La saison hippique 2012 se dessine à grands pas. Le Mauritius Turf Club a déjà planché sur un calendrier comportant trente-huit journées, sujet à l’approbation de la Gambling Regulatory Authority. Le MTC soumettra sous peu le document à la GRA.
De sources proches du Club, on aura gardé le même nombre de journées que 2011, en considérant l’embargo imposé par les autorités sud-africaines depuis le mois dernier sur l’exportation de ses chevaux. Cette mesure a déjà eu une  première répercussion avec le “blocage”, le jour de Noël, d’un contingent de chevaux acquis par des Mauriciens en vue de la nouvelle saison au Champ de Mars.
Si le calendrier est ratifié par les autorités locales, la première journée des courses 2012 débutera le samedi 24 mars pour s’achever par le désormais traditionnel week-end international les 1-2 décembre prochains. Cette longue saison sera entrecoupée d’un seul week-end de repos (18-19 août 2012). Le MTC conserve également un deuxième week-end de courses qui interviendra les 27-28 octobre et qui coïncidera avec la tenue de la Coupe d’Or, dernière classique de la saison.
Le Mauritius Turf Club fête cette année son bicentenaire en juin, période où se déroulera par ailleurs plusieurs activités marquant cet événement.
Kush Ramdour entendu mardi prochain
C’est finalement mardi prochain que Kush Ramdour défendra son dossier devant les dirigeants du MTC. L’écurie Ramdour qui a connu une saison 2011 des plus pénibles avec seulement une victoire signée Linesman, a été priée, par le MTC, de fermer boutique, car étant peu compétitive. Kush Ramdour a toujours clamé qu’il était souffrant en début de saison, ayant même eu à subir une importante intervention chirurgicale. Ajouter à cela, le départ de Paul Fune Kune, qui s’est mis à son propre compte, à deux semaines du début des hostilités. Ce sont la les facteurs qui, selon lui, ont fait que son établissement fut dans le cirage tout au long de la saison 2011 avec le parcours catastrophique que l’on sait.
Le dossier de l’écurie Ramdour est revenu à la table des commissaires administratifs lors de leur première réunion 2012 la semaine dernière. D’où la réunion spéciale de la dernière chance pour la survie de cet établissement le mardi 17 courant.   
Disa Leader en action la semaine prochaine
L’ex crack de l’écurie Gilbert Rousset, Disa Leader, qui se trouve actuellement a Dubaï dans le cadre du Dubaï World Cup Carnival 2012, qui a débuté jeudi dernier, pourrait être en action dès le 19 ou le 20 janvier prochain. Il nous revient qu’une décision sera prise incessamment quant au parcours sur lequel il évoluera, son entourage hésitant entre un 1600 et un 1800m. Évoluant sous la supervision du top trainer Sud-Africain et de renommé mondial, Mike de Kock, le digne fils de Parade Leader a effectué mercredi un galop sur l’hippodrome de Meydan sous la conduite de son jockey fétiche Johnny Geroudis avec qui il a gagné la Coupe d’Or 2010 en temps record et le Barbé 2011. Selon toute vraisemblance, c’est le Sud-Africain lui-même qui le pilotera en compétition la semaine prochaine. L’entraîneur Gilbert Rousset, qui se trouve à Dubaï depuis mercredi, était aussi présent lors de cette première prise de contact de son poulain avec l’hippodrome de Meydan.
Disa Leader, représentera l’île Maurice lors de ce prestigieux événement planétaire qui attire, chaque année, les meilleurs coursier de la globe. Effectivement, cette année, au moins 14 pays seront représentés à Dubai lors de ce Carnaval qui s’étend de janvier à mars. Parmi les grosses pointures qui seront de la partie cette année, notons la forte présence des américains représentés par Animal Kingdom, vainqueur 2011 du Kentucky Derby, Royal Delta qui a enlevé le Breeders’ Cup Ladies Classic et le gagnant du Belmont Stakes, Ruler On Ice comme principaux fers de lance. St Nicholas Abbey vainqueur du Emirates Airlines Breeders’ Cup et Addictive Dream défendront eux, les couleurs de l’Irlande entre autres. A noter que le prize money pour les différents vainqueurs de ce Carnival s’élève à plus de $1 million.
 8 apprentis et track riders en Afrique du Sud et en Nouvelle-Calédonie
Ils sont huit apprentis et autres ‘track riders’ qui auront l’occasion d’évoluer sur des hippodromes étrangers pendant l’intersaison voire même au-delà. En effet, les apprentis Jessen Vyapooree et Vikram Sola, ont été approchés pour monter à Cape Town et à Port Elizabeth respectivement. Le premier nommé sera sous la férule de l’entraîneur Garth Puller. Rappelons que Vyapooree a déjà roulé sa bosse sur les hippodromes sud-africains pour avoir fait son apprentissage au pays de Mandela. Quant à Niven Marday, attaché jusqu’à tout récemment à l’établissement Raj Ramdin, il s’envolera pour Durban le 22 janvier prochain alors que Reehaz Hoolash rejoindra à nouveau les élèves de l’Academie de Jockeys pour perfectionner ses connaissances. En ce qu’il s’agit des ‘track riders’ Kishan Chummun, Nareez Emamdee, Ajay Juggessur et Jameer Hossain, ils ont tous décroché un contrat de huit mois en Nouvelle-Calédonie. Jameer Hossain qui, actuellement, fait travailler les chevaux de l’écurie Foo Kune à Floréal, en sera à sa deuxième année dans ce pays du sud-ouest de l’océan Pacifique et qui se trouve à 1500 km à l’est de l’Australie. Il a été sacré Cravache d’Argent en 2010 avec 14 victoires. Ces quatre ‘track riders’ quitteront Maurice vers la fin de février.