Si Gilbert Rousset a pris une bonne option pour le titre d’écurie championne suite à la victoire de Intercontinental dans la Coupe des Présidents dont les gains au vainqueur s’évelaient à Rs 450 000, le duel au sommet se poursuit entre Robbie Burke et Johnny Geroudis. Ces deux fins cavaliers qui se disputent la cravache d’or, se sont neutralisés avec un doublé chacun, tandis que les autres épreuves ont été partagées entre Sunil Bussunt, Michael Cahill, Rai Joorawon et Mathis Odendaal. Ainsi, à deux journées régulières de la fin de la saison, l’Irlandais compte toujours trois longueurs d’avance sur son homologue sud-africain, mais rien n’est encore joué, car ces deux maestros possèdent certainement encore quelques cartes sous leurs manches pour tenter d’obtenir leur ticket pour le week-end international.
— Doublés de Burke et Geroudis
— Premières pour Liberty Eagle, Azapel et Ball Park
On s’attendait à un nouveau duel de haute facture entre Intercontinental et Acuppa, les deux révélations 2011, dans La Coupe des Présidents, un semi-classique qui se disputait sur 2200m. Si le champion de l’écurie Gujadhur avait eu le dessus en deux occasions lors de leurs trois confrontations, l’élève de Gilbert Rousset a tiré profité de son avantage au handicap, de sa bonne ligne et de sa fraîcheur physique pour se racheter. En effet, ayant fait l’impasse dans la dernière épreuve classique du calendrier vu qu’il n’était pas qualifié, Intercontinental avait eu tout le temps nécessaire de récupérer après sa courte défaite avec Herholdt en selle face à son principal adversaire annoncé du jour lors de la 29e journée. Intercontinental retrouvait pour l’occasion Johnny Geroudis qui l’avait mené à ses cinq premières victoires et le Sud-Africain ne laissa pas passer sa chance pour remettre les pendules à l’heure. Il se permit même de régler son plus proche adversaire Seattle Ice par un peu plus de 2L, tandis que Acuppa complétait le podium.
Seattle Ice fut le plus rapide à l’ouverture des boites, mais il se fit vite déborder par Intercontinental qui laissa partir Sports Factor dans le premier tournant, tandis que La Foce vint se placer à l’extérieur du favori. Rudi Rocks était quatrième devant Seattle Ice qui précéda Not Liable, Acuppa et Club Victor respectivement. On eut droit à un rythme relativement modéré sur la première moitié de la course, mais le rythme s’endurcit en debut de descente lorsque La Foce vint taquiner le leader. Burke déboîta sa monture aux environs du poteau des 900m pour se rapprocher de Seattle Ice, tandis que Geroudis attendit la route pour déboîter sa monture. Tirant profit de son léger handicap, le jockey de l’écurie Rousset sollicita franchement sa monture à 350m de l’arrivée. En quelques foulées, il prit la mesure de Sports Factor pour aborder la dernière courbe en vaiqueur. Seattle Ice et Acuppa furent lancés au milieu de la piste, mais ils ne se montrèrent pas assez percutants pour inquiéter Intercontinental. Ce dernier boucla les 2200m en 2.15.73. Ce qui constitue un nouveau class record.
 Il aura fallu attendre sa septième sortie chez nous, la première sous la férule de son nouvel entraîneur pour voir briller Ball Park au Champ de Mars. Gilbert Rousset avait surtout misé sur le Drop Noseband afin de corriger cette fâcheuse habitude de ce cheval à changer de ligne dans la ligne droite. Et ce nouvel harnachement eu l’effet escompté puisque Ball  Park maintint sa trajectoire pour signer une facile victoire devant un Pole Of Gold retrouvé. Sovereign Service rata une fois de plus sa mise en action, tandis que Kilto répondit favorablement aux sollicitations de son cavalier pour s’emparer du commandement avant d’être rejoint par Tiger Trap qui se plaça à l’extérieur de Ball Park. Le représentant de l’écurie Ramdour imprima une allure sélective à l’épreuve et il était évident qu’il n’allait pouvoir maintenir le rythme jusqu’au bout. Tiger Trap fut sollicité dans le dernier tournant afin de se maintenir dans sa foulée, tandis que Geroudis attendit patiemment l’entame de la ligne droite pour lancer sa monture entre ces deux chevaux. L’issue ne fit pas longtemps de doute. En quelques foulées, le favori combla son retard avant de se diriger vers une victoire assez facile. Pole Of Gold se rapprocha dans son dos dans la ligne droite pour s’approprier la deuxième place.
Après une journée sans, Robbie Burke s’est remis sur les bons rails grâce à Snappy qui faisait figure d’épouvantail dans la deuxième épreuve. Le coursier de l’écurie Gujadhur fit la démonstration pour l’emporter par plus de cinq longueurs. Young Announcer et Pieces Of Eight furent les plus prompts à l’ouverture des boîtes, tandis que Wolfe Tone s’élança lentement. En allant se placer à la corde, Pieces Of Eight gêna Snappy qui se rapprocha, lui, à l’extérieur de Young Announcer dans la première courbe pour prendre le relais en tête au Tombeau Malartic. Dans la descente, Young Announcer monta sur les talons du meneur, et son cavalier craignant qu’il s’était blessé, le retint quelque peu. La monture de Bardottier quitta la corde, gênant Pieces Of Eight et Disclosed Duel, Baynesfield et Le Mistral. Pour cette faute, Geroudis écopa d’une semaine de suspension et de Rs 25 000 d’amende. En tête, Snappy maintenait le cap et au poteau des 600m, il comptait déjà 3L sur Pieces Of Eight qui précédait par la même marge Disclosed Duel. Snappy entra dans la ligne droite finale en vainqueur. Pieces Of Eight ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout et fut vite débordé par Baynesfield et Le Mistral, mais ces deux derniers nommés luttaient visiblement pour les places uniquement puisque la monture de Burke laissa sur place ses rivaux pour enlever sa quatrième victoire de façon convaincante. Les 1365m furent bouclés en 1.22.22, soit à 1/100 du class record.
Robbie Burke doubla la mise dans la septième épreuve sur Royal Ransom qui renouait avec le succès à l’issue d’une sage course d’attente. Mdansi fut sollicité pour s’emparer du commandement devant Royal Times qui se reprit promptement malgré un départ lent. Woodi Allain vint se porter sur l’arrière main du meneur et précéda Bali Mojo qui évoluait à l’extérieur du favori. Waves Of Winter qui était en épaisseur, se rapprocha dans la descente pour se porter à la hauteur du meneur à la rue du Gouvernement. Royal Ransom était toujours en embuscade en septième position, ne précédant que Mr Studious et Electric Lightning à ce moment de la course. Waves Of Winter continua son effort pour déborder Mdansi dans la dernière courbe. Royal Times fut le premier à se faire menaçant avant que Royal Ransom ne se mêle également de la partie à mi-ligne droite. Imran Chisty se donna à fond sur l’élève de Vincent Allet, mais Royal Ransom se montra le plus percutant pour régler ses rivaux à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
La cinquième épreuve fut marquée par un incident dans la ligne droite. Si les commissaires des courses ouvrirent une enquête d’office, en revanche, aucune objection ne fut logée par Robbie Burke qui était visiblement victime d’une interférence sur Galant Gagnant. Ce dernier qui tentait de s’infiltrer entre A Quiet Rush et Dealers Choice, dut être repris pas son cavalier lorsque le passage se referma devant lui après que le cheval de l’écurie Maingard eut versé à l’intérieur sous la pression de Legal Maxim qui penchait sur sa droite. Même A Quiet Rush fut incomodé dans les derniers mètres suite à ce changement de ligne. Cependant, aucune suite ne fut donnée à cette enquête et les résultats furent maintenus en faveur de Dealers Choice qui avait terminé le plus fort. S’agissant du déroulement de la course, A Quiet Rush dut travailler quelque peu pour obtenir la tête face à l’insistance de Wild ‘N Free à son intérieur. Silverware améliora graduellement sa position après le passage du but pour la première fois avant de se porter en tête au poteau des 1000m. Geroudis déboîta sa monture à la route pour se rapprocher sur l’arrière main du meneur, tandis que Legal Maxim était lancé en épaisseur dans le tournant par Ségeon. A Quiet Rush aborda la ligne droite finale en tête avant d’être accroché par Dealers Choice et Legal Maxim à 100m du but. On eut droit à une belle empoignade, mais c’est Odendaal qui eut le dernier mot.
La sixième, la bonne pour Azapel
On s’attendait à une arrivée disputée dans la quatrième épreuve vu la présence de plusieurs chevaux valables. On eut finalement droit à une facile victoire de Azapel qui ouvrit son palmarès mauricien à sa sixième sortie. Revolution fut le plus rapide, mais il laissa se placer devant lui Steel Of Approval et Azapel sans trop d’opposition. Constellation progressa en épaisseur pour se placer sur l’arrière main de la doublure de l’écurie Rousset. Sergeant Major était cinquième devant Tobin, Burberry, Bastille Day et Hup-Two-Three qui s’était montré lent. Si les premiers 400m furent parcourus dans un temps moyen, le rythme s’endurcit graduellement dans la descente, laissant prévoir que la victoire allait revenir à un cheval dans le peloton de tête. Steel Of Approval aborda la ligne droite sous la menace de Constellation, mais se montra plus accrocheur que prévu. Joorawon attendit l’ouverture à la corde pour lancer Azapel. Ce dernier sortit un joli finish pour laisser sur place ses rivaux sans que son cavalier n’eut à utiliser la cravache.
Tous les feux étaient au vert pour Wave Dancer dans l’épreuve d’ouverture. Il descendait de catégorie, était aligné sur un parcours plus conforme à ses réelles aptitudes par rapport à sa dernière sortie et avait hérité du premier couloir. Sunil Bussunt ne laissa pas passer sa chance pour signer sa troisième victoire de la saison, tandis que l’écurie Raj Ramdin enregistrait son quatorzième succès 2011. Multi Dimention tira profit de sa troisième ligne pour s’approprier la position tête et corde dès les premières encablures. Mark Of Mariner dut surmonter sa ligne extérieure avant de se porter sur l’arrière main du meneur. Wave Dancer suivait tranquillement en troisième position à l’intérieur de Waterside Jet qui précéda My Best Friend, Hopes And Desires, Point Of Policy, Royal Appointment, Cocktail Parade et Moot Call. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’au poteau des 300m avec l’offensive de Waterside Jet qui s’amena à l’extérieur du représentant de l’écurie Allet. Bussunt attendit, lui, l’entame de la ligne droite pour lancer son attaque. Cependant, il dut forcer quelque peu le passage entre Multi Dimention et Mark Of Mariner. Mais lorsque Wave Dancer vit le jour, il sortit un joli coup de reins pour résister aux retours de Waterside Jet et Point Of Policy.
Sans tambour ni trompette, l’écurie Foo Kune continue son petit bonhomme de chemin. Cette fois, c’est Liberty Eagle qui a permis à l’état major de cet établisement de sortir en piste. Ce coursier de 5 ans qui avait laissé entrevoir des qualités à ses débuts, montra un meilleur visage avec les oeillères qu’il portait pour une première fois chez nous. Michael Cahill prit avantage de sa première ligne afin de prendre le train à son compte devant Raga Muffin qui se plaça à la corde devant Double Dash. Lord Of The Dance vint se positionner dans le dos de Liberty Eagle après environ 400m de course, menant dans son sillage Italian Lakes qui fut condamné en épaisseur. Nullement inquiété, le représentant de l’écurie Foo Kune réduisit l’allure dans la descente avant d’accélérer à 600m de l’arrivée lorsque Lord Of The Dance se rapprocha sur son arrière main. La monture de Chisty accrocha sérieusement le meneur dans la dernière courbe, mais mis sous pression, il abusa de la largeur de la piste. Double Dash et Good Grief s’amenèrent à son intérieur, mais sous la conduite de Cahill, Liberty Eagle maintint le rythme pour résister à leurs assauts jusqu’au bout.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
SANCTIONS: Mise à pied pour Geroudis, amende pour Ségéon
Deux jockeys ont été sanctionnés pour des fautes d’interférences à l’issue de la 34e journée. Johnny Geroudis a écopé d’une suspension d’une semaine et d’une amende de Rs 25 000 alors que Cédric Ségéon aura à payer une amende de Rs 20 000.
La faute de Johnny Geroudis se situa dans la deuxième course où il était en selle sur Pieces Of Eight. Il a laissé son cheval verser à l’intérieur au 1300m, gênant Disclosed Duel et Baynesfield qui était à son intérieur.
En ce qui concerne Cédric Ségéon, c’était dans la ligne droite finale de la cinquième course. Les Racing Stewards ont considéré qu’il n’a pas fait suffisamment d’efforts sur Legal Maxim pour empêcher ce dernier à verser à l’intérieur. Par sa faute, Dealers Choice a fermé le passage qui existait à l’extérieur d’A Quiet Rush, ce qui devrait contraindre Robbie Burke à reprendre Galant Gagnant.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Fact & Figures
Le fait du jour: Tout porte à croire que la victoire d’Intercontinental a décidé de l’issue du championnat des écuries.  Même si l’écurie Gujadhur s’est bien tirée d’affaire à l’occasion de la 34e journée, les Rs 450 000 ramenées par le cheval de l’écurie Rousset à l’issue de la Coupe des Présidents font que l’avance du leader s’est encore accentuée. Avec seulement deux journées à courir, il sera bien difficile à l’écurie Gujadhur de refaire son retard qui se chiffre à un peu moins d’un million de roupies.
Le jockey du jour: Robbie Burke et Johnny Geroudis sont les deux seuls jockeys à avoir ramené un doublé hier.
Le vainqueur le plus joué: Snappy de Rs 420 à Rs 330 et Liberty Eagle de Rs 500 à Rs 400.
Les vainqueurs les moins cotés: Dealers Choice (Rs 4 000) et Royal Ransom (Rs 1 500) étaient ceux qui avaient le moins de faveurs.
Le meilleur chrono de la journée: Le chrono d’Intercontinental a été remarquable. Il a fait mieux qu’Acuppa par 20/100es. Il améliore ainsi le Class Record sur  2200 m
Les déceptions:  Ballito Boy, Pattaya Beach, Woodi Allain
Les numéros gagnants:  1/1/8/1/5/7/3/1
Les lignes gagnantes: 1/10/1/5/7/3/5/3
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––GILBERT DECLARATION: ROUSSET (entraîneur d’Intercontinental)
« La dernière fois il fut très malchanceux, ayant été battu dans la dernière foulée. Avec 55.5 kg cette fois et une bonne ligne, on lui accordait une très bonne chance. Au dernier tournant j’étais confiant car le cheval a déboîte de lui-même et quand Johnny lui a demandé l’effort, il a bien kicked ».
JOHNNY GEROUDIS (jockey d’Intercontinental)
« He won a very good race. He settled very nicely. He not only showed how good he was this season but also what horse he will be in the future. When asked for an effort, what he gave me was just pure acceleration ».
RAMAPATEE GUJADHUR (entraîneur de Snappy)
« On était assez confiant mais on craignait un peu sa 11e ligne et ses 61kg. C’était pour nous notre meilleure chance de la journée ».
ROBBIE BURKE (jockey de Snappy et Royal Ransom)
« Snappy is not the most perfect of horses out of the gates. I was even scared he missed the break. He was drawn outside and there were a lot of fast horses in the race. He just went to the lead gradually and from there on he relaxed very well. He just proved to be too good on the day. Royal Ransom went down in grades. He has got his problems. He was disappointing with Bardottier last week. Today he relaxed well. He got off the bit round the first turn but everything went out perfectly well for me. I think in this category, he might be too good ».
RAJ RAMDIN (entraîneur de Wave Dancer)
« Il descendait de catégorie. La distance était idéale pour lui. Sa dernière course derrière Snappy était très révélatrice et, aujourd’hui, on lui accordait une très bonne chance. J’avais promis à M. Parisi, son propriétaire et qui est un bon ami à moi, de faire gagner ce cheval d’ici la fin de la saison »,
BERTRAND DE CORIOLIS (entraîneur de Libert Eagle)
« Il a pris du temps à s’adapter et à s’acclimater aux conditions locales. Je pense que sa meilleure distance est un 1600m voire un 1800m. La course d’aujourd’hui va certainement l’aidé à gagner en condition ».
MICHAEL CAHILL (jockey de Liberty Eagle)
« He improved on what he showed on his first start. The blinkers helped him. It’s a good win for him in a competitive field. He will be a better horse over further ».
YANNICK PERDRAU (assistant-entraîneur de’Azapel)
« On a décidé de le recourir car il n’y a pas de courses pour lui avant la journée internationale. C’est un cheval qui possède un bon potentiel mais qui est encore immature. Aujourd’hui il met le coeur à l’ouvrage et il le fait très bien. Il gagne dans un joli style ».
RICKY MAINGARD (entraîneur de Dealers Choice)
« C’est un cheval qui a besoin de train. Il était au summum de sa forme. Je n’irai pas à dire qu’on était confiant mais il ne partait pas battu d’avance non plus. Odendaal a fait une superbe course. C’est bien pour lui, car il commence à reprendre confiance ».