agit des différents championnats. Si l’écurie Rousset est assurée du titre avec une confortable avance sur Gujadhur, en revanche, la course pour la cravache d’or était encore ouverte vu que Johnny Geroudis, auteur d’un doublé signé Lord Googol et Captain’s Cheer, était revenu à une longueur de Burke rentré bredouille. Mais Le jockey de l’écurie Rousset s’est vu sanctionné d’une suspension d’une semaine sur Tamworth dans la troisième épreuve et, déclarait à sa sortie du jockeys’ room qu’il n’avait pas l’intention de faire appel. La nuit porte conseil et dans le cas de Geroudis, il a le week-end pour changer de décision. Ce rendez-vous a vu la domination de l’écurie Rousset qui s’est adjugée trois épreuves au programme dont la principale avec Chief Mambo. Ce dernier réussissait un joli pillar to post pour égaler le meilleur temps de la saison sur 1365m réalisé par Hold My Jacket lors de la deuxième journée.
Très prisé, Chief Mambo justifia la rumeur favorable dans The Marina Car Rental Ltd Trophy disputée sur 1365m pour enregistrer sa troisième victoire consécutive. Rai Joorawon forgea sa victoire en prenant un départ canon de son deuxième couloir. Solar Symbol se plaça rapidement dans son dos avec Captain’s Cheer à son extérieur, tandis que Modern Monet était à l’extérieur de National Play. Chief Mambo imprima une allure sélective et au poteau des 1000m, il comptait environ 3L sur Solar Symbol. Dans la descente, Burke demanda un premier effort à Modern Monet qui se rapprocha sur l’arrière main de son compagnon d’écurie, tandis que le meneur accentuait son avance. A l’arrière, Rich Strike précédait Royal Chalon et Gamekeeper. Joorawon laissa souffler sa monture dans la courbe sans pour autant réduire l’allure et il attendit l’entame de l’ultime ligne droite pour se mettre en évidence. A l’arrière, la chasse poursuite était déjà lancée par le tandem de l’écurie Gujadhur et Captain’s Cheer. Ce dernier marqua le pas tout comme la monture de Burke. En revanche, Solar Symbol en avait toujours sous les sabots et se rapprochait vivement dans la ligne droite. Cependant, la monture de Bardottier versa  graduellement sur sa droite à 150m de l’arrivée. L’apprenti qui, en plein effort, garda la tête vers le bas et ne constata visiblement pas l’étendu de ce changement de ligne et ce n’est qu’à environ 75m de l’arrivée qu’il redressa Solar Symbol. En tête, Chief Mambo maintenait le cap et il fit l’essentiel pour franchir la ligne d’arrivée avec un peu moins d’une longueur de Solar Symbol qui selon nous aurait sans doute pu terminer plus près du vainqueur s’il avait été redressé plus tôt. Chief Mambo boucla les 1365m dans le bon chrono de 1.21.88. Ce qui constitue une très bonne performance chronométrique si l’on considère la présence des false rails à 3m25.
Auparavant, l’écurie Rousset se signalait avec Lord Googol et Captain Thriller, pilotés tous deux par Geroudis. On retiendra surtout de la quatrième épreuve le duel entre Rai Joorawon et Johnny Geroudis pour la victoire. Le jockey mauricien croyait même qu’il l’avait emporté, mais la photographie donna raison à la cravache de l’écurie Rousset dont la monture s’imposa d’une tête. Lord Gogool en profita pour enregistrer sa sixième victoire de la saison sur notre turf et confirma qu’il aurait pu prétendre à mieux à sa dernière tentative si son cavalier avait fait preuve de plus d’initiative pour se rapprocher plus tôt durant le parcours. Inside Out fut le plus rapide à l’ouverture des boîtes pour mener les débats devant Cormorant Pass qui se contenta de suivre à son extérieur, tandis que Bobby Bear et Lord Googol se montrèrent quelque peu lents au départ. Aperçu en septième position sur la partie initiale, Geroudis demanda un premier effort à sa monture à 800m de l’arrivée pour se rapprocher en troisième épaisseur. Ainsi, au poteau des 600m, Lord Googol était déjà à la hauteur de Pegasus Legacy et Eskimo Roll qui suivaient dans le dos de Inside Out et Cormorant Pass. Le sprint était déjà lancé et c’est avec des ambitions légitimes que ces cinq chevaux abordèrent la ligne droite finale. Pegasus Legacy et Lord Googol émergèrent du lot à mi-ligne droite pour se livrer à une lutte sans merci, mais le dernier mot revint au représentant de l’écurie Rousset qui fit montre de beaucoup de combativité malgré son parcours en épaisseur.
Convaincant vainqueur à ses débuts, Captain Thriller s’offrit une balade de santé dans The Dominique Galea Cup qui se disputait sur 1000m. Man Of His Word tenta de mettre à profit le fait que le favori lui rendait 3kg pour lui disputer le commandement, mais le cheval de l’écurie Rousset conserva l’avantage à la corde. Au poteau des 600m, Captain Thriller et Man Of His Word étaient botte à botte avec environ 3L sur Quiritus qui évoluait à l’extérieur de Uly.Vinrent ensuite Juanfra, Always A Pleasure, Imperial City et Prince Paseo respectivement. La monture de Cahill ne fut pas en mesure de se maintenir à la hauteur du représentant de l’écurie Rousset qui aborda l’ultime ligne droite avec de solides prétentions. Et lorsque Geroudis lui demanda un nouvel effort, ce fils de Captain Al accéléra à nouveau pour l’emporter dans un fauteuil. Juanfra conclut honorablement pour priver Imperial City pour la deuxième place. Grâce à ce doublé, Geroudis portait son nombre de victoires à 46, soit une de moins que le leader Robbie Burke.
Sans tambour, ni trompette, l’écurie Foo Kune et Michael Cahill continuent leur petit bonhomme de chemin. Ce tandem fit mouche dans l’épreuve d’ouverture par l’entremise de Tizaloochee dont la deuxième aura été la bonne au Champ de Mars. Cet élève de Bertrand de Coriolis qui avait réalisé une encourageante troisième place à ses débuts quelques semaines plus tôt, surclassa le lot dans l’épreuve d’ouverture à l’issue d’une course menée pratiquement de bout en bout. En effet, Makeba fut la plus sollicitée à l’ouverture des boîtes, mais elle fut vite débordée dans le premier tournant par le représentant de l’écurie Foo Kune qui fut rejoint par Tangerine. Caramel King se retrouva en quatrième position à l’extérieur devant Eternal Light à l’intérieur d’Enchanter devant Captain James Cook, Roman Baton, Roman Splendour et Volacious qui s’était montré lent au départ. Tizaloochee imprima une allure régulière, mais fut contraint de forcer l’allure au bas de la descente lorsque Tangerine tenta de le déborder. Tizaloochee aborda la ligne droite finale en vainqueur et lorsque Cahill se mit en évidence, il laissa sur place ses rivaux pour s’en aller gagner facilement. Volacious termina en force au milieu de la piste pour dominer Enchanter pour la deuxième place.
Discret pendant plusieurs semaines, Jason Holder s’est remis sur la voie victorieuse grâce à Camden’s Choice qui s’imposa de façon convaincante dans la Coupe de la République. Il y eut lutte pour le commandement entre The Money Is Yours, Fabragas et Ask The Afghan, mais c’est le dernier nommé qui se montra le plus rapide pour trouver la position tête et corde peu après le passage du but pour la première fois. Lividus et Torero se rapprochèrent dans la courbe pour se placer sur l’arrière main du meneur avec la doublure de l’écurie Gujadhur qui évoulait en troisième épaisseur. The Money Is Yours suivait en quatrième position à l’intérieur de Shakleton qui précéda Day Of Reckoning, Don’t Say Don’t, Fabragas, Camden’s Choice et Highland Jet respectivement. Don’t Say Don’t fut le premier à passer à l’offensive au bas de la descente, mais il fut contraint de se rapprocher en épaisseur. Holder attendit, lui, le poteau des 400m pour passer à l’attaque, lançant sa monture entre Day Of Reckoning et Don’t Say Don’t. En quelques foulées, Camden’s Choice refit son retard pour accrocher les leaders à l’entrée de la ligne droite finale. Par la suite, de lutte il n’y en eut point, sauf pour les accessits, car le représentant de l’écurie Serge Henry se détacha irrésistiblement pour renouer avec le succès.
 Battu à plate couture par Druid’s Moon dans une valeur nettement supérieure à sa dernière sortie, Ipse Dixit s’est racheté de fort belle manière pour inscrire sa deuxième victoire avec Cédric Ségéon en selle. Le représentant de l’écurie Merven se montra le plus rapide au départ, mais il laissa partir Mohican à son intérieur. Cahill profita du manque de rythme sur la partie initiale pour contourner ces deux chevaux dans la première courbe afin de prendre le train à son compte. Dans la montée, on vit la progression en troisième épaisseur de Jack Sparrow qui vint disputer le commandement à Sniper aux environs du Tombeau Malartic. De ce fait, le rythme s’endurcit. Ce qui permit à Ipse Dixit de se placer en troisième position côté corde. Zalacain se rapprocha également à l’extérieur de son compagnon d’écurie et précéda Traianius, So Raven, Golden Seal et Tamworth respectivement. Jack Sparrow montra des premiers signes de faiblesse au bas de la descente. Ipse Dixit en profita pour se rapprocher à son intérieur avant d’être déboîté à environ 200m plus loin lorsque Zalacain s’amena à son extérieur. La monture de Burke ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout et laissa le sprint final à Sniper et Ipse Dixit. Cahill tenta de conservre l’avantage, mais le représentant de l’écurie Merven se montra le plus percutant bien que Ségéon eut à changer sa cravache de main pour le maintenir sur sa trajectoire, pour forcer la différence sur les derniers 100m.
La première de Piece Of Paradise
Il aura fallu attendre sa vingtième sortie pour voir Piece Of Paradise visiter la winner’s enclosure au Champ de Mars. Cet élève de Vincent Allet qui était muni d’oeillères à nouveau sortit un joli finish pour dominer le favori Sea Of Galilee qui se contentait d’un nouvel accessit. On fut quelque peu surpris de voir Pine Nut aux commandes. Sea Of Galilee tira profit de sa ligne intérieure pour se placer en deuxième position avec Altelekker à son extérieur. Piece Of Paradise était quatrième à l’intérieur de Please To Progress qui précéda Dubai et Final Frontier respectivement. Ce dernier fut le premier à commencer son effort, progressant graduellement en épaisseur à partir du poteau des 1000m pour se porter sur l’arrière main du meneur au bas de la descente. Please To Progress fut, lui, lancé en épaisseur à la route. Piece Of Paradise tenta également de se rapprocher, mais il n’eut pas toutes ses aises à environ 350m de l’arrivée et dut attendre l’entame de la ligne droite pour lancer son attaque. A l’avant, Sea Of Galilee prit la mesure de Final Frontier qui paya de son effort prématuré. Piece Of Paradise s’amena, lui, entre Pine Nut et le cheval de l’écurie Serge Henry et il sortit la meilleure accélération pour dominer le favori.
Confirmation pour Sideliner dans l’épreuve de clôture. Convaincant vainqueur à sa dernière tentative, cet élève de Rameshwar Gujadhur a remis ça sous la conduite de Jeannot Bardottier au terme d’une belle fin de course. Mc Naught surmonta graduellement le handicap de sa cinquième ligne pour prendre la direction des opérations devant National Theme et Ivory Snow. Powder Snow évoluait à l’intérieur de Sniper qui précéda Galaxy Way, My Best Friend, The Sneaker, Inkosi et Sideliner respectivement. Ce dernier commença son effort à la route, contournant le peloton avant de se lancer aux trousses des meneurs à l’entrée de la ligne droite. Mc Naught se montra accrocheur, mais il fut incapable de changer de vitesse tout comme Ivory Snow. En revanche, sous la monte énergique de Bardottier, Sideliner sortit un joli coup de reins pour mettre tout le monde d’accord.