Comme le veut la formule consacrée, les préparatifs vont bon train dans le cadre de la préparation pour le Week-end International qui clôturera la saison 2012 les 1er et 2 décembre. Mais une question subsiste quand même à la lumière des informations de Week-End sur les tenants et aboutissants de l’organisation que sont en train demettre en place le MTC. En effet, la question est la suivante: le MTC est-il en train de laisser passer une occasion de mettre en place une équipe mauricienne pour cette journée, organisée à Maurice  comme ce fut le cas l’année dernière? Il va sans dire que le MTC fait comme la Fédération mauricienne de Cyclisme qui a organisé le Tour de Maurice sans sélection nationale.
Même si, interrogé hier après-midi le Président du Mauritius Turf Club (MTC) n’a pas voulu confirmer notre information, préférant nous demander de  patienter jusqu’à ce mercredi «où toutes les décisions seront prises». Sans aucun doute Gilbert Merven n’a pas cherché à répondre de façon limpide à notre question sur la possibilité que le MTC renouvèle son bail, comme en 2011 après le succès qu’une telle équipe mauricienne avait connu. «Attendons mercredi», a insisté Gilbert Merven.
Mais rien n’est certain  même si le président du MTC soutien qu’il faut encore attendre avant d’avoir une réponse définitive à notre question .
No past champions
Les informations de Week-End autour de l’organisation de cette journée nous a clairement laissé comprendre que le président du MTC s’est montré réfractaire à l’idée qu’une des quatre équipes (rouge, bleu, jaune et vert) qui seront en compétition soient composées uniquement de jockeys mauriciens. Ce qui est à la fois une démarche  incompréhensible et aberrante. Surtout après que les turfistes mauriciens ont pu apprécier le niveau des jockeys comme Nooresh Juglall, Karis Teetan et le très probablement champion mauricien 2012, Rai Joorawon. Toujours selon nos informations, ce dernier héritera quand même du brassard de capitaine d’une des quatre équipes, au même titre que Christophe Soumillon (s’il accepte l’invitation), Stéphane Pasquier et Jeffrey Lloyd. L’idée de mettre aussi en place une équipe de «Past Champions» avec Jeffrey Lloyd, Glen Hatt et Félix Coetzee n’aurait pas été retenue.
Pas d’anciens champions et encore moins un brin de patriotisme lors de ce meeting. Ce Week-end Internationale semble un peu mal partie, d’autant plus que dans la même foulée se tiendra le dimanche 2 décembre les élections villageoises et que les sponsors ne se bousculent pas aux portillons pour soutenir l’évènement. A valeur du jours que deux compagnies ont affiché leur intention dans cette aventure. Ce qui est bien dommage pour les turfistes et espérons que d’ici mercredi les idées seront légions ou que les positions vont changer. Par contre il est à noter que Frankie Detorri, invité une nouvelle fois, à décliner l’offre du MTC.
Une AG spéciale début décembre
Par ailleurs le MTC s’apprête à organiser une assemblée générale spéciale aussitôt la soirée des Equidors (28 novembre) terminer et le Week-end Internationale — sans équipe mauricienne – bouclée. Selon les premières informations cette assemblée pourrait se tenir entre le 5 ou le 6 décembre avec un double agenda. D’abord les membres seront appelés à voter pour les nouveaux statuts du Club, dont la réforme avait été initiée sous le mandat de…Gavin Glover. Puis il sera, question, selon nos informations, du nouvel hippodrome. Nous apprenons qu’il existe une manoeuvre pour que les membres du MTC soient appelés à approuver une construction sur un terrain à Mapou (tout juste à l’arrière du Jardin de Pamplemousses) et non à Pierrefonds comme annoncé au départ. Sans doute se joue, dans cette démarche, une affaire foncière.