Un développement majeur est intervenu hier lors de la réunion des administrateurs du Mauritius Turf Club. La licence de l’écurie Hurlywood a été révoquée vu que cet établissement n’est plus en conformité avec les dispositions des Directions for the Racing Season 2014.
Suite au départ de 22 chevaux, l’écurie Hurlywood s’est retrouvée sans effectif avant d’acquérir cinq chevaux de l’écurie Foo Kune. Or, comme elle détenait une B Licence (15-30 chevaux) et qu’elle ne comptait que cinq chevaux, un nombre qui en dessous de la limite pour l’obtention d’une C Licence, le MTC n’a pas eu d’autre alternative que de retirer sa licence.
Cependant, Randhir Pertaub conserve sa licence d’entraîneur et il pourra se relancer si jamais il parvenait à se conformer aux règlements établis pour pouvoir exercer. Il lui faudra avoir un effectif d’au moins six chevaux dont quatre devront impérativement être de nouvelles unités.
L’écurie Hurlywood, qui a vu le jour en même temps que celle de Jean-Michel Henry, était opérationnelle en début de saison 2014. Elle s’est surtout révélée au grand public avec le betting coup de Pierneef lors de la 8e journée (4 mai), la cote du cheval passant de Rs 3 000 à Rs 650 en quelques heures le jour de la course. C’était du jamais vu au Champ de Mars et l’exploit du tandem Randhir Pertaub-Vicky Veeramootoo avait longtemps alimenté la chronique hippique locale.
Les chevaux de Vicky Veeramootoo sont allés grossir, vendredi et lundi dernier, l’effectif de l’écurie Allet, qui a également accueilli Candice Dawson. La demande de Vincent Allet pour que l’ex-Stable Supervisor sud-africaine de la défunte Hurlywood soit son assistante a été acceptée par le MTC hier. Melle Dawson peut exercer si elle est en règle avec les autorités gouvernementales.
À noter que Jeannot Bardottier, l’actuel leader au classement des jockeys mauriciens (18 victoires), a été sanctionné d’une amende de Rs 5 000. Il a été trouvé coupable d’avoir accepté deux montes (Hunting Time et Single Tempo) dans la même course, soit la l’épreuve d’ouverture de la journée de dimanche dernier. Avec 19 unités aux Demerits Points, il n’est plus qu’à un point (20) du total autorisé pour rester en compétition. À 20 points il sera automatiquement suspendu pour six journées de courses. Avec deux cas en appel (The Colonels Son et Captain Magpie), il risque d’accumuler un total de dix journées de mise à pied.
Par ailleurs, Gilbert Merven, président du MTC, a été invité à la 48e édition de la conférence de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques (6-7 octobre prochains) à Paris. Le Director Of Racing du MTC, Ian Paterson, et le jockey de l’écurie Gujadhur, Darryl Holland, eux, manqueront la réunion du samedi 11 octobre car ils seront à Shanghai, sur invitation du China Horse Club, dans le cadre du China Equine Cultural Festival (11-12 octobre).