Une victoire de bout en bout d’Executive Power sous la monte de Nishal Teeha pour cette première manche du championnat des 4-ans qui a enfin pu avoir lieu samedi dernier. C’était la deuxième victoire du cavalier mauricien dans une épreuve principale cette saison.
Que dire de cette victoire d’Executive Power ? On le savait un bon cheval pour bien défendre les couleurs de Gilbert Rousset, mais il avait quelque part le désavantage de débuter, alors que certains de ses adversaires avaient déjà une course sous les sabots. Le cheval a pu prendre les devants et cela a été un pas important dans la victoire. D’un autre côté, la malchance a voulu que Hard Day’s Night ne prenne pas un bon départ. En dépit des sollicitations de Rye Joorawon, il a dû subir la loi du meneur. On ne sait pas s’il aurait pu lutter pour le commandement. Notons aussi que Speed Limit a tenté quelque chose au départ, mais a dû se résigner devant l’insistance d’Executive Power.
Regardons maintenant le tempo de la course. Le rythme n’a pas été élevé, sauf peut-être dans la première partie de la descente où on a enregistré 11 » 09 entre le Tombeau Malartic et le poteau des 800m. Et là, Gilbert Rousset a sans doute eu raison de courir Executive Power sans les oeillères. Sur sa fraîcheur, il aurait pu se montrer ardent et ne pas être en mesure de bien terminer sa course. Il s’est montré bien accrocheur et a su puiser dans ses réserves pour avoir le dernier mot. C’est certainement un compétiteur qui sera un bon atout pour son entraîneur cette saison.
Prince Of Thieves a été quelque peu décevant. Sa ligne de départ le prédestinait à une course d’attente et la compression du handicap avait changé par rapport aux deux courses qui ont dû être annulées. Il a voyagé en épaisseur pendant une partie du parcours et n’a pas été tranchant dans l’emballage final.
On pourrait dire que le fait que Rye Joorawon n’a pu monter à 52 kg — annoncé pour 53 kg, il s’est finalement retrouvé avec 53, 5 kg — a pu jouer contre Hard Days Night. Cependant, on ne le saura jamais. Memphis Mafia, avec les oeillères, s’est bien comporté. Il a pu précéder Prince Of Thieves, qui l’a déjà nettement dominé. Ernie est aussi à créditer d’une belle performance en venant s’immiscer dans le quarté dans les derniers mètres.
LES AUTRES COURSES
Shyam Hurchund ouvre son compteur
1. Albert Day qui récidive pour la deuxième semaine consécutive. C’est le pari gagné par Subiraj Gujadhur. Toufetois, ce cheval a donné de sueurs froides à ses supporters en ratant sa mise en action. Il s’est ainsi retrouvé dernier dans le parcours, alors qu’à l’avant on retrouvait le surprenant Roy’s Express, qui portait des oeillères pour la première fois. Halabaloo paraissait bien placé, mais il a été sans réaction en fin de parcours. Rye Joorawon est à créditer d’une belle monte car il a su attendre le bon moment pour demander à sa monture d’effectuer son effort. Le deuxième à l’arrivée a été Noordheek Ice. Et là, il faut souligner qu’il a constamment versé à l’intérieur sous la cravache de son apprenti. Si ce dernier avait pu mieux le contrôler, il aurait pu offrir une meilleure résistance au vainqueur. On a noté une bonne course de la part de Rasta Rebel et les progrès de Battle Ready. Quant à Roy’s Express, c’est sans doute l’apport des oeillères qui lui a été bénéfique.
2. Enfin une victoire de la part d’une nouvelle unité de Ricky Maingard, serait-on tenté de dire après la malchance connue avec Skip The Red et Dark Force en particulier. Rebel Alliance a sorti une jolie accélération pour contenir l’attaque de Declarator. On trouve qu’il a failli monter sur les postérieurs de Rock On dans la dernière courbe, mais il s’est bien rattrapé. Declarator a été forcé plus vers l’extérieur dans le dernier virage et il serait intéressant de le revoir la prochaine fois. Quant à Rebel Alliance, il devrait vite monter en valeur et on le voir réaliser une belle carrière au Champ de Mars. Van Der Scaler a complètement baissé de pied dans les derniers 200m. Pourtant, il a donné l’impression de pouvoir l’emporter quand il a laissé ses adversaires sur place à 300m de l’arrivée. Red Hot Poker a couru en épaisseur durant tout le parcours. Rock On a manqué d’accélération. My Man Alex n’a rien démontré. Déception aussi du côté de Masaar.
3. Surprise avec la victoire de Moi Power sous les couleurs d’Amardeep Sewdyal. Une course de bout en bout signée Matthew Palmer. Une victoire qui peut en appeler d’autres vu que ce cheval ne paraissait pas au meilleur de sa forme. Criss Cross Man a tout tenté, mais est tombé devant son ancien compagnon de box. Déception du favori Greatfiveeight qui n’a jamais paru à son affaire. Les Racing Stewards ont été d’avis que son jockey ne l’a pas piloté à leur satisfaction dans la descente. Par contre, le nouveau Heart Of Darkness est à créditer d’une bonne entrée en matière. Elysian Park n’a pas mal couru lui aussi. S’il peut corriger sa tendance à verser à l’intérieur, il devrait être utile. Al Dangeur, selon nous, a trouvé le parcours un peu long pour ses aptitudes. Mexican Sun a tenté une course d’attente sans rien produire. Imperial Dancer, courant sans oeillères, ne s’est intéressé à la course que dans les derniers 150m. Les Racing Stewards sont arrivés à la conclusion que son jockey a été amorphe entre les 400 et les 150m. Ready For Take Off est à revoir avec un meilleur numéro de corde.
4. Pierneef, enfin ! Ce cheval est parvenu à renouer avec le succès après presque trois ans. Du coup, Vicent Allet et Ryan Wiggins ont signé leur deuxième succès de la saison. Sans vouloir diminuer les mérites de Pierneef, qui était aligné dans une valeur inférieure, il faut reconnaître que Black Tractor a été malchanceux, dans le sens où il a été contraint en troisième épaisseur durant une bonne partie du parcours. On a pu aussi avoir une autre indication du potentiel de Raymond Danielson car il a su bien évaluer le tempo imposé par Navistar et attaquer au bon moment. Certains pourraient dire qu’il a attaqué trop tôt, mais nous ne sommes pas de cet avis. Pierneef a eu une course en or, c’est tout. Dawn Raid s’est bien défendu. Cependant, Silver Snaffles est passé à côté de la plaque. On n’a pas vraiment compris sa course. Dealer’s Charm n’a pas mal fait. Il s’est contenté d’une course tranquille avant de revenir quelque peu dans les derniers mètres. Kruger Rand se fait vieux.
5. On a eu droit à une belle arrivée dans la cinquième épreuve. C’est finalement Malak El Moolook qui a eu le dernier mot, dominant de peu Top Jet. Ce dernier, avec l’apport des oeillères, a sorti une très belle performance, mais a encore une fois trouvé meilleur que lui sur sa route. On s’attendait à avoir une épreuve rondement menée, mais tel n’a pas été le cas. Jiggery Pokery ayant raté sa mise en action, Oomph est, lui, parti avec plusieurs longueurs de retard, Lucky Valentine en a profité pour réduire la course à un sprint. On voyait Jolie Roger bien placé en troisième position, alors que Tabreek s’était montré lent. Malak El Moolook n’était pas loin des chevaux de tête après avoir démarré de la neuvième ligne. Bon jugement de la part de Steven Arnold, qui ne s’est toujours pas mis les fans de Ramapatee Gujadhur dans sa poche, alors qu’il est un fait que c’est un très bon jockey. Lucky Valentine a failli tenir jusqu’au bout et n’a été repris que dans les derniers mètres. Forward Drive s’est bien défendu. Cette course devrait lui être bénéfique à sa prochaine tentative. Notons aussi qu’Oomph a terminé dans le peloton.
7. Faire Karraar débuter sur 1650m et l’emporter, c’est le pari osé qu’a relevé le tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun. Une victoire de bout en bout, avec la manière. Une fois en tête, Brandon Lerena a su contrôler les débats. On a vu Solar Star se mettre non loin de lui, mais il s’est retrouvé avec le nez au vent. Olympic Bolt n’était pas loin lui aussi. Son entourage pensait sans doute qu’il valait mieux être près du meneur pour ne pas être pris de vitesse dans le sprint final. Rap Attack n’a pas obtenu un bon parcours. On l’a vu évoluer en troisième épaisseur et son jockey s’est rapproché peut-être plus tôt que prévu pour se rapprocher de la lice. Mais Karraar a accéléré et aucun adversaire n’a pu le suivre. Disco Al, toujours bien placé, a conservé le premier accessit face à Rap Attack, qui aurait mieux fait s’il n’avait pas écarté dans la ligne droite. Open Heir est à créditer d’une bonne course. Olympic Bolt a sans doute trouvé la concurrence plus dure. Bulsara a été une déception. Solar Star avait, lui, besoin d’une course.
8. Le bout en bout pour After Midnight et le doublé de Rye Joorawon. À la faveur d’une course bien dosée, le représentant de Rameshwar Gujadhur a tenu jusqu’au bout. Mount Fuji, bien placé durant le parcours, a tout tenté dans la ligne droite finale, mais a dû s’avouer vaincu. Il en a été de même pour Avail, qui est parvenu à précéder Accountability qui, lui, était à l’arrière-garde. Seven Oceans n’a pas été à la hauteur, tout comme Burwaaz, qui a quelque peut tiré durant la course.
9. Une autre surprise est intervenue avec la victoire de Prince George sur 1365m. Ce qui a permis à l’entraîneur Shyam Hurchund d’ouvrir son compteur pour 2017. On attendait Chap Trap, mais ce cheval n’a pas obtenu un parcours à son avantage. Il a été contraint en troisième épaisseur et a manqué d’accélération sur la fin. Varational s’est contenté de la quatrième place, précédé par Ocean Drive South, qui a bien mieux couru que lors de ses débuts. Kentucky Bluegrass n’a fini que sixième. Anton Ruskin a plutôt bien terminé sa course après avoir couru en dernière position.