Les autorités australiennes sont bien déterminées à en finir avec les courses truquées ou autres malversations dans les courses hippiques, serait-on tenté de dire.
Damien Oliver est accusé d’avoir misé AUS $ 10 000 (par personne interposée) sur un autre cheval que le sien dans une course qui a eu lieu fin 2010. Le cheval concerné était Miss Octopussy, qui devait remporter la course. Il s’avère que Danny Nikolic serait aussi impliqué avec le cheval Smoking Aces.
D’autres informations concordantes affirment que Mark Zahra aurait reçu une commission de $ 5 000 mais ne fut finalement payé que $ 3 000. Il devait monter son cheval pour faire perdre celui que pilotait Danny Nikolic, Smoking Aces, en avril de l’année dernière. Danny Nikolic, pour sa part, avait mis la pression sur certaines personnes travaillant à Caufield pour entraîner Smoking Aces d’une certaine façon durant les mois précédant la course.
La police fédérale a trouvé que Craig Newitt donnait des tuyaux à un trafiquant de drogue en 2006 alors qu’un informateur de Merbourne Gangland Wars a déclaré à la police qu’il a déjà représenté les intérêts du trafiquant de drogue Tony Mokbel et “récompensé” le jockey Jimmy Cassidy pour des inside information sur ses montes.
Cet informateur, qui a été reconnu coupable et a donné son accord pour déposer dans les meurtres de Jason Moran et Pasquale Babaro en 2003, a déclaré aux autorités que vers 2006, Tony Mokbel qui lui avait donné $ 25 000 pour remettre cash au jockey Cassidy.
Les autorités avaient, au début de l’année, eu des informations que le jockey Cassidy aurait reçu au moins $ 90 000 de Mokbel. Le jockey avait nié ces accusations et n’avait pas été inquiété en dépit de trois preuves à cet effet démontrant que des sommes d’argent avaient été remises au jockey.
Il s’avère que Damien Oliver, qui a déjà piloté le vainqueur de la Melbourne Cup, pilotait le second favori Europa Point dans l’épreuve enlevée par Miss Octopussy. Il n’a toutefois pas été prouvé qu’Oliver n’avait pas monté son cheval au mieux de ses chances, mais quand il fut questionné sur la mise qu’il aurait effectuée sur Miss Octopussy, il devait répondre « no comments » en plusieurs occasions.
Damien Oliver n’est pas le seul jockey dont le comportement a attiré l’attention de la police ou des Racing Stewards au cours de ces dernières années. Craig Newitt et un entraîneur bien connu ont eu affaire avec un ou plusieurs membres du syndicat du crime australo-italien qui avait été l’objet d’enquêtes en 2004 et 2009 suite à des importations de drogue. Deux membres de ce syndicat, dont les noms ne peuvent être divulgués en raison des enquêtes en cours, ont eu des chevaux leur appartenant être en compétition à Victoria durant ces cinq dernières années.
Interrogé sur ses relations avec un des membres de ce syndicat, Craig Newit devait déclarer qu’il ne savait pas si la personne concernée était impliquée dans des activités illégales.
Pas plus tard que la semaine dernière, le jockey Danny Nikolic s’était vu refuser l’entrée du casino Crown. C’est demain (mardi) que le Victorian Civil and Administrative Tribunal entendra le jockey, qui lutte pour retrouver les étriers après sa disqualification de deux ans pour avoir menacer le Chief Steward Terry Bailey.