Si d’habitude les jockeys et apprentis mauriciens choisissent l’Afrique du Sud pour se perfectionner, c’est vers la Malaisie, plus précisément au Ipoh Turf Club, que se sont tournés trois d’entre eux en vue de poursuivre leur apprentissage. Ils sont Belall Deenath, Yoven Daniel et Brandon Louis, qui montent principalement les chevaux des écuries Maigrot et Foo Kune au centre Guy-Desmarais à Floréal. Ils quittent Maurice vendredi prochain.
Des trois, c’est sans doute Belall Deenath qui est le plus connu des turfistes pour avoir été souvent vu à Port-Louis depuis que Yashin Emamdee a été contraint au repos forcé à la mi-saison dernière. Du reste, cet habitant de Terre Rouge a tenu à remercier Hugues Maigrot de lui avoir fait confiance en lui donnant la chance de monter à l’entraînement au Champ de Mars, où il a eu l’occasion de participer à cinq barrier-trials. En Malaisie, Beelall Deenath évoluera sous la férule de l’entraîneur Stephen Cock et a la ferme intention d’acquérir le maximum d’expérience en vue de devenir à l’avenir un bon jockey.
Acquérir de l’expérience, c’est aussi l’objectif du jeune Yoven Daniel, également trackrider à l’écurie Maigrot, qu’il a rejointe en janvier 2012. Passionné du cheval, ce jeune habitant de Belle-Rose ne s’est jamais laissé gagner par le découragement malgré la dureté du métier. Il se dit motivé à bloc en vue de cette nouvelle aventure et compte mettre à bon escient les précieux conseils de l’entraîneur Prakash Pereira pour continuer à progresser davantage.
Quant à Brandon Louis, c’est sous l’aile protectrice de l’entraîneur Leong P. Cheong qu’il tentera de s’épanouir. Ayant débuté son apprentissage au Club hippique de Maurice, cet habitant de Beau-Bassin a, par l’intermédiaire de Jean-Marc Halbwachs, pris de l’emploi au centre Guy-Desmarais, où il s’est vu confier les chevaux de l’écurie Foo Kune. Le jeune Louis dit avoir beaucoup appris aux côtés de Simon Jones, envers qui il exprime toute sa gratitude ainsi qu’envers l’état-major de l’écurie à la casque jaune et étoiles mauves.
À noter que ces trois apprentis financent leur séjour malaisien de leurs poches, alors que le Mauritius Turf Club a agi en tant que facilitateur en ce qu’il s’agit des démarches administratives. Si Yoven Daniel et Brandon Louis y seront pour deux ans, Belall Deenath sera de retour au pays en août prochain avant d’envisager un nouveau stage.