Piere Strydom, une des meilleures cravaches sud-africaines, a épinglé samedi sa troisième victoire dans le July Handicap, la course plus richement dotée en Afrique du Sud. Il a fait triompher l’un des gros outsiders, Pomorodo (28 contre 1) dans cette classique à 3 M de rands (Rs 11.3M),alors que notre compatriote Karis Teetan en selle sur le favori Jackson  (18 contre 10) n’a terminé que dix-septième sur vingt partants.
Du vingtième couloir, Strydom a réussi une mission presque impossible pour contenir le dernier assaut d’un autre plus gros outsider, Smanjemanje (Grant van Niekerk, coté à 55-1). Il conservera 0,05L sur le deuxième et 1,05L de la monture de Jeffrey Lloyd Chesalon.
«C’est incroyable et je suis encore émotionné. J’étais un peu à l’extérieur en début de course et j’ai dû le solliciter pendant un bout de temps pour le rabattre à la corde. Quand je lui ai demandé un ultime effort en début de ligne droite, he gave it to me straightaway, but I was very worried when Smanjemanje came at me.»
L’entraîneur de Pomorodo,, Sean Tarry, un ancien gérant de commerce de jus de fruits, aujourd’hui devenu un des leading trainers en Afrique du Sud, était lui aussi aux anges.
« Il me manquait le July dans mon cv.C’est maintenant fait. Piere, un excellent juge du pas, got into a phenomenal position de sa ligne exécrable au départ. Je savais alors qu’une grosse partie du boulot était fait. Mais Smanjemanje m’a donné une grosse frayeur. Pomorodo a eu une saison dure avec une course difficile et un dead heat dans le South African Derby. Je l’ai préservé jusqu’au July. Il a besoin maintenant d’un bon repos. Je ne vais pas me précipiter pour l’emmener à Cape Town pour le J1B Met avec un Grade 1 penalty.»
Le handicapeur du July Handicap a été mis en valeur, avec seulement  une longueur et demie séparant les six premiers de cette épreuve classique.
Le grand favori, Jackson, a été la grande désillusion de cette édition 2012. Karis Teetan qui avait une chance inouie d’écrire l’histoire du July et devenir le tout premier jockey mauricien au palmarès de cette épreuve majeure en Afrique du Sud.
Pourtant de sa seizième ligne, Jackson sortit admirablement des stalles pour se mettre dans une bonne position. Sans doute en puisant trop dans ses réserves, puisque dans la ligne droite il disparut complètement, terminant loin derrière à 9,5L de Pomorodo.
Jeffrey Lloyd n’arrive toujours pas à conjurer le mauvais sort dans le July, ajoutant une autre minor placing dans cette épreuve-phare. Il ne termina que troisième avec Chesalon (coté à 18-1) à 1,05L du lauréat 2012. Mais Lloyd obtint compensation quand il enleva le G1 Golden Horseshoe avec War Horse.