Me Yahia Nazroo, le représentant légal de Yashin Emamdee, a obtenu gain de cause sur le point de droit qu’il avait soulevé il y a 15 jours sur la légitimité du board des Racing Stewards, qui avait sanctionné son client à l’issue de la troisième course de la quatrième journée. L’homme de loi du cavalier mauricien avait trouvé que la composition du board des Racing Stewards était à l’encontre des Rules Of Racing.
On se rappelle que notre confrère Turf Magazine avait récemment fait état que douze grounds of appeal avaient été soulevés dont cinq étaient des points de droit quand l’appel avait été entendu pour la première fois il y a deux semaines et que seul le premier point, la constitution du board, avait été débattu.
Yahia Nazroo avait fait ressortir que le board des Racing Stewards ne pouvait être composé de deux Stipendiary Stewards et de deux autres membres payés des deniers du Mauritius Turf Club ou d’un Stipendiairy Steward et de quatre membres payés par le MTC. Il y avait alors eu des discussions animées entre le Chairman du board des RS, Ian Paterson, et Me Nazroo sur le fait que ce dernier n’avait alors pas jugé utile d’en fait état à l’administration du club alors qu’il avait été le représentant légal du MTC durant une partie de la dernière saison.
Le board d’appel, présidé par Me Raymond D’Unienville, Q.C, assisté de Me Pierre Doger de Spéville, Gilles Etienne, Frantz Merven et Me Firoz Hajee Abdoolah, a aussi ordonné une enquête de novo sous le réglement 2.2.3 (1) (b) (iii) par un nouveau panel de Racing Stewards qui devra être composé d’au moins trois personnes dont la majorité ne devra pas être des employés du club (unemployed members). Le MTC était représenté par Me Sanjay Buckhory.