Jeenarain Soobagrah, président du Mauritius Turf Club, était entouré hier du management du club pour sa première rencontre officielle avec la presse en avant-première de la saison 2015 qui débute samedi prochain.
Lors d’une conférence de presse new-look, le président et certains des administrateurs ont tenu à saluer un à un les membres de la presse avant d’entrer dans le vif du sujet. Tous les intervenants ont été unanimes pour plus de rigueur, plus de sévérité en raison des grands défis qui attendent le club en cette saison qui a en toile de fond les décisions budgétaires préconisées par le gouvernement. On pouvait voir sur les visages toutes les craintes que ces mesures pourraient avoir sur les courses.
Jeenarain Soobragrah et son équipe se sont dit « prêts à relever les défis qui les attendent tout en adoptant une politique de zéro tolérance dans tous les secteurs ». Tous ceux concernés ont déjà été avertis de la ligne de conduite qu’il faudra adopter.
Ainsi, comme annoncé précédemment, il y a le retour d’Alain Rousset sur le board des commissaires aux côtés du Chief Stipe Stephane de Chalain pour veiller qu’aucune incartade ne passe inaperçue.
Toujours du côté des Racing Stewards, Stephane de Chalain a annoncé que, « dorénavant, un jockey ne sera autorisé qu’à une surcharge (overweight) d’un kilo seulement. Et que son entraîneur devra le préciser le jour des scratchings et cela sera mentionné dans le programme officiel. Si un jockey étranger ne peut faire le poids minimum en deux occasions, sa licence sera révoquée. En ce qu’il s’agit d’un cavalier local, il sera lourdement pénalisé ».