Give us the proper tools and we will do the jobs, ne cessent de répéter les cavaliers mauriciens. Jeannot Bardottier qui avait un full card pour cette journée l’a prouvé en enlevant quatre des huit épreuves au programme. Le jeune apprenti enregistra deux victoires pour le compte de l’écurie Rameshwar Gujadhur, et deux autres en arborant la casaque bleue électrique et écharpe rouge de la famille Gujadhur. Ce qui fit que les autres jockeys se sont contentés des miettes. Johnny Geroudis profitait de sa victoire sur Druid’s Moon pour combler son retard sur Robbie Burke qui a connu une journée sans, tandis que Neisius, Cahill et Chisty tiraient leur épingle du jeu pour le compte de leurs employeurs respectifs. L’épreuve phare de la journée fut, elle, enlevée par Red Lucifer qui ne fit que confirmer sa bonne forme du moment pour inscrire son deuxième succès sur notre turf.
Les chevaux de l’élite étant au repos, l’épreuve principale accueillait les chevaux de C 2-3 sur 1500m. Sur papier, Honour In Gold était le plus en vue après sa quatrième place acquise dans la Coupe d’Or une semaine plus tôt, mais le pensionnaire de l’écurie Rousset ne put confirmer cette performance contrairement à Red Lucifer qui renoua, lui, avec le succès à l’issue d’une monte intelligente de Imran Chisty. Ce dernier tira profit de sa ligne intérieure pour s’emparer du commandement que lorgnait également Joorawon. Mais le jockey mauricien n’insista pas longtemps et plaça Azapel sur l’arrière main du meneur, tandis que Prince Of Troy se plaçait tranquillement dans le dos de Red Lucifer. Monsieur Dane suivit en quatrième position à l’extérieur devant Alvaro et gardant Alitalia sur son arrière-main. Polar Falcon était à l’intérieur de Pleasing Dancer, tandis que Honour In Gold qui avait été retenu pour s’installer à la corde en queue du peloton. Comme il fallait s’y attendre, Red Lucifer imprima une allure modérée. Ce qui poussa sans doute Rai Joorawon à demander un effort à sa monture dans la descente afin de prendre le relais. Chisty resta de marbre et laissa courir sa monture dans son pas. Cependant, Red Lucifer fut contraint de courir one off à partir de la route afin de se rapprocher du meneur. Imran Chisty sollicita franchement sa monture à 350m de l’arrivée pour accrocher sérieusement Azapel à l’entame de la ligne droite. Prince Of Troy pencha sur sa droite et son cavalier dut changer sa cravache de main pour le remettre sur la bonne trajectoire. Polar Falcon et Alvaro s’amenaient au milieu de la piste, mais n’étaient visiblement pas des prétendants pour la victoire. Honour In Gold qui était toujours dernier dans la dernière courbe, vit le passage entre Monsieur Dane et Polar Falcon se refermer devant lui à 200m de l’arrivée et fut lancé à l’intérieur par Geroudis pour disputer les places. En tête, Red Lucifer était monté à fond par Imran Chisty et sous les coups de bâton du jockey indien, il maintint le cap jusqu’au bout. Prince Of Troy termina deuxième devant Polar Falcon et Azapel.
Si l’épreuve principale a été remportée par Imran Chisty, le grand bonhomme de ce rendez-vous n’a été autre que Jeannot Bardottier qui s’appropria la plus grosse part du gâteau avec quatre victoires, six jours après avoir réussi un doublé. Il aura fallu que Sideliner soit muni d’oeillères pour la première fois chez nous pour qu’il brille sous les couleurs de l’écurie Rameshwar Gujadhur après avoir montré le bout du nez en plus d’une occasion. Lovesgotaholdofme fut le plus prompt à l’ouverture des stalles, tandis que Sideliner s’élança prudemment. Le coursier de l’écurie Maigrot lança la course sur des bases élevée set au Tombeau Malartic il comptait cinq bonnes longueurs sur Final Affair qui précédait Powder Snow. A 4L on vit Mabrook avec à son extérieur Droplet sur lequel Nagadoo était en déséquilibre vu que sa selle s’était déplacée. Sideliner était alors avant dernier derrière Cactus Wolf et Cathay Prince. Lovesgotaholdofme creusa l’écart dans la descente, entraînant une réaction de ses adversaires. Sideliner commença son effort à la rue du Gouvernement, mais il fut contraint de se rapprocher en épaisseur. Le représentant de R. Gujadhur contourna le peloton dans la dernière courbe pour franchement accrocher le fuyard à l’entrée de la ligne droite. L’issue ne faisait alors plus de doute. Sous la conduite de Jeannot Bardottier, Sideliner accéléra  de nouveau pour déposer ses adversaires. Powder Snow s’accrocha à la deuxième place devant Mabrook. Le vainqueur parcourut les 1850m en 1.55.58. Ce qui constitue un nouveau class record.
Three in a row pour Democratic Man
L’écurie R. Gujdhur réalisa son doublé de la journée grâce à Democratic Man qui réalisa la passe de trois avec Bardottier sur 1000m. On retrouva cinq chevaux pratiquement sur la même ligne après une centaine de mètres, tandis que Mark Neisius plaça Zip It légèrement en retrait et que Catch The Gers se montra moins véloce que ses rivaux. Les choses se précisèrent au bas de la descente avec Caramel King qui se plaça à la corde avec Democratic Man à son extérieur. Appeal Board évoluait à l’intérieur de Volte Face tandis que Zip It suivait à l’extérieur de Kylurian. Sans sortir de son pas, le représentant de l’écurie R. Gujadhur prit graduellement le dessus sur Caramel King pour aborder la ligne droite finale en tête. A l’arrière, Volte Face et Appeal Board demeurèrent sans réaction. Zip It s’amena en force à l’intérieur du cheval de l’écurie Gujadhur, mais Democratic Man parvint à contenir son assaut sans trop de difficultés.
Auparavant, Bardottier s’était signalé sur Fidelis qui montra son meilleur visage à sa quatrième tentative sur notre turf. On s’attendait à voir aux avant-postes Lord Googol, mais le favori se montra lent au départ et se fit enfermer par Star Billing. Ce dernier laissa se placer devant lui Fidelis, Silent Screen et Makes My Grey qui étaient les plus entreprenants. Ce qui fit que le favori se retrouva avant dernier au premier passage du but puisque même Cool Zone parvint à se placer devant lui. En tête, Fidelis évoluait bien dans son pas à une allure relativement moyenne. Malgré cela, il comptait environ 3L d’avance sur Silent Screen. Vu le manque de rythme, Robbie Burke déboîta sa monture pour se placer sur l’arrière main de Makes My Grey. Bardottier laissa souffler sa monture dans la descente avant de lancer le sprint à 600m de l’arrivée. Vu les circonstances, il était évident que la tâche de Lord Googol allait être compliquée même s’il avait déjà quitté la corde. Star Billing se rapprochait à l’extérieur de Silent Screen qu’il accrocha sérieusement à l’entrée de la ligne droite avant de se lancer aux trousses de son compagnon d’écurie. La monture de Burke donna l’impression de pouvoir combler tout son retard, mais sous la conduite de Bardottier, Fidelis maintint le rythme pour s’accrocher jusqu’au bout. Lord Googol se contenta de la quatrième place derrière Silent Screen.
Jeannot Bardottier termina sa journée comme il l’avait démarré en menant à la victoire la doublure de l’écurie Gujadhur Powerful Gift qui se montra très accrocheur à nouveau. Battu à plate couture lors de ses deux dernières tentatives, on n’accordait pas des chances de premier ordre à Powerful Gift, mais ce dernier démontra qu’il est capable de bien faire lorsqu’il peut employer sa tactique favorite, celle de la course à l’avant. En cherchant de trouver la position tête et corde, la monture de Bardottier versa à son intérieur après 100m de course sur Dynastar qui gêna Betrayed. L’apprenti fut sévèrement réprimandé pour cette négligence par les commissaires de courses. Sans sortir de son pas, Powerful Gift put trouver sa position favorite dans le premier tournant devant Liam qui fut rejoint dans la descente par Heliotrope. Le meneur comptait alors deux bonnes longueurs sur son plus proche poursuivant et il durcit graduellement l’allure à la route avant d’être sollicité franchement au poteau des 300m alors que ses adversaires étaient déjà mis sous pression. Liam et Betrayed furent lancés à son intérieur, mais Bardottier puisa dans les réserves de sa monture pour contrer leurs assauts jusqu’au bout. C’était sa quatrième victoire de la journée.
La première de Druid’s Moon
On s’attendait à une arrivée serrée entre Schecado, Ipse Dixit et Druid’s Moon dans la cinquième épreuve, mais on eut finalement droit à une écrasante victoire de l’alezan entraîné par Gilbert Rousset qui en profitait pour ouvrir son compteur chez nous. Il Magnifico fut sollicité pour s’emparer du commandement devant Ipse Dixit et Druid’s Moon en épaisseur, tandis que Schecado n’insista pas pour conserver une bonne position. Druid’s Moon vint se placer sur l’arrière main du meneur, tandis que Zalacain évoluait à l’intérieur de Ipse Dixit. Naughty Prince précéda Schecado, Wincourt, Teamog et Handsome Bullion. Vu que le meneur ne partit pas sur des bases élevées, Geroudis prit l’initiative en début de descente. Malgré une résistance de Bheekary, Druid’s Moon parvint à prendre la tête. Par la suite, Geroudis laissa souffler sa monture dans la descente, attendant le poteau des 400m pour lancer son attaque. Druid’s Moon aborda la ligne droite finale en vainqueur. Ipse Dixit fut incapable de changer de vitesse tout comme Schecado qui s’effaça. Zalacain se rapprocha quelque peu à l’intérieur, mais c’était visiblement pour disputer les accessits, car la monture se détacha pour s’imposer facilement.
Battu de peu par Count Me In à sa dernière tentative, Diamond Light a repris sa bonne série pour porter à 4 son nombre de victoires sous la férule de Raj Ramdin. Cette fois, Mark Neisius, tirant profit de son bon départ, prit les précautions nécessaires en plaçant sa monture en one off non loin des meneurs. West Island avait été sollicité pour s’emparer du commandement devant How Many To Won et Bourne Supreme. Le favori se retrouva en quatrième position à l’extérieur de Royal Ransom qui précéda Infinite Destiny, Amaphupho, Ntandane en troisième épaisseur, Made Of Money et Dubai respectivement. Geroudis tenta de prendre de vitesse ses adversaires au poteau des 400, mais How Many To Won demeura dans sa foulée, tandis que Neisius avait déjà commencé son effort sur Diamond Light. Ce dernier s’amena dangereusement derrière le représentant de l’écurie Rousset à l’entame de la ligne droite et lorsqu’il passa à la vitesse supérieure, Geroudis ne put que constater les dégâts. Diamond Light boucla les 1650m en 1.40.21 pour effacer le record de From My Heart sur la distance dans cette valeur.
L’épreuve suivante vit la victoire de Happy Al qui réalisa une belle course de bout en bout. Michael Cahill tira profit de sa première ligne pour vite prendre les choses en main. Juan Belmonte surmonta le handicap de son couloir extérieur pour se placer en deuxième position à l’extérieur de War Academy. Wolfe Tone fut condamné en troisième épaisseur devant Darcy’s Arcy, Compendium, Firebolt, Good Grief, Piquet et Raga Muffin. Nullement inquiété, le presentant de l’écurie Foo Kune imprima un train d’enterrement dans la descente avant de lancer le sprint sur 600m. War Academy et Juan Belmonte furent franchement lancés à ses trousses dans la dernière courbe. On pensait alors que le meneur allait se faire rattraper, mais sous la monte énergique de Michael Cahill qui ne sortit pas la cravache, Happy Al maintint le rythme pour contrer leurs assauts avec assurance. Les 1365m furent couverts dans le temps moyen de 1.24.15.