Le fait marquant de cette journée aura probablement été la chute de Captain’s Cheer qui faisait figure d’épouvantail dans l’épreuve principale disputée sur 1400m. On eut droit à une arrivée pointue et c’est Straight Forward, nouvelle unité entraînée par Bertrand de Coriolis qui a finalement été couronné roi du sprint. L’autre petit champion de l’écurie Rousset, Lord Googol a, lui, été exact au rendez-vous pour signer sa quatrième victoire de la saison. Ce qui permet à Johny Geroudis de réduire l’écart de Robbie Burke qui a signé un joli doublé sous les couleurs de l’écurie Gujadhur. Doublé également pour Michael Cahill qui avait démontré ses qualités de bon finisseur sur Uly qui ouvrait son palmarès tout comme Transparent et Cypress Express un peu plus tôt durant la journée. Jason Holder semble avoir pris goût à la victoire et il ne laissa pas passer sa chance pour se signaler sur Humble King dans l’épreuve de clôture.
Sur papier, Captain’s Cheer faisait figure d’épouvantail dans The South African Airways Princess Margaret Cup, l’épreuve phare de cette vingt-troisième journée, qui voyait le vainqueur consacré roi du sprint. Cet élève de Gilbert Rousset avait remporté 8 de ses 10 dernières courses et visait un septième succès 2011. Cependant, sur ses derniers exercices matinaux, on avait noté une légère baisse de forme de ce coursier de 5 ans. Ce qui nous poussait à dire que la victoire allait se jouer entre Monsieur Dane et Capitaine. Mais c’est un troisième larron, un inconnu du bataillon, qui est venu mettre tout le monde d’accord. Il s’agit de Straight Forward, nouvelle unité de l’écurie Foo Kune, arrivé chez nous au mois de janvier, mais qui avait pris plus de temps que prévu pour s’acclimater. Bien que ne parraissant pas au summum de sa forme, ce fils de Toreador mit à profit sa classe naturelle et bénéficia surtout d’une monte judicieuse de la part de Michael Cahill pour surprendre un Robbie Burke probablement un peu trop impatient sur Monsieur Dane dans l’emballage final.
Meltaway se montra le plus prompt à l’ouverture des boîtes. Modern Monet fut sollicité pour se placer dans sa foulée. Monsieur Dane se plaça sur l’arrière-main de son compagnon d’écurie devant Captain’s Cheer à l’intérieur de Straight Forward. Capitaine était sixième côté corde devant Imperial Gesture, Profit Report, The Cardinal et Cape Gold respectivement. La doublure de l’écurie Rousset imprima une allure régulière et durcit davantage le rythme à la route. Robbie Burke décisa en même temps de lancer son offensive afin d’avoir le first run sur son principal adversaire annoncé, Captain’s Cheer, qui suivait sagement côté corde. Michael Cahill ne se laissa pas surprendre par cette accélération et suivit dans le dos de Monsieur Dane. Ce dernier accrocha sérieusement Meltaway à l’entrée de l’ultime ligne droite. Ce favori se retrouva dans une striking position, mais il ne put sortir son accélération habituelle. En revanche, Strike Again se rapprochait dangereusement au milieu de la piste avec Capitaine légèrement plus en retrait. Modern Monet tenta de se faufiler à l’intérieur de Meltaway, mais ce dernier pencha sur sa droite, refermant le passage, contraignant Mark Neisius à reprendre sa monture à l’extérieur.
En tête, Robbie Burke était à fond sur Monsieur Dane qui semblait avoir fait le plus difficile à mi-ligne droite, mais le cheval de l’écurie Guajdhur ne put maintenir l’allure sur les derniers 50m. Straight Forward et Capitaine s’amenèrent, eux, en force pour grignoter du terrain à vue d’oeil pour toucher le but pratiquement en même temps que Monsieur Dane, mais c’est la monture de Cahill qui fit la différence dans la dernière foulée. Captain’s Cheer conserva la quatrième place devant The Cardinal qui réalisa également une fin de course honorable. Les 1400m furent couverts en 1.24.27.
Auparavant, Cahill s’était signalé sur Uly dans The Racing Association Trophy. Vu la présence de plusieurs chevaux véloces, on prévoyait qu’il y aurait lutte à l’avant et que la victoire reviendrait à un finisseur. Azapel était le candidat idéal, mais c’est Uly qui se montra le plus percutant à l’issue d’une sage course d’attente de Michael Cahill. La course fut lancée sur des bases élevées vu que Shutterfly fournit un effort pour ravir le commandement à son compagnon d’écurie, Steel Of Approval, qui avait été le premier à trouver la position tête et corde. Azapel se plaça en troisième position à l’éxtérieur de Cult Status devant Always A Pleasure, Thunder Lad, Cormorant Pass et Uly respectivement. On eut droit à une allure régulière de la part du gris de l’écurie Rousset qui durcit le rythme à la rue du Gouvernement. Azapel fut le premier à passer à l’attaque, mais lorsqu’il se rapprocha sur l’arrière-main de Steel Of Approval, ce dernier déboîta, forçant la monture de Joorawon d’évoluer encore plus en épaisseur dans la dernière courbe. Shutterfly fut sérieusement accroché par ce tandem à l’entrée de la ligne droite. Cult Status s’infiltra à la corde pour se mêler à la lutte finale. Uly était toujours dernier mais il s’amena à l’extérieur de Azapel qui n’accélérait pas. Cependant, le représentant de l’écurie Foo Kune versa à l’intérieur sur les derniers 100m, mais Cahill ne cessa pas de monter son cheval tout en le redressant pour prendre la mesure de Cult Status dans les derniers mètres.
Toujours vert à 10 ans
Remporter sa quatrième victoire de la saison alors qu’il a 10 ans. C’est l’exploit réalisé par National Manner dans The Phumelela Gaming and Leisure Ltd Trophy disputé sur 1365m. Une fois de plus, c’est la patience de Robbie Burke qui a payé. L’Irlandais se contenta de suivre sagement en septième position, tandis qu’un rythme sélectif fut assuré par Umhlanga qui fut sollicité dans un premier temps pour prendre le relais aux environs du Tombeau Malartic devant Patch Of Blue qui avait pris un départ canon. Dans la descente, Happy Al se raprocha en épaisseur pour disputer le commandement, mais Imran Chisty ne se laissa pas faire. Déjà mis sous pression à 400m de l’arrivée, il était évident que Happy Al et Umhlanga n’allaient pas pouvoir maintenir le cap. Patch Of Blue était toujours bien en main tandis que Burke commença son effort au poteau des 300m. Patch Of Blue fut le premier à accrocher Happy Al dans la ligne droite, mais National Manner s’amena en force entre ces deux chevaux pour laisser sur place ses rivaux et s’en aller gagner facilement. Palm Of Peace qui effectuait son retour après environ 5 mois, prit une honorable deuxième place devant Court Report. Kickstart qui était très chuchoté, termina bon dernier. Le rapport du vétérinaire mentionnait que le cheval a saigné.
Même si la cinquième course a été réduite à un sprint sur 600m, Galant Gagnant a démontré sa supériorité face à ses adversaires du jour. Ils n’étaient finalement que cinq au départ de cette épreuve vu que Slinga Malinga avait été retiré alors qu’il se trouvait derrière les stalles pour cause de boiterie. Une déduction de 40 sous sur chaque roupie sur les gains a ainsi été effectuée sur le cheval gagnant. S’agissant du déroulement de la course, on prévoyait que King’s Shilling  allait tenter de réduire la course à un sprint. Sa tâche se facilita vu que son commpagnon d’écurie Red Lucifer fut retenu par Rama alors qu’il était en mesure de prendre le train à son compte. Galant Gagnant qui avait été le plus prompt à l’ouverture des stalles, suivit tranquillement en troisième position côté corde, tandis que Royal Day se montra ardent après 200m de course vu le manque d’allure. Nullement inquiété, King’s Shilling imprima un train d’enterrement avant d’accélérer à la route lorsque Red Lucifer se rapprocha, suite à l’offensive de Royal Day. Robbie Burke attendit, lui, l’entame de la ligne droite pour lancer sa monture entre les deux chevaux de l’écurie Allet. En quelques foulées, Galant Gagnant refit son retard pour s’en aller gagner dans un fauteuil. Ce doublé permit à Burke d’accentuer son avance sur Geroudis au classement des jockeys.
La troisième épreuve a vu l’effondrement du favori Il Magnifico qui visait une troisième victoire 2011. C’est le light weight de la course Cypress Express avec seulement 51kg sur le dos qui émergea du lot pour l’emporter avec une facilité déconcertante. Dominion Legacy fut sollicité pour s’emparer du commandement devant Il Magnifico qui fut condamné à l’extérieur par Cypress Express. Druid’s Moon se retrouva en troisième épaisseur et Geroudis lui demanda un effort en début de descente pour se rapprocher du meneur, mais Robbie Burke ne se laissa pas faire et usa quelque peu sa monture afin de garder son principal adversaire annoncé en épaisseur. Et cet effort, il le paya dans l’emballage final. Wild ‘N Free avait rejoint Cypress Express qui déboîta à 300m de l’arrivée. Il Magnifico plafonna dans la ligne droite. En revanche, Cypress Express en avait encore sous les sabots et lorsque Bheekary le sollicita franchement, il sortit un joli coup de reins pour transpercer le peloton. C’était sa première victoire sur notre turf.
Grandes premières
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ce n’est pas Sunil Bussunt qui nous dira le contraire. Ce cavalier mauricien qui s’est vu offert un pickup ride dans l’épreuve d’ouverture réservée aux local boys sur Transparent vu que Yashin Emamdee ne pouvait respecter ses engagements  lors de cette journée, n’a pas laissé passer sa chance pour se signaler. Bussunt dut toutefois sortir le grand jeu pour repousser l’assaut du favori Cheerful News. Ce dernier avait été contraint de se rapprocher en épaisseur dans la dernière courbe après avoir suivi en sixième position sur la majeure partie du parcours pour accrocher, à l’entrée de la ligne droite, Transparent qui avait mené les débats. Cheerful News donna l’impression de pouvoir faire la différence dans l’emballage final, mais l’élève de Rameshwar Gujadhur remit la tête à l’ouvrage lorsqu’il sentit la menace à son extérieur à quelques dizaines de mètres du but pour repartir et contrer son assaut. Tito Manolo prit une honorable troisième place devant Cactus Wolf.
La septième épreuve n’a pas livré de surprise. Elle a vu la consécration du favori Lord Googol qui en profitait pour enregistrer sa quatrième victoire de la saison. L’élève de Gilbert Rousset réalisa une course sans histoire puisqu’il put dicter sa propre allure sans être inquiété. Jet Force profita du rythme peu élevé pour se rapprocher sur son arrière-main en début de descente. Traianius suivit en deuxième position côté corde et fut lancé dans la dernière courbe, mais lorsque Geroudis se mit en évidence dans la ligne droite, Lord Googol accéléra à nouveau pour laisser sur place ses adversaires. Une précieuse victoire pour le jockey de l’écurie Rousset qui porte ainsi son nombre de victoires à 31, soit 2 de moins que le leader.
Car en l’absence d’un réel front runner dans la dernière, Serge Henry avait demandé à Jason Holder de prendre le train à son compte. Humble King fit le plus difficile en surmontant le handicap de son dixième couloir pour se placer devant Alteleker. Ce dernier se montra quelque peu ardent dans le premier tournant vu le manque de rythme. Nullement inquiété, l’alezan de l’écurie Serge Henry put dicter l’allure à sa guise jusqu’à la mi-course où City Of Choice vint le taquiner sans toutefois le sortir de son pas. Il était alors évident que Humble King allait être difficile à remonter vu ses qualités de bon finisseur. Holder ne fit pas les choses à moitié et utilisa le bâton en plus d’une occasion pour mener sa monture vers une facile victoire.