Elite Class absent et Mootahadee forfait, The Tripster possède une excellente occasion de renouer avec le succès. Confié à Swapneel Rama, il peut offrir une deuxième victoire à Simon Jones, qui enregistrerait du coup son premier succès dans une épreuve principale.
Ce qui pourrait favoriser les desseins de The Tripster, c’est qu’on ne trouve pas de chevaux rapides engagés dans la course. Certes, il y a Ryder Cup qui a retrouvé un semblant de vélocité, mais c’était sur sa fraîcheur et on ne sait s’il reproduira cette performance. Il faut aussi tenir compte qu’il n’a pu maintenir le même tempo et avait terminé sa course assez péniblement. Le parcours réduit peut être à son avantage et on devrait sans doute prendre en considération le fait qu’il est déclassé dans cette valeur. Reste à savoir s’il pourra faire la différence avec 61,5 kg sur le dos. Sur ce qu’on a pu voir à l’entraînement cette semaine, on se permet de répondre par un non catégorique.
The Tripster est plus rapide que Ryder Cup et comme ce dernier doit lui rendre 3 kg, sa tâche ne s’annonce pas facile. On peut croire qu’il ne cédera pas le commandement facilement, mais cela risque de lui être préjudiciable. The Tripster, lui, doit prendre les devants. C’est impératif pour lui d’imposer sa loi et ne pas se laisser dicter par quelqu’un d’autre. Au cas contraire, il n’aura qu’une chance infime de faire jeu égal ou faire mieux que les attentistes confirmés de l’épreuve.
Le principal danger pour The Tripster se nomme Split The Breeze, qui possède lui aussi une course dans les jambes et qui avait précédé de peu le cheval de Simon Jones la dernière fois. Il a été gardé sur sa fraîcheur et ne doit pas être trop distancé dans le parcours. Ce n’est qu’à ce prix qu’il peut espérer reprendre le meneur.
Rameshwar Gujadhur a fait confiance au duo Jolie Roger-Mr Leyend. Le premier nommé n’a couru qu’une seule fois au Champ de Mars. Soutenu au niveau des paris, il était passé à côté de la plaque. Pour nous, ce cheval a encore tout à prouver et on préfère le revoir en compétition. Mr Leyend a déjà réalisé une bonne carrière. Il est toutefois arriver à un niveau où sa marge de progression s’est bien restreinte. Les 1365m paraissent un peu sharp et il a obligatoirement besoin que le rythme soit soutenu pour qu’il puisse faire sentir sa présence en fin de parcours. Au niveau de la condition, on ne peut rien lui reprocher. Sa ligne n’a pas vraiment d’importance, même si on lui aurait préféré un meilleur numéro de corde.
Tabreek revient après sa tentative dans la Duchesse. Il donne l’impression qu’il lui faut une ou deux compétitions additionnelles et une distance plus appropriée pour faire ses preuves. Mais un accessit reste à sa portée. Alpha Pegasi n’est pas facile à cerner. On s’attendait à un bien meilleur rendement de sa part lors de sa reprise. Il avait peut-être besoin de cette course, mais on ne peut être certain de ce qu’il adviendra de son engagement.
Il reste le nouveau New Hampshire, qui n’est pas mal au niveau de la conformation. Il se pourrait qu’il ait besoin de cette course. Mais une fois qu’il aura trouvé ses marques, il devrait se montrer bien utile. C’est un cheval d’avenir. En attendant, The Tripster offre les meilleures garanties.