Après avoir établi une nouvelle marque sur les 1400m sur notre turf, Green Keeper faisait figure d’épouvantail dans l’épreuve principale de cette journée disputée sur 1500m. Malheureusement pour lui, le nouveau champion de l’écurie Rousset en fit trop cette fois et il en paya le prix dans l’emballage final où émerga Seattle Ice. Ce dernier s’imposa dans le temps record de 1.29.57, soit 3/100 de mieux que Captain’s Knock sur la distance. Journée mémorable pour Rai Joorawon qui en profitait pour inscrire sa 200e victoire au Champ de Mars. C’est sur Bolting Cat, celui-là même qui avait offert à Alain Perdrau sa 500e victoire en tant qu’entraîneur, que notre compatriote rejoignait Jeffrey Lloyd et Glen Hatt dans le cercle fermé des cavaliers ayant atteint cette marque sur notre hippodrome. Le mano à mano continue entre Robbie Burke et Johnny Geroudis. Ce dernier, en la faveur d’un doublé signé Lord Googol et A Quiet Rush, avait pris seul le maillot de leader, mais le jockey de l’écurie Gujadhur a sauvé les meubles dans l’épreuve de clôture sur Ask The Afghan pour le rejoindre en haut du tableau au niveau des 38 victoires. Cette journée était également l’occasion pour Disa Leader de faire sa dernière apparition en piste avec Nishal Teeha en selle avant de se diriger, aujourd’hui,  vers Trou Aux Biches pour une période de quarantaine. Le cheval champion 2010 mettra ensuite le cap sur Dubai après un passage en Angleterre pour y poursuivre sa carrière.
Après avoir arrêté le chronomètre à 1.22.21 sur 1400m deux semaines plus tôt, Green Keeper se présentait avec des ambitions légitimes au départ de l’épreuve principale de cette journée, The Mauritius Union Groupe Colonel Draper Cup qui portait le label de Groupe 3 et qui se disputait sur 1500m. Dans l’entourage de l’écurie Rousset, on affichait la confiance par rapport à la forme du cheval et l’allongement de la distance. Seul son comportement pouvait être sujette à caution, car ce cheval s’était déjà montré très ardent à sa deuxième sortie chez nous.
Le départ donné, Green Keeper bondit de sa deuxième ligne pour s’emparer du commandement. Meltaway avait également bien sauté, mais Teeha le retint pour le placer dans le sillage de son compagnon d’écurie. Monsieur Dane fut sollicité pour se retrouver à l’extérieur de la doublure de l’entraînement Rousset. Green Keeper se montra ardent et très vite il creusa l’écart sur ses adversaires. Ainsi à mi-course, il comptait déjà plus de 5L sur le tandem Meltaway et Monsieur Dane, qui précédait par pratiquement la même marge National Play. Arrivaient ensuite en file indienne à environ 3L, Alitalia, Seattle Ice, Modern Monet et Gamekeeper respectivement. On eut droit à un rythme ultra sélectif et en jetant un coup d’oeil au chronomètre on vit que les 400m entre le poteau des 1000m et celui des 600m furent parcourus en 20.99, tandis que cette même partie avait été couvert en 21.32 lorsque Green Keeper s’était imposé en temps record sur 1400m lors de la 25e journée. A cette allure, on pouvait s’attendre à une performance chronométrique exceptionnelle au bout de l’épreuve, mais visiblement le cheval de l’écurie Rousset en avait fait un peu trop cette fois. Dans la dernière courbe Green Keeper tenait toujours le bon bout. A l’arrière, Monsieur Dane menait la chasse poursuite, mais il ne fut pas capable de prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, National Play, Seattle Ice, Alitalia et Modern Monet, plus en retraits, en avaient toujours sous les sabots. Le fuyard montra les premiers signes de faiblesse à 200m de l’arrivée, mais il tenta de s’accrocher sous les sollicitations de Geroudis. Cependant, son avance devait vite fondre comme neige au soleil face au tandem de Serge Henry, National Play, à l’intérieur, et Seattle Ice au milieu de la piste. Le premier nommé versa à l’intérieur, incommodant Alitalia à 150m de l’arrivée. Pour cette faute, le jockey Fayd’Herbe qui pilotait National Play écopa d’une amende de Rs 25 000 pour careless riding. Le pensionnaire de l’écurie Maingard joua de malchance 50m plus loin lorsque Green Keeper versa à l’extérieur pour refermer le passage à l’intérieur de Modern Monet dans laquelle Joorawon avait engagé sa monture. Une enquête fut d’ailleurs ouverte d’office par les commissaires de courses, mais les résultats furent maintenus. Green Keeper plafonnant sur les derniers 100m, la victoire se joua finalement entre les deux protégés de Serge Henry. Seattle Ice se montra le plus percutant pour l’emporter par presque 2L sur son compagnon d’écurie, tandis que Modern Monet vint compléter le tiercé.
La 200e de Joorawon
S’il avait fait appel contre la sévérité de sa sanction sur Star Billing la semaine dernière, on se disait que Rai Joorawon était capable d’atteindre la barre mythique des 200 victoires à l’occasion de cette journée vu que son compteur affichait 199 après sa réussite sur Salvador Dali. Même s’il retrouvait la compétition après castration et qu’il avait été retiré lors du 25e acte pour cause de boiterie, Bolting Cat était celui qui lui offrait la meilleure garantie par rapport à son parcours réussi chez nous. Et Joorawon ne laissa pas passer sa chance pour devenir le premier Mauricien à réussir cet exploit. Piquet fut plus rapide à l’ouverture des boîtes, mais l’apprenti Bheekary ne sut saisir sa chance et céda le commandement sans trop d’opposition face au favori qui fut sollicité à l’ouverture des boîtes. Bolting Cat prit le large dès les premières encablures et au poteau des1000m il comptait déjà plus de 4L sur son plus proche adversaire. Zorba’s Dance se rapprocha quelque peu dans la descente pour se porter à l’extérieur de Piquet. Vinrent ensuite, dans un peloton étiré, Bourne Supreme, Pageantry, What A Hit, Bongo Beat, National Manner et Darcy’s Arcy. Joorawon laissa souffler sa monture qui maintint une allure régulière même si on eut l’impression qu’il avait réduit le train vu que le peloton s’était rapproché. Ainsi, lorsqu’on vit Zorba’s Dance sur son arrière main à 300m de l’arrivée, on pensait que les carottes étaient cuites pour Bolting Cat avec Piquet qui s’amena à son intérieur. Mais Joorawon avait su économiser les ressources de sa monture qui repartit dans la ligne droite pour contrer cet assaut jusqu’au bout. Une enquête a été ouverte sur un incident impliquant What A Hit et Darcy’s Arcy dans la ligne droite finale. Le jockey Geroudis qui pilotait What A Hit a plaidé coupable d’avoir gêné la monture de Herholdt et il a écopé d’une amdende de Rs 25 000.
La deuxième épreuve de la journée n’a pas livré de surprise. Elle est revenue au favori Lord Googol qui fit la course de bout en bout pour enregistrer sa cinquième victoire de la saison avec Geroudis en selle. Le représentant de l’écurie Rousset tira profit de sa deuxièmeligne dans les boîtes pour prendre le train à son compte. Il Magnifico fut sollicité pour espérer lui disputer le commandement, mais Vikram Sola se ravisa après une centaine de mètres et se contenta de suivre sur l’arrière main du meneur. Double Dash vint se placer en troisième position coté corde devant Traianius. Danish Dude était à l’extérieur, condamnant Al Masri à évoluer en troisième épaisseur. Vinrent ensuite Wonderlaine, Sea Of Galilee et Forbes respectivement. Lord Googol imprima une allure régulière et aborda la ligne droite finale en tête. Double Dash fit impression à mi-ligne droite surtout que Lord Googol écarta quelque peu. Mais Geroudis utilisa sa cravache de lamain gauche comme il se doit pour permettre à sa monture de garder sa trajectoire et résister avec assurance à cette attaque.
Geroudis remit ça dans la quatrième épreuve qui s’annonçait sur un air de revanche. Si le premier duel entre A Quiet Rush et Lord Of The Dance avait tourné en faveur du représentant de l’écurie Rousset, on s’attendait à ce que l’élève de Vincent Allet se rachète lors de cette nouvelle confrontation surtout qu’il était avantagé au handicap. Mais A Quiet Rush confirma sa supériorité face à ses adversaires du jour pour signer sa cinquième victoire de la saison. Lord Of The Dance fut sollicité pour prendre la tête. On fut sous l’impression que Geroudis se serait contenté de suivre sur l’arrière main de son principal adversaire annoncé, mais lorsque Fidelis se rapprocha à son intérieur, il décida de prendre les choses en main peu après le passage du but pour la première fois. Lord Of The Dance ne lui offrit pas une forte opposition, Chisty voulant sans doute garder ses ressources pour l’emballage final. Dans la descente, on vit la progression graduelle de Constellation qui vint se porter sur l’arrière main du meneur. Le représentant de l’écurie Merven accrocha sérieusement A Quiet Rush dans la dernière courbe, mais il marqua le pas par la suite. Lord Of The Dance s’amena dans un premier temps à la corde, mais vu que la monture de Geroudis pencha sur sa droite, Chisty dut reprendre sa monture dans l’autre sens. On pensait qu’avec 54kg sur le dos, le cheval de l’écurie Allet allait se faire menaçant, mais A Quiet Rush maintint le rythme pour s’en aller gagner assez facilement. Il boucla les 1500m en 1.30.14. Ce qui constitue un nouveau class record.
Shuttlecock euthanasié
C’est d’un naseau que s’est jouée l’épreuve d’ouverture qui était reservée aux cavaliers locaux de la catégorie A. La victoire est finalement revenue, à l’issue d’une sage course d’attente, au représentant de l’écurie Maigrot qui vint priver Roman Baton de la victoire sur le tard. Cette épreuve fut marquée par un incident à environ 800m de l’arrivée lorsque Shuttlecock qui était aux commandes, fut débalancé pour s’arrêter net. Le rapport des commissaires des courses fait état que le cheval a été victime d’une fracture à l’antérieur gauche. Shuttlecock a donc été euthanasié. Lors de cet incident, Winshaw et Volacious furent les plus gênés. Le cheval de l’écurie Ramdour se retrouva toutefois en tête à l’extérieur d’Inkosi. Volacious était alors troisième devant Selisius, Sherbrooke, Jazz King, Gaudio, Roman Baton et Cactus Wolf. Roman Baton fut parmi les premiers à passer à l’offensive, se rapprochant en épaisseur à partir du poteau des 600m. Cactus Wolf en fut autant. Roman Baton accrocha les meneurs dans la dernière courbe pour mettre le nez à la fenêtre. Cactus Wolf versa quelque peu à l’intérieur et ne put prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, Gaudio qui était toujours dernier à l’entrée de la ligne droite, se rapprochait dangereusement à l’intérieur. Et sous la conduite de Sola, il refit du terrain à chaque foulée pour forcer la différence au poteau.
L’écurie Mahess Ramdin et François Herholdt semblent avoir trouvé la bonne carburation en cette fin de saison. Après Dominion Legacy la semaine dernière, ce tandem a frappé dans la cinquième épreuve de la journée grâce à Makes Me Wonder qui ne fit que confirmer sa bonne dernière performance derrière Al Masri. Robbie Burke demanda un effort à Juanfra pour se placer à la corde en tête. Revolution tenta de lui ravir le commandement, mais le jockey de l’écurie Gujadhur ne lui céda pas la corde. Ce qui fit qu’on eut droit à un rythme sélectif. Quiritus suivait en troisième position devant Makes Me Wonder qui précédait Princely Reason. Vinrent ensuite Prince Paseo, Alvaro, Summer Exposure et Slinga Malinga. Les choses se précisèrent à 600m de l’arrivée avec une première offensive de Alvaro qui mena dans son sillage Slinga Malinga. Makes Me Wonder déboîta à la route pour se rapprocher du leader. Juanfra aborda la ligne droite sous la menace du cheval de l’écurie Mahess Ramdin qui fut, à son tour, inquiété par la monture de Joorawon. Ce dernier eut des difficultés à monter au mieux de ses possibilités vu que Slinga Malinga versa à l’intérieur. Makes Me Wonder accompagné comme il se doit par Herholdt parvint, lui, à conserver l’avantage jusqu’au bout. Il inscrivait sa deuxième victoire sur notre turf.
Tout comme Mahess Ramdin, l’établissement Rameshwar Gujadhur inscrivait son nom au tableau des vainqueurs pour la deuxième semaine consécutive. C’est Democratic Man qui permettait au King Of Long Shots de ramener son dixième vainqueur de la saison. Malgré sa mise en action quelconque, Democratic Man sut se ressaisir, et il profita de l’avantage de son premier couloir pour condamner Caramel King, pourtant plus véloce, à évoluer one off. La monture de Ségeon écarta dans la ligne droite et ce sont Enchanter et Burnt Sun qui foncèrent sur Democratic Man, mais ce dernier montra un tout autre visage cette fois et il résista à ses adversaires avec une assurance.
Avec Italian Lakes qui rata sa mise en action dans la dernière course de la journée, chacun se regardait car personne n’avait visiblement prévu d’aller courir à l’avant. Robbie Burke en profita pour prendre les choses en main devant Weston Heritage qui fut rejoint à son extérieur par Beat That. Nullement inquiété, Ask The Afghan courut bien dans son pas à un rythme relativement moyen. A cette allure, il était évident que ses adversaires auraient du mal à le remonter dans la ligne droite. Beat That ne fut pas capable de changer de vitesse. En revanche, Weston Heritage se rapprocha dangereusement à la corde à mi-ligne droite. Mais lorsque Robbie Burke rééquilibra sa monture, cette dernière accéléra à nouveau pour déposer le cheval de l’écurie Ramdour pour l’emporter par un peu plus d’une longueur. Cette victoire permet à Burke de rejoindre au classement Geroudis au niveau des 38 victoires.
__________________________________________________________________
Sanctions: Teeha préfère une suspension, amende pour Geroudis
Deux jockeys ont été sanctionnés à l’issue de la journée d’hier. Nishal Teeha a écopé d’une suspension d’une semaine alors que Johnny Geroudis a été pénalisé d’une amende de Rs 25 000. Les deux ont plaidé coupable d’une faute d’interférence. Nishal Teeha a accepté le fait que par sa faute Alarming Swing avait été contraint à être repris par Rye Joorawon pour une négligence de sa part avant le 1000m de la 8e course alors qu’il était en selle sur Bali Mojo. Il devait déclarer aux Racing Stewards qu’il préférait une suspension à une amende. En ce qui concerne Johnny Geroudis, il devait aussi accepter que par sa faute Darcy’s Arcy avait été gêné dans la 3e course.