Le deuxième volet des enquêtes de novo concernant cette fois le jockey Johnny Geroudis sur lequel pesait trois sanctions a été pris sur le fond ce matin par un nouveau board constitué d’Alain Rousset (Chief Stipe) avec à ses côtés Marc Piat et Pursooramrye Kalleechrun. Au bout du compte, le jockey de Rousset a été sanctionné de deux semaines de suspension assorties de Rs 50 000 d’amende. Une sanction qui prend effet dès la 19e journée ce samedi avec toutefois une seconde semaine de suspension différée puisqu’il la purgera le 27 courant, la troisième manche du championnat des 3-ans (20 juillet) oblige.
Concernant l’enquête sur Green Keeper (1re journée), Geroudis avait écopé de Rs 100 000 pour intimidation aux dépens de Casey’s War (Gaëtan Faucon). Après avoir écouté le jockey ainsi que son entraîneur en présence de l’assistant entraîneur Soodesh Seesurrun, le board ramena la sanction initiale à une semaine de suspension et Rs 25 000 d’amende, et rejeta la proposition de Geroudis pour que la suspension soit commuée en amende.
Dans le deuxième cas où Geroudis avait été frappé d’une semaine de suspension et Rs 50 000 pour n’avoir pas monté Ghost Dog (7e journée) à la satisfaction des Racing Stewards en poste ce jour-là, il fut décidé de ne pas aller de l’avant avec l’enquête — no case to answer — et le jockey a été blanchi. Dans l’enquête Make My Grey (12e journée) qui avait débouché sur deux semaines de suspension et Rs 50 000 d’amende, Geroudis fut charged finalement pour slack riding, ce qui équivaut au maintien de deux semaines de mise à pied mais amende réduite à Rs 25 000.
Globalement, les nouvelles suspensions sont cumulatives, soit en tout et pour tout deux semaines de suspension, mais Johnny Geroudis aura à payer Rs 50 000.