Ambiance festive et conviviale en cette fin de saison hippique lors de la Soirée des Equidors 2012, entrecoupée du très attendu tirage au sort pour l’attribution des montes pour la septième édition du Air Mauritius/Sun Resorts International Jockeys Week-End, hier au Domaine Anna. La casaque bleu électrique de Gujadhur, la plus vieille écurie du turf, était évidemment en vedette pour un nouveau sacre trente-six ans après. Tout comme le crack de Maingard Ice Axe. Le cheval de l’année sera associé à l’heure du tirage au champion mauricien Rye Joorawon dans le Big Sunday.
L’écurie Gujadhur, auteur d’une saison de rêve avec dans l’escarcelle trois classiques sur quatre possibles (Duchesse, Barbé et Coupe d’Or), s’est logiquement taillé la part du lion au décompte avec six oscars. Ceux de champion stable & champion trainer à Ramapatee Gujadhur et de top owner à la famille Gujadhur (Ramapatee, Vijaykumar et Tikanand), le head groom award à Naresh Comaloosur, celui de best miler à Il Saggiatore, le up and comer award à Eskimo Roll, ce dernier partageant avec son compagnon de box Il Saggiatore et Ice Axe le titre de best 4-year de la saison. Ramapatee Gujadhur était aux anges hier soir. « I dedicate the title to all my team. »
L’écurie Maingard, qui a longtemps titillé le nouveau champion pour finalement s’offrir son tout premier podium de sa jeune histoire, était aussi dans le bon coup avec le titre de cheval de l’année revenant à Ice Axe, celui de best 3-year à Master Mascus, de best stayer à Rudi Rocks et le best ride of the day award sur l’ensemble de l’exercice 2012 à son jockey Gaëtan Faucon, lequel a joué de malchance au virage décisif de la saison qui a freiné le groupe.
L’établissement Rousset s’est intercalé entre ces deux forces. Écurie championne déçue, elle a compensé quelque part sa perte avec un double oscar (trainer with most wins et best strike rate) à son entraîneur Gilbert Rousset, un tout premier à Johnny Geroudis (Phoenix champion jockey), alors que leur coursier fétiche Green Keeper s’offre le best sprinter de la saison.
Le MTC a dédié cette année le service award au doyen des entraîneurs, Segre Henry (600 courses et 5 850 chevaux entrés pour des centaines de journées de courses), tandis que le long service award est allé à Alain Perdrau (entraîneur au Champ de Mars depuis vingt-neuf ans).