Jacques Désiré Goder et Jean Humphrey Émilien, poursuivis en Cour intermédiaire pour avoir braqué la succursale de la SBM de Bambous, ont été acquittés la semaine dernière. La magistrate Wendy Rangan devait statuer que la Poursuite n’avait pas réussi à prouver la culpabilité des deux hommes, notamment du fait qu’un des complices, assigné comme témoin, s’est rétracté lors de son audition.
La succursale de la SBM de Bambous a été braquée en plein jour le 9 novembre 2001. Selon les faits, cinq hommes cagoulés, et armés de “sabres” et d’un revolver, avaient fait irruption dans la banque et avaient menacé les employés avant d’agresser le gardien et d’emporter la somme de Rs 917 903. Lors du procès intenté aux deux présumés braqueurs, un des complices, assigné comme témoin, avait déclaré avoir été poursuivi en Cour intermédiaire dans le cadre de cette affaire de hold-up avant de se voir infliger une peine de prison. Mais lors de son témoignage, l’homme a refusé de donner des informations sur l’identité de ses acolytes, lançant simplement qu’il n’a « rien à dire ». Le directeur de la banque, lui, avait par ailleurs dit n’avoir pu identifier les braqueurs, ceux-ci étant masqués.
Questionné sur le déroulement des événements, il a expliqué qu’il se trouvait derrière le comptoir lorsque les cinq hommes ont fait irruption dans la succursale. Le délit aurait duré une vingtaine de minutes. Dans son jugement, la magistrate Wendy Rangan devait statuer qu’il n’y avait pas d’éléments concrets prouvant la culpabilité des deux hommes. Elle a ainsi abandonné les charges portées contre eux. Un troisième accusé dans l’affaire, un certain Louis Pierre Kolfir – poursuivi pour entente délictueuse –, a par ailleurs été acquitté. Il était accusé d’avoir mis en relation un des braqueurs avec un vigile de la banque afin d’obtenir des informations sur la succursale.