À concept nouveau, attentes nouvelles, autant pour le Mauritius Turf Club que pour les cravaches engagées dans l’International Jockeys’ Week-End 2011. Avec la formule d’un championnat unique où les champions mauriciens et les stars mondiales hippiques sont tous logés à la même enseigne le temps d’un double meeting au Champ de Mars, tous les espoirs sont permis du côté des trois local boys Joorawon, Bardottier et Teetan, après l’exercice du tirage au sort des montes hier soir au Long Beach Hotel.
Avec Sea Of Galilee, Good Grief, Tizaloochee, Salvador Dali et Diamond Light attribués au triple champion mauricien Rye Joorawon, Flaminglight et Liam à la révélation de la saison Jeanot Bardottier, et Casey’s War, entre autres, à Karis Teetan, qui poursuit une belle carrière en Afrique du Sud, la Mauritius Team a sur le papier de bons atouts pour mettre le feu aux poudres.
« C’est clair que nous avons quelques très bonnes chances, moi en premier. Mais n’oublions pas que nous aurons affaire à forte partie avec quelques-unes des plus fines cravaches mondiales », nous a lâché un Rye Joorawon très détendu aux côtés de sa petite famille hier soir.
Jeanot Bardottier analyse rapidement ses montes et avoue vouloir se surpasser pour une première expérience au plus haut niveau. « Je garde mon calme et je veux simplement m’appliquer au maximum. » Karis Teetan, aguerri aux exigences de la haute compétition, même s’il se dit « un peu déçu de son tirage », estime qu’il se battra jusqu’au bout dans ce plateau de prestige. « Ce n’est pas tous les jours qu’on peut croiser le fer avec Dettori, Pasquier, Brown, Hatt et autre Burke. »
Justement, ce plateau 2011 riche en vedettes privilégie le spectacle ce week-end. Les Euro Stars, conduits par nul et autre que Lanfranco Dettori, épaulé par un duo français Stéphane Pasquier (double Cravache d’Or à Maurice en 2009 et 2010) et Olivier Peslier, ont eux aussi des arguments très valables. Entre autres Royal Times et Schecado pour Dettori, Southern Height et Pegasus Legacy pour Pasquier, ou encore Honour In Gold pour Peslier.
« J’aime le Champ de Mars. J’aime son ambiance particulière. Avec Pasquier couronné ici même et Olivier un ami d’enfance, nous allons nous défendre honorablement », avance Dettori.
Les Former Champions, constitués de Glen Hatt, Robbie Burke et Karl Neisius, restent en embuscade. « Nous avons une bonne équipe. With King Karl, Burke jockey champion and me, we remain confident », souligne Hatt, recordman de victoires à Maurice. La chance a voulu que Burke tire deux coursiers de son écurie (Gujadhur), qu’il connaît trop bien, à savoir Il Magnifico et Pole Of Cold. Sans oublier Capitaine et Royal Chalon (écurie Maingard).
Le Rest of the World, avec à sa tête un habitué du turf mauricien, l’Indien Imran Chisty, et des coéquipiers australien (Corey Brown) et anglais (William Buick), ne doit pas être enterré trop vite. Bolting Cat, Desolation Row, How Many To Won, Esteco, Ipse Dixit : autant de bons coursiers capables de tenir tête aux ténors.
La course exclusive aux Mauriciens, qui lancera les hostilités (samedi), et l’épreuve dominicale (2e course) des cavalières de la Fegentri où les dés sont déjà jetés — la Suédoise Tina Henriksson, avec 158 points et hors de portée de sa première dauphine, l’Allemande Berit Weber, 129 points — meubleront ce week-end international hippique.