Green Keeper est le nouveau détenteur du record de 1400m, une meilleure marque qu’il a pulvérisée à sa dernière tentative. Il s’attaque cette fois à un 1500m avec tous les atouts en main. Il se trouve toujours dans de bonnes dispositions et a eu l’avantage d’avoir hérité du numéro deux à la corde.
Cette bonne ligne offre à Johnny Geroudis le choix tactique qu’il jugera le plus judicieux pour que sa monture donne la plénitude de ses moyens. Si on jette un coup d’oeil sur les temps fractionnés réalisés par Green Keeper lors de sa dernière victoire, on arrive vite à la conclusion qu’ils sont peu nombreux, pour ne pas dire qu’il n’y en a aucun, ceux qui peuvent se vanter pouvoir courir à un tel rythme. Il avait parcouru le dernier kilomètre en 56”21, ce qui donne une nette indication de ses possibilités actuelles. Cependant, il faut faire ressortir qu’il avait eu le privilège de n’avoir aucun adversaire pour le taquiner dans la partie initiale car il avait bouclé les 400 premiers mètres en 26”00, avec un premier 200m en plus de 0”14. Pour ses adversaires, l’espoir de le battre réside dans une tactique où il ne pourra pas faire à sa guise en tête de l’épreuve. Et c’est justement là que l’affaire se corse. Primo, Green Keeper ne doit pas impérativement faire la course à l’avant pour l’emporter et, secundo, les chevaux réputés rapides sont tous placés à son extérieur. Néanmoins, pour essayer de battre le favori, certains devront impérativement essayer de le pousser dans ses derniers retranchements, au risque qu’un autre en profite. Une chose est sûre, on ne voit pas Modern Monet tenter le tout pour le tout. Le choix de Robbie Burke peut surprendre quelque part mais l’Irlandais a sans doute bien réfléchi avant d’opter pour ce cheval. Tout reposera sûrement sur les épaules de Monsieur Dane, qui devra impérativement se montrer le plus véloce dans les premiers 100m pour que l’espoir soit permis du côté de Modern Monet. On peut penser que National Play tente aussi quelque chose. Mais, à bien voir, il n’est pas aussi rapide que cela. Par contre, s’il y a un cheval qui peut précéder Green Keeper dans le parcours, c’est bien son compagnon d’écurie Meltaway. Ce dernier doit être crédité d’une très bonne performance pour son retour à la compétition dans The Princess Margaret Cup. Il avait quelque peu tiré mais n’avait pas été surclassé dans l’emballage final. On pense que l’écurie Rousset optera pour que Meltaway soit à l’avant et que celui-ci impose un rythme qui mettra Green Keeper à l’abri des hostilités des autres. Il faut néanmoins se montrer prudent. Si Meltaway se retrouve seul en tête et qu’il court à son rythme, il n’est pas impossible que les poursuivants, y compris Green Keeper, ne le revoient pas avant le but. Seattle Ice, la monture de Jason Holder, est un autre concurrent qui essaiera de tirer profit des circonstances de la course. Il en est de même pour Alitalia et Gamekeeper. De ce fait, Green Keeper demeure le cheval à battre et nous citerons Meltaway et Monsieur Dane comme ses plus sérieux adversaires.
1re course: Gaudio ne part pas battu d’avance
Le choix de Gaudio peut surprendre car ce cheval a terminé hors des accessits lors de ses deux dernières courses. Mais il peut arguer que les circonstances n’ont pas été en sa faveur depuis sa victoire le 14 mai dernier. Sa selle s’était glissée une fois et il avait aussi eu à faire les extérieurs les deux autres fois. Il aura l’avantage de démarrer d’un bon numéro de corde et, à la faveur d’un bon parcours, il devrait être en mesure de conclure honorablement. Cette course pourrait être menée par Shuttlecock, qui ne peut être condamné pour son dernier échec. S’il peut faire à sa guise en tête et réduire l’épreuve au maximum, il ne surprendra pas s’il tient jusqu’au bout. Il faudra aussi considérer les chances de Selisius qui avait été desservi par un problème de trafic lors de sa deuxième tentative. Le voir retourner la situation en sa faveur est une possibilité. Cactus Wolf est le quatrième cheval qu’on retiendra pour le quarté. Son défaut est qu’il se retrouve souvent trop en retrait et ne peut refaire tout son retard. Ce qui pourrait être en sa faveur est que la course soit bien lancée et qu’il puisse miser à fond sur sa bonne accélération et le fait que les chevaux de tête terminent à la peine. Quant à Sherbrooke et Volacius, des progrès peuvent être attendus de leur part, mais on peut penser que la victoire n’est pas à leur portée pour l’instant.
2e course: Lord Googol vise à nouveau le bout en bout
Avec une première ligne, Lord Googol offre de solides garanties dans The Mauritius Union General Insurance Cup, sur 1650m. Tout laisse à penser que Johnny Geroudis optera pour la position tête et corde pour réaliser un nouveau bout en bout. Le cheval de l’écurie Rousset a démontré qu’il est toujours dans de très bonnes dispositions et son statut de favori n’est pas usurpé, même si on peut penser qu’il est over-valued dans cette catégorie supérieure. Justement, si Lord Googol monte de classe, ils sont trois à voir leur valeur révisée à la baisse et cela doit être pris en considération. Le premier est Al Masri dont la monte a été confiée à l’apprenti Krish Gundowry pour bénéficier d’une remise de 3 kg. On lui aurait toutefois préféré un parcours réduit. Il Magnifico aura droit à une décharge de 4 kg, ce qui fait qu’il portera moins de poids que le favori. Ce qui peut aider pour que la balance plaide en sa faveur. Mais les deux devront venir de l’arrière et on sait que Johnny Geroudis pourrait avoir une course idéale à l’avant vu l’absence d’autres chevaux rapides dans la course. Le seul qui pourrait l’inquiéter dans la course à l’avant est Danish Dude, qui a déjà montré du pas. Mais comme il n’a pas été heureux au tirage au sort des lignes, on peut exclure la possibilité qu’il se dépense prématurément pour nuire toutes ses chances de faire l’arrivée. Il faudra alors se tourner vers Wonderlaine, qui vient aussi tenter sa chance à un niveau inférieur et qui aura l’avantage de porter 3 kg de moins. Il mérite les considérations, même si on peut penser qu’il aurait été avantagé par une course lancée sur des bases élevées. À bien voir, le plus sérieux adversaire de Lord Googol pourrait être Traianius, qui avait été battu par la monture de Johnny Geroudis. Mais si on avait pu penser que le réajustement du handicap plaiderait en faveur du cheval de Serge Henry, tel ne sera pas le cas car ce dernier l’a largement emporté dernièrement et l’écart de poids plaide toujours en faveur de Lord Googol. Ainsi, ce dernier possède les atouts pour aligner une autre victoire.
3e course: What A Hit est une possibilité
Ce sprint n’est pas facile à déchiffrer, même si certains peuvent penser que Bolting Cat sera difficilement battu. Le cheval de l’écurie Perdrau est certes celui qui a démontré le plus de qualités dernièrement, mais il sera à sa première course après sa castration et il revient aussi d’un ennui à un sabot. Il y a également National Manner qui connaît une seconde jeunesse avec quatre victoires cette saison. Mais il monte en valeur et pourrait ne pas bénéficier des mêmes circonstances que lors de son dernier succès. De notre côté, on préfère se montrer prudent et se tourner vers What A Hit qui avait perdu toutes ses chances au départ lors de la 25e journée. Il est mieux loti au départ et la distance réduite ne sera pas pour lui déplaire. Il devrait facilement se placer dans le peloton de tête en attendant l’emballage final. On retiendra aussi les chances de Piquet en dépit du fait qu’il n’a pas encore ouvert son palmarès. Avec moins de 3 kg sur le dos et une bonne première ligne, il devrait être en mesure de bien se positionner. Le petit plus aurait été qu’il ne se montre pas ardent dans le parcours. Cela devrait l’aider à donner le meilleur de lui-même. On inclura Zorba’s Dance dans les combinaisons. Le cheval de l’écurie Foo Kune aurait sans nul doute mieux fait s’il avait eu un bon parcours. Son défaut est sa fâcheuse habitude à rater sa mise en action pour ensuite se montrer ardent dans le parcours. On retrouve dans cette épreuve Pageantry, qui revient après plus de deux mois. Il trouve le parcours réduit en sa faveur et aura l’avantage d’être piloté par l’apprenti Vikram Sola. Un avantage qui se situe au niveau du poids seulement. Tout reste donc possible dans ce sprint mais on accordera un léger avantage à What A Hit.
4e course: A Quiet Rush aura le poids contre lui
Être le top-weight d’une épreuve fait qu’on doit impérativement rendre du poids à la majorité des adversaires. C’est la tâche qui attend A Quiet Rush après seulement une victoire chez nous. La raison est qu’il a été pénalisé au poids et revient dans la même fourchette de rating. Lord Of The Dance aurait été dans le même cas s’il avait été aligné dans la C 6. Mais il monte de deux valeurs et ne portera que 54 kg. Dans un autre sens, on retrouve Constellation qui a perdu 4 points en quatre courses et qui se retrouve à un échelon plus bas. Naughty Prince, qui n’a pas couru depuis la 5e journée, est dans le même cas sauf qu’il n’a baissé qe d’un point seulement par rapport à sa reprise. Avec Jeanot Bardottier sur le dos, il aura 3 kg de moins à porter. La tâche d’A Quiet Rush n’est pas simple, surtout avec une ligne extérieure par rapport à Lord Of The Dance, Wolfe Tone et même le “revenant” Fidelis. Tout dépendra des conditions de course. L’écurie Allet fera tout pour avoir toutes les données en main avec Wolfe Tone comme joker. Fidelis sera bien placé dans le parcours et comme son retour en forme est envisagé — il l’a du reste largement démontré lors de ses galops — il ne se présentera pas au départ comme un simple figurant. D’un autre côté, si jamais il y a une lutte pour le commandement, Constellation se fera un malin plaisir pour venir jouer les trouble-fête. Disons que le quarté devrait être formé par A Quiet Rush, Lord Of The Dance, Constellation et Fidelis.
5e course: Makes Me Wonder devra se méfier d’Alvaro
Sur papier, les turfistes seront tentés d’offrir les meilleures chances de victoire à Juanfra, qui avait été battu de peu par Gamekeeper lors de la 24e journée. Ce raisonnement n’est pas dénué de fondement. Mais ce qu’il faudra retenir c’est que Juanfra est meilleur quand il peut imposer sa loi en tête d’une course. La présence de Prince Paseo, un spécialiste du kilomètre, nous donne à réfléchir sur la possibilité de Juanfra à mener le peloton, d’autant que l’écurie Allet aligne aussi Revolution, qui est réputé pour être rapide. Il ne faudrait pas exclure Quiritus, qui a déjà montré sa préférence pour la position tête et corde. Tout cela nous pousse à penser que la victoire sourira à un finisseur. Et là, ils sont plusieurs. Il y a le top-weight Alvaro qui a été raccourci et qui tente sans chance dans une valeur inférieure. Slinga Malinga devrait aussi être avantagé, même s’il a laissé entrevoir qu’il préfère un parcours allongé alors qu’il a essentiellement gagné sur le sprint en Afrique du Sud. On ne peut ignorer Summer Exposure, qui aurait pu viser plus haut il y a trois semaines si son jockey avait pris la meilleure option dans l’emballage final. Princely Reason, lui, demeure un modèle de régularité, même si on peut s’accorder à dire qu’il n’a jamais évolué à ce niveau de la compétition. Dans son cas, il faudra tenir en ligne de compte son poids plume. Makes Me Wonder n’est pas en reste. Hormis sa mauvaise course de la 18e journée, il a terminé premier et deuxième lors de ses deux autres courses. Il donne aussi l’impression d’être meilleur quand il vient au finish. On devrait s’attendre une course bien disputée où Makes Me Wonder pourrait devancer de peu Alvaro mais une arrivée inversée ne surprendra pas non plus.
7e course: Caramel King a déjà gagné sur 1000m
L’épreuve du kilomètre sourit souvent aux chevaux qui ont hérité d’un bon numéro à la corde. Cela a été confirmé la semaine dernière avec la victoire d’Appeal Board. Cette fois, c’est Democratic Man qui sera à la corde. Malheureusement, il n’est pas vraiment rapide et il s’est aussi montré irrégulier. À ses côtés, on retrouve Caramel King, qui a déjà gagné de bout en bout sur la distance. Son ancien compagnon d’écurie Burnt Sun est placé au numéro 3 et il devrait pouvoir obtenir une bonne position. Mais il n’est pas exclu qu’on assiste à une lutte sans merci dans la partie initiale de la course avec pour résultat que certains y laissent des plumes pour avoir mal respiré dans le parcours. Cela fera alors l’affaire des attentistes. À bien voir, ils n’en existent pas vraiment dans cette carte car ils ont tous démontré à un certain moment qu’ils pouvaient avoir du pas. On pense qu’Enchanter sera bien servi par le rythme, lui qui d’habitude se montre ardent. Waterside Jet, lui, préfère généralement un parcours allongé, mais il pourra miser sur une bonne résistance. Primo (7e ligne) devra mieux calquer sa course pour avoir son mot à dire alors que Heliotrope, celui qui est le mieux classé au niveau de la valeur, retrouve un lot qui est largement à sa portée. Accordons une bonne chance de victoire à Caramel King, mais rien n’est gagné d’avance.
8e course: Italian Lakes avec Krish Gundowry
Italian Lakes s’était fait reprendre par Traianius à sa dernière tentative. Il est cette fois piloté par un apprenti, Krish Gundowry, qui possède un peu plus de maturité au niveau du pas. Tout porte à croire que le cheval de Mahess Ramdin n’aura pas de problème pour diriger les opérations et que son cavalier saura bien doser ses efforts. Les feux sont donc au vert pour une première au Champ de Mars pour le cheval et une troisième victoire de suite pour son apprenti. Le danger pourrait venir de Beat That, qui sera plus à son affaire sur ce parcours allongé. Il retrouve aussi un lot légèrement inférieur cette fois. On serait aussi tenté d’accorder une chance à Alarming Swing, qui semble avoir pris du volume et dont les galops ne sont pas passés inaperçus à l’entraînement. Il est en de même pour Benjamen Boo, qui n’avait pas bénéficié d’un bon parcours il y a 15 jours. On pourrait également inclure Bali Mojo dans les combinaisons si le cheval de Rousset parvient à reproduire son dernier galop lors de cette compétition. Italian Lakes offre le plus de garanties vu qu’il est celui qui devrait mener les opérations.