Amardeep Sewdyal (conversant avec son jockey Manoel Nunes) a plaidé non-coupable de la charge qui pèse sur lui.

Après Gilbert Rousval Artax lors d’une set, c’est au tour d’Amardeep Sewdyal d’être trouvé coupable par les Racing Stewards dans une affaire de dopage cette saison. Il a été charged selon le Rule 208 A (5) for being the trainer responsible dans l’affaire d’Artax. Il a toutefois plaidé non-coupable et l’enquête, reprise hier après-midi, a été ajournée au mardi 27 courant (12h30).

Il faut rappeler que le MTC avait initié une enquête après le rapport de Quanti- Lab à l’effet que des traces de « stanozolol et 16 beta-hydroxy stanozolol » avaient été décelées dans l’urine et le sang du cheval, prise d’échantillon le 18 juillet. Me Dullon, avocat d’Amardeep Sewdyal, a demandé et obtenu que l’enquête soit ajournée afin que d’autres témoins puis- sent déposer dans cette affaire.

Par ailleurs, l’enquête dans le cas League Of Legends, qui s’était poursuivie jeudi après-midi, a égale- ment été ajournée à mardi prochain (14h). L’enquête concerne la confirmation par le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH) de France de traces de human recombinant erythropoietin (EPO) dans le sang du cheval de Preetam Daby le 14 juin à Port-Louis.