Cherish The Charm sur 1400m, on ne l’avait pas cru. Mais c’était sans compter avec l’état de la piste qui a été en sa faveur. Le bout en bout était possible et il n’a laissé aucune chance à ses adversaires pour renouer avec le succès. Gilbert Rousset remporte ainsi son deuxième succès dans une épreuve principale et consolide sa première place au classement.
C’est vrai que Cherish The Charm avait connu une baisse de régime fin 2016 après avoir beaucoup donné au début de la dernière campagne. Mais, comme dit plus haut, on ne le pensait pas capable de tenir la dragée haute sur 1400m. Cependant, comme il s’adapte mieux à un terrain mou, il est parvenu à faire la différence. De la course, on dira que Cherish The Charm a tout eu en sa faveur. Il a pu imposer le rythme à sa guise avant de lancer le sprint final d’assez loin, c’est-à-dire à environ 1000m de l’arrivée. On aura aussi noté une accélération à 600m du but.
Rap Attack est revenu sur la fin. En dépit de l’apport des oeillères, on dira qu’il était néanmoins quelque peu distancé à mi-parcours et qu’il lui a été difficile de refaire tout son retard. Malak El Moolook était bien placé dans le parcours. Il a paru perdre ses marques peu avant le dernier virage, sans doute gêné par l’état de la piste. Il serait illogique de le condamner sur cette course car il vaut certainement mieux.
Mountain Master avait été retiré pour cause de boiterie et ils n’ont été que huit chevaux au départ. Après la course, les Racing Stewards ont décidé de déclarer King’s Knight comme non-partant. Non pas parce qu’il n’a pas bénéficié d’un bon départ comme déclaré par erreur par l’annonceur de service au Champ de Mars, mais parce qu’il a été l’auteur d’un faux départ.
À l’oeil nu, au moment où le starter a donné le départ, on a pu constater que King’s Knight avait forcé sa stalle et que Brandon Lerena a regardé en direction du juge de départ, pensant sans doute à un faux départ. On a aussi pu remarquer que le starter a levé son drapeau en conséquence, mais que le flag man n’en a pas pris compte alors qu’il aurait dû alerter les jockeys qu’il y avait eu un faux départ et ces derniers auraient pu arrêter leurs chevaux. King’s Knight a été repris par son jockey pour courir à l’arrière-garde. À l’issue de la course, il a été déclaré non-partant vu qu’il avait forcé la porte de sa stalle.
La question qu’on peut se poser est que ce serait-il passé si la monture de Brandon Lerana avait gêné un adversaire avec qui il était à la lutte pour la victoire. On peut penser que les Racing Stewards n’auraient pas eu d’autre alternative que de déclarer la course nulle. S’il est vrai que les RS ont la possibilité d’annuler l’épreuve que si plus d’un concurrent a été lésé au départ, il leur incombe de rappeler au flag man de son devoir de lever son drapeau quand le starter trouve qu’une course peut avoir été faussée suite à un faux départ.