Coup de tonnerre à Greyville dans la 120e édition du Vodacom Durban July, la course la plus richement dotée en Afrique du Sud. The Conglomerate, un des outsiders de l’épreuve (20-1 chez les bookies), a déjoué tous les pronostics en s’offrant sa plus belle victoire de sa carrière. C’était aussi une grande première de « July » pour son entraîneur Joey Ramsden, alors que le jockey de service Piere Strydom, une vieille connaissance du Champ de Mars, signait son quatrième succès, après London News, Trademan et Pomodoro.
The Conglomerate réalisa un grandstand finish, avalant ses concurrents l’un après l’autre à l’emballage final. Connu comme un coursier caractériel s’agitant très souvent dans les stalles, le futur vainqueur du Durban July 2016 se montra très calme dans les boîtes.
Trophy Wife (S’managa Khumalo) prit la direction des opérations suivi de French Navy (Weichong Marwing). La pouliche Bela-Bela tira beaucoup à l’amorce du virage, ce qui lui coûta probablement la victoire et un record de victoires (5) pour son jockey Anthony Delpech. Bela-Bela se contenta d’une sixième place.
Anton Marcus, l’autre jockey qui pilotait St Tropez dans sa quête d’un nouveau record de victoire dans le Durban July, termina à l’avant-dernière place (17e sur 18 partants). Asashiri, vainqueur du prestigieux Triple Crown (Gauteng Guineas, SA Derby et SA Classic) sous la coupole de l’entraîneur Mike Azzie, très chouchouté par les parieurs, donna la meilleure impression de victoire à mi-chemin, mais sombra par la suite pour terminer à une décevante 13e place.
À 300m du but, The Conglomerate produisit une superbe accélération. Seul Marinaresco (Grant van Niekerk), coté à 16-1, fit de la résistance mais il lâcha le morceau d’un souffle. Seulement 0,25 longueur sépara les deux coursiers. C’était la sixième victoire en 17 sorties pour le gagnant du July 2016. Mac de Lago, piloté par Bernard Fayd’Herbe, termina sur le podium à 2,25 longueurs. Le jockey met le cap sur Maurice où il a signé un contrat avec Gilbert Rousset.