10 courses. C’est ce qu’il a fallu à Alpha Pegasi pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Un bon parcours le long de la lice et un terrain favorable l’ont grandement aidé à faire sienne la course principale de la sixième journée.
Le champ de ce sprint de 1365m n’était pas composé des meilleurs éléments de la fourchette de valeur. Certains, à l’image de Ryder Cup, avaient déjà atteint leur meilleur niveau et étaient sur la pente descendante. D’autres, comme Mr Leyend, n’étaient pas sur une distance adéquate, alors que Jolie Roger avait et a au final encore tout à prouver. En ce qui concerne The Tripster, il a démontré, si besoin est, qu’il n’a pas vraiment le potentiel pour évoluer à ce niveau.
Il peut invoquer la malchance de n’avoir pas pris un bon départ. Il a eu à travailler pour déborder Ryder Cup. Le tempo n’a pas été elevé jusqu’au Tombeau Malartic. Si on compare cette épreuve aux troisième et cinquième courses, c’est bien elle qui a été la plus lente. On peut aussi se demander si Swapneel Rama n’aurait pas pu le reprendre dans la descente. Il faut concéder que The Tripster n’a pas imprimé un train soutenu. Sauf son départ quelconque, on peut avancer qu’il a eu tout en sa faveur et qu’il n’était pas assez bon pour l’emporter.
Alpha Pegasi a couru à son aise à l’intérieur et a accéléré au début de la ligne droite. Il a trouvé les ressources pour reprendre The Tripster et offrir le doublé à Alain Perdrau et Kersley Ramsamy qui retourne en Afrique du Sud.
Pour en revenir au rythme et soutenir le fait que le tempo n’était pas élevé, on s’est dirigé vers Tabreek, qui s’est montré bien ardent. New Hampshire, qui était à ses côtés, a été bousculé quand Brandon Lerena a voulu éviter les postérieurs de Jolie Roger. Tabreek a finalement terminé cinquième, ce qui n’est pas une  mauvaise performance quand on prend en considération ses aléas.
New Hampshire n’a précédé que Mr Leyend. Split The Breeze a lui aussi terminé plaisamment. Un peu à la manière d’Alpha Pegasi. Il a terminé à une demi-longueur de The Tripster. Ryder Cup n’a pu être bien accompagné par son jockey quand The Tripster a changé de ligne. On a vu Steven Arnold être incommodé. Au cas contraire, sa monture aurait pu accrocher la troisième place.