La saison 2012 se tiendra, à moins d’un véritable retournement de la situation, sans l’écurie Ramdour. En effet, nous apprenons que la licence de cette écurie n’a pas été renouvelée par le Mauritius Turf Club. Cette écurie, qui a connu une campagne 2011 cauchemardesque, avec une seule victoire signée Linesman lors de la 15e journée, se voit donc contrainte de fermer boutique.
On se rappellera que, juste avant la fin de la fin saison 2011, au vu des piètres résultats de cette écurie et de l’effectif peu compétitif dont elle disposait,  les dirigeants du MTC, à la suite d’une rencontre qu’ils avaient eu avec l’entraîneur M. Kush Ramdour, avaient formellement demandé à ce dernier de ne pas prendre d’engagements pour la saison prochaine. La situation de l’écurie ne s’étant guère améliorée au 4 décembre dernier, le MTC n’a eu d’autre choix que d’appliquer la guillotine.
A bien voir, l’écurie Ramdour ne s’est jamais remis du départ de Paul Foo Kune, qui, suite à la fermeture de l’écurie Fok, avait décidé, dans un premier temps,  de poser ses valises chez Kush Ramdour. Cependant, en obtenant, à une semaine du début des hostilités, une licence pour opérer une écurie à son nom, Paul Foo Kune devait abandonner le navire Ramdour, qui depuis, n’a cessé de prendre l’eau.
On ne sait, valeur du jour, si la casaque rose, chevrons et brassards verts, sera toujours visible au Champ de Mars. Les frères Ramdour, qu’on se le dise, ont connu plus de succès en tant que propriétaires qu’en tant qu’entraîneurs. Ils ont été associés à quelques très bons coursiers qui ont connu des carrières fructueuses au Champ de Mars, à l’instar de Villiers et de Fashion Editor, pour ne citer que ces deux chevaux. A l’exception des saisons 2008 et 2009 où elle remporta 15 et 13 victoires respectivement, l’écurie Ramdour s’est, pour la plupart du temps, montrée peut compétitive.