Holi Mela et spectacle culturel ce jeudi sur le terrain de foot de Hollyrood, Vacoas.

La fête Holi est célébrée ce jeudi par nos compatriotes de foi hindoue. Cette fête des couleurs, célébrée durant la période dite “phagun” (février-mars), est connue à Maurice comme “phagwa”. À l’initiative de la municipalité de Vacoas/Phoenix, les dévots se sont réunis mercredi soir sur le terrain de football de Hollyrood pour le “Holika Dahan”.
Les gens ont érigé des effigies de Holika, confectionnées de paille et de tissus.

En y mettant le feu, les fidèles chantent les louanges de Dieu et se remémorent la fin de Holika au bûcher. Ils souhaitent à travers ce geste aplanir leurs difficultés afin que leur vie soit prospère. Au début de la soirée qui a commencé vers 19h30, des groupes socioculturels de la localité ont présenté des numéros de “dandya dance”, des concours de Chawtaal et Dhamaal (compétition musicale). Après le “yaj” (prière autour du feu) traditionnel, les dévots ont allumé l’effigie de Holika vers 21h30.

Holi n’est pas seulement une fête de joie où l’on se baigne de couleurs, mais c’est aussi l’occasion de mettre de côté les rancunes pour prêcher l’harmonie et la fraternité. C’est la célébration du bien sur le mal, donnant l’occasion de redémarrer avec plein de bonté, de tolérance, de fraternité et de respect pour son prochain. Les couleurs lancées sur tout un chacun, sans distinction aucune, symbolisent l’égalité, l’amour et l’harmonie. Les dévots se jettent mutuellement un mélange d’eau et de poudres de toutes les couleurs et appellent à la communion dans la joie.

Le message de Holi est celui du pardon, du rejet de la haine, des distinctions de races et des discriminations au profit de la paix.

Plusieurs légendes sont associées à cette fête. La plus connue est l’histoire de Prahlad et Hiranyakashipu. Ce dernier voulait que tous le vénèrent. Son fils Prahlad, qui n’était pas de cet avis, s’est mis à vénérer le Dieu Vishnu. Afin de se débarrasser de Prahlad, Hiranyakkashipu, qui savait que sa sœur Holika avait le pouvoir de rester indemne au feu de “manda”, a fait que Prahlad monte sur le bûcher en compagnie de sa sœur. Le fils a eu la vie sauvée grâce à sa dévotion tandis que Holika succomba, ravagée par le feu. En Inde, Holi est aussi la fête de la moisson.

La municipalité de Vacoas-Phoenix organise aussi un Holi Mela ce jeudi sur le terrain de football de Hollyrood. Des organisations socioculturelles présenteront un spectacle culturel.