31 pays sont à ce jour concernés par des traités d’extradition avec la République de Maurice qui apparaissent sur la liste officielle que la Gambling Regulatory Authority a fait parvenir au Mauritius Turf Club en cette fin de semaine. Le MTC a hier fait parvenir les noms de ces pays aux Stable Managers et entraîneurs des douze écuries au Champ de Mars pour ce qui touche au mouvement des jockeys étrangers dans l’île.
La principale information dans l’immédiat est l’absence de l’Irlande de cette liste. Sur le papier, le retour du jockey Robbie Burke à Maurice est ainsi quasi certain, lui qui, depuis mercredi, est parti purger ses quatre semaines de suspension dans son pays. L’Italie, le Brésil, le Chili, entre autres, ne figurent pas non plus dans cette liste de nations qui ont signé des traités d’extradition avec la Grande-Bretagne et qui concerne toujours Maurice depuis son accession à l’indépendance.
Ces pays sont : l’Albanie, la Tchécoslovaquie*, la France, la Pologne, la République fédérale d’Allemagne*, le Portugal, Israël, l’Irak, la Suède, l’Autriche, les États-Unis, le Guatemala, la Belgique, la Suisse, le Congo belge*, le Danemark, le Zanzibar, l’Australie, le Cameroun, la Nouvelle-Zélande, le Togo, l’Afrique du Sud, la Finlande, l’Inde, la Lettonie, la Hongrie, l’Estonie, l’Islande, la Lithuanie, le Luxembourg et la Thaïlande.
*Connus comme tels à la signature des traités