Ils ont été nombreux nos aînés à avoir participé à la Seconde Guerre mondiale. Un petit nombre a été recruté pour des missions bien précises afin de nuire à l’ennemi d’alors, les Allemands, et faciliter le travail des combattants sur le terrain. Tel était le rôle des agents du Special Operations Executive (SOE).
France Antelme, Claude de Baissac et sa soeur Lise, Jean Joseph Roger Clarenc, Philippe Duclos, Jean Larcher et son frère Maurice, Amédée Maingard de la Ville-ès-Offrans, Edmund Mayer et ses frères James et Percy, Marcel Rousset et Alix D’Unienville ont officié comme agents secrets dans la section “F” du SOE anglais au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le SOE avait aussi un réseau français, la section “RF”, qui a compté dans ses rangs une certaine Odette Ernest, considérée comme une héroïne. Outre leurs aptitudes personnelles, c’est le bilinguisme des Mauriciens qui a été un des facteurs déterminants à leur enrôlement au sein des forces britanniques. En signe de reconnaissance, plusieurs rues portent les noms de ces anciens combattants et agents secrets du SOE. Parmi, on retrouve ceux d’Odette Ernest, d’Amédée Maingard, de Maurice Larcher…