Si  le titre de l’écurie championne pour la saison 2014 est déjà acquis. Par contre, la course pour le maintien en opération  de l’écurie Paul Foo Kune pour la saison 2015 n’est pas encore gagnée. Même si le stable manager-bookmaker a voulu mettre la charrue devant les boeufs et qu’il a cru qu’il était important de dégainer avant le Conseil des Administrateurs du Mauritius Turf Club, rien ne dit qu’il va pouvoir  poursuivre ses activités la saison prochaine.
Pourtant des informations dignes de foi affirment qu’il a eu le soutien in camera du président Gilbert Merven. Lors du conseil d’administration de la semaine dernière, se basant sur une logique qui lui est propre, le président du MTC  a estimé que l’écurie Paul Foo Kune devrait poursuivre ses activités la saison prochaine. Selon une source, Gilbert Merven n’a pas lésiné sur les moyens pour montrer un soutien indéfectible à celui qui est désormais dans le viseur du Premier ministre et  dont un des objectifs dans le cadre de la Commission d’Enquête est d’enquêter sur ses activités. Le commitment de Gilbert Merven en faveur du  stable manager-bookmaker a été publiquement vu lorqu’il a dévalé les escaliers pour aller le féliciter avant sa sortie sur la piste pour accueillir  Love Struck après sa victoire dans l’AfrAsia Duke of York Cup. Une victoire qui donnait aussi le titre de 2014 à l’écurie Paul Foo Kune.
Il va sans dire que dans l’entourage du président du MTC croyait dur comme fer que cette victoire classique et le titre d’écurie championne seront suffisants pour convaincre tant le Conseil d’Administration que les turfistes, en particulier les  entraîneurs. Or, nous pouvons affirmer que Gilbert Merven se voit aujourd’hui confronté à une farouche opposition au sein même de son Conseil d’Administration où des fissures béantes sont en train de s’installer de façon durable.  Comme pour Gilbert Merven a de plus en plus de mal à convaincre il  est désormais considéré comme un «lame-duck president» Mais ses plus fidèles collaborateurs au sein du board ont affiché une position négative au maintien de l’écurie Paul Foo Kune la saison prochaine.
Discussions animées ?Merven-Allet
Comme un malheur ne vient jamais seul, la dissidence continue à s’installer autour de lui. La discussion très animée, dont beaucoup au Champ de Mars ont été témoin,  entre Gilbert Merven et l’entraîneur Vincent Allet en est une preuv. Ce dernier, considéré comme l’un de ses bras droits et qui fut avant Randhir Pertaub considéré comme le campaign manager du président, a ouvertement exprimé son désaveu à la poursuite de l’aventure de PFK au Champ de Mars. «Si tu le gardes, ce sera à tes risques et périls. Moi, je ne m’associerai plus avec toi si Paul Foo Kune continue à opérer. Alors c’est à toi de décider», lui aurait en substance balancé à la figure Vincent Allet qui aurait même formulé une grave allégation sous forme de question. La mise en garde a été on ne peut plus claire …
D’autres voix discordantes ont commencé à se faire entendre et surtout de la part de ceux qui sont proches des politiciens. «Il est quasiment impossible de justifier le maintien de Paul Foo Kune comme stable manager, car on risque de s’attirer les foudres du gouvernement. Nous ne sommes pas dans une position de nager à contre courant et d’aller contre la volonté des turfistes, qui en ont marre et qui attendent une réaction de la part du MTC en tant qu’organisateur des courses», a-t-on confié à Week-End ces derniers jours.
Des membres du MTC s’inquiètent du fait que le club, notamment son président n’a pas encoe compris  la nécessité de passer à l’action pour envoyer le bon signal non seulement au gouvernement, mais également à la Commission d’Enquête dont les membres savent bien plus qu’on ne le pense.
Et face à l’intransigeance du gouvernement et surtout de ses deux leaders, le Dr Navin Ramgoolam et Paul Berenger, certains au MTC qui étaient ‘rouges’ et qui se vantaient d’être ‘rouges’ ont commencé… à «virer membre» pour soutenir l’opposition. Cependant, c’est la peur au ventre, qu’ils se lancent dans une telle aventure, sachant très bien et à juste raison que sir Anerood Jugnauth n’a jamais été un fervent supporteur du sport hippique et qu’une fois éventuellement au pouvoir, SAJ risquerait  d’être encore plus drastique et surtout plus pragmatique dans ses décisions que le Dr Navin Ramgoolam et Paul Berenger.
Pour leur donner un coup de main afin que sir Anerood Jugnauth change son avis sur les courses, les “transfuges”comptent sur un candidat probable de cette alliance dans les Plaines Wilhems. Un homme de loi  qui a été vu au Champ de Mars l’an dernier, ramenant un gagnantqui ne courrait pas sur son nom de la grande piste au winner’s enclosure. Du reste, lors d’une récente réunion politique à Floréal, l’ex leader de l’opposition a effleuré cela et une affaire qui fera grand bruit le moment venu.
Avec les travaux de la Commission d’Eqnuête qui vont débuter incessament , tout laisse croire que le MTC de Gilbert Merven marche sur des oeufs. Comme nous a confié un habitué des paddocks, il est quasi certain que la commission vienne avec un rapport pour dénoncer les abus et autres anormalités qui se pratiquent au Champ de Mars. «Le contraire m’aurait étonné, surtout que le MTC est, depuis ces 10 dernières années, un terrain fertile aux magouilles sous toutes ses formes. Qui plus est, je ne vois pas ces trois Anglais prendre le risque de venir avec un rapport qui dira que tout est bien dans le meilleur des mondes. Cela traînera comme un boulet à leur pied pour le reste de leur carrière. Je crois que le MTC a tout intrêt à se montrer prudent, notamment dans ses choix», explique notre interlocuteur.
Il va sans dire une nouvelle fois que Paul Foo Kune est plus qu’un épine, désormais, dans les pieds de Gilbert Merven. C’est un clou de 4 pouces qui est en train d’y prendre la rouille.